Recherche d'articles

 
 

Le spécialiste pour trouver un logement neuf

Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Une année basse pour l’immobilier neuf à Lyon

projet immobilier neuf Lyon
2018 enregistre un nouveau recul des ventes et des mises en vente de logements neufs à Lyon et sa métropole. © Fotolia

Tags : Immobilier neuf Grand Lyon, immobilier neuf Lyon, Métropole de Lyon, FPI


Faute d’offre, le marché du logement neuf à Lyon et sa métropole subit une nouvelle année de baisse des ventes en 2018 et 2019 commence sur les mêmes bases. Panorama de l’immobilier neuf à Lyon qui enregistre sa deuxième année consécutive de recul.

Avec seulement 5 370 réservations de logements neufs dans la Métropole de Lyon en 2018, l’immobilier neuf à Lyon réalise une année en-deçà des espérances des promoteurs lyonnais. En effet, selon les chiffres de la FPI régionale, Fédération des Promoteurs Immobiliers, « il s’agit d’une année basse en termes de réservations, équivalente aux années 2012 et 2013 », loin du record de 2016 où 6 726 logements neufs avaient été vendus dans la Métropole de Lyon. A noter le fort recul des ventes en bloc aux bailleurs sociaux notamment : - 39 % et environ un millier de ventes à fin décembre 2018.

Un socle toujours solide d’accédants à la propriété à Lyon


Si l’on observe uniquement les ventes de logements neufs aux particuliers, avec 4 087 réservations enregistrées, la baisse des ventes est de 14 %, mais pas de façon uniforme sur la métropole puisque la FPI observe notamment un transfert des réservations de Lyon vers Villeurbanne.
L’année 2018 a été marquée par un toujours socle solide et stable d’acquéreurs occupants, qui représentent 2 118 réservations soit 52 % des réservations faites sur le secteur marchand sur l’ensemble de l’année. Les ventes à TVA réduite et le PLAN 3A, effectif jusqu’à fin juin 2018, ont contribué à cette solidité.
En revanche, 2018 est marquée par la baisse importante des ventes aux investisseurs privés, un peu moins de 2 000 ventes, soit un recul de 24 % comparé à 2017. « L’Impôt sur la Fortune Immobilière et l’incertitude concernant la mise en place du prélèvement à la source ont certainement contribué à ce retrait », analyse la FPI, qui estime également que « l’augmentation des prix observés dans la zone A entraîne une baisse de la rentabilité des investissements dans le cadre du dispositif Pinel ». Une baisse en partie compensée par la forte augmentation des réservations en résidences gérées.

Un marché du logement neuf toujours sous tension

 
Comme depuis plusieurs années, le marché lyonnais souffre d’une pénurie de logements neufs à commercialiser. La baisse des mises en vente est ainsi de 27 % sur l’ensemble de l’année 2018 avec « seulement » 3 324 nouveaux logements commercialisés. La baisse de l’offre disponible amorcée depuis 2015 se poursuit donc : - 20 % par rapport à l’offre disponible à fin décembre 2017.
Sur la Métropole de Lyon, la durée prospective d’écoulement de l’offre disponible est de 9 mois avec 3 182 logements à la vente. « Cette durée d’écoulement va se contracter dans l’avenir, même avec la baisse du volume de réservation », prévoit déjà la FPI. Du coup, le marché lyonnais se tend et l’augmentation des prix se ressent depuis le dernier trimestre 2016. Le prix moyen de l’immobilier neuf à Lyon et sa métropole est ainsi en hausse de 3,7 % sur un an, à 4 402 €/m².

En attendant le nouveau Plan Local d’Urbanisme


Les promoteurs immobiliers lyonnais ont tenu à rappeler, lors de la présentation de ces chiffres, que « la baisse des mises en vente n’est pas une volonté de la profession de mettre moins de produits à la vente. Cette insuffisance trouve son origine dans la difficulté d’acquérir des terrains constructibles, l’allongement des délais de pré-instruction des autorisations à construire, les difficultés pour l’obtention des PC, les recours dont certains sont abusifs et qui retardent les nouvelles opérations sur le marché voire les bloquent pour de longues périodes ».
Autre problématique pour l’immobilier neuf lyonnais : la révision du PLU-H en cours qui devrait aboutir à une opposabilité à la fin du premier semestre 2019 ; mais qui pour le moment permet dans certaines communes, d’utiliser le sursis à statuer pour bloquer certaines opérations et permis de construire.
D’où l’attente des promoteurs immobiliers envers l’approbation du PLU-H mi 2019 qui devrait remettre des logements neufs sur le marché et donc permettre le renouvellement de l’offre et d’enrayer la hausse des prix. Des promoteurs qui rappellent également que « les réservations d’aujourd’hui et de toute l’année 2019 sont aussi une réponse à la demande de logements des Lyonnais et aussi les emplois de 2020 et 2021 ».
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot