Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Bonne nouvelle pour le logement neuf à Montpellier !

immo neuf Montpellier
Comme L'Arbre Blanc nouveau symbole de l'immobilier neuf à Montpellier, reprise des mises en vente au troisième trimestre 2019.

Tags : Immobilier neuf Montpellier, immobilier neuf Languedoc-Roussillon, FPI


Les lancements de programmes neufs à Montpellier et sa région ont bien repris au troisième trimestre 2019. Un point positif pour l’immobilier neuf à Montpellier et en Languedoc-Roussillon.

Elles sont rares sur le marché du logement neuf en cette année 2019, alors profitons de la reprise des mises en vente de logements neufs à Montpellier et sa métropole. En effet, selon les derniers chiffres de la Fédération des Promoteurs Immobilier d’Occitanie Méditerranée, c’est la fin de la baisse des mises en vente. Au troisième trimestre 2019, les mises en vente de logements neufs augmentent de 15 % dans le Languedoc-Roussillon et même de 76 % sur la métropole montpelliéraine, comparé au troisième trimestre 2018. 
Depuis le début de l’année, les mises en ventes sur la métropole de Montpellier restent toutefois en diminution de 15 % en 2019 par rapport à 2018, ce qui représente 675 logements qui n’ont pas été commercialisés sur le marché de l’immobilier neuf à Montpellier et sa métropole.
Une reprise des mises en vente que salue la FPI régionale, « fruit du déblocage de nombreuses opérations après des lenteurs dans les montages, de la fiscalité sur le permis de construire, des recours… », précise Laurent Villaret, président de la FPI Occitanie Méditerranée. Les promoteurs continuent d’ailleurs leur travail auprès de Montpellier Méditerranée Métropole sur l’urbanisme concerté en ce qui concerne la densité de construction et le suivi des pré-projets immobiliers et des recours contre les permis de construire.

Logement neuf Montpellier : les ventes en recul


Malgré ces nouveaux programmes neufs lancés à Montpellier, en cumul sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes de logements neufs à Montpellier et sa métropole diminuent de 17 % par rapport à 2018, représentant 417 logements vendus en moins. Un recul qui s’explique notamment par la réduction de la présence des investisseurs de 18 % sur la métropole et la corrélation entre la baisse des mises en vente et des ventes.

Immobilier neuf Languedoc-Roussillon : un marché plus pénalisé


Sur l’immobilier neuf en Languedoc-Roussillon, la baisse des ventes est en revanche plus importante que sur Montpellier avec 1 167 logements vendus au cours des neufs premiers mois de 2019 soit - 24 % de moins en un an. « L’explication repose sur les reculs énormes enregistrés sur les marchés secondaires de l’immobilier neuf à Béziers et Narbonne portés auparavant par le zonage en B2 de la loi Pinel », rappelle la FPI. La diminution des ventes de 80 % sur la Communauté d’Agglomération de Béziers représentant 360 logements neufs en moins et seulement 94 logements vendus. Le recul de 53 % de l'immobilier neuf à Narbonne équivaut à 102 logements vendus au cours des neuf premiers mois de 2019.

L’immobilier neuf à Nîmes et Perpignan bien rythmé


Les marchés en B1 de l’immobilier neuf à Nîmes et à Perpignan viennent juguler l’érosion des ventes nettes sur la région avec respectivement + 30 % et + 8 %. « C’est bien ici la preuve que ces marchés immobiliers en B1 entraînent une dynamique saine pour l’équilibre du marché immobilier neuf régional », précise Laurent Villaret. 


Pression sur les prix des logements neufs à Montpellier


La baisse simultanée sur les mises en ventes et les ventes nettes de logements neufs
logement neuf Nîmes
Surprenant marché de l'immobilier neuf à Nîmes qui progresse de 30 % depuis le début de l'année. © Stocklib
entraîne une tension constante sur les prix qui augmentent progressivement sur la métropole de Montpellier de 3,5 % au deuxième trimestre et de 6,6 % au troisième trimestre 2019 par rapport aux mêmes périodes de 2018 et atteignent donc 4 186 €/m², hors parking, soit une augmentation de 178 €/m² en neuf mois.
Cette tension sur les prix du neuf se vérifie pour les mêmes raisons, à l’échelle du Languedoc-Roussillon avec une augmentation de 258 €/m² au troisième trimestre 2019 comparativement à 2018, soit + 7,2 %.

Vers un quota de logements neufs Pinel ?


« Ces résultats confirment toutefois une bonne dynamique des marchés secondaires du logement neuf. Cette tension sur les prix du neuf Languedoc-Roussillon est en effet dopée par la forte raréfaction de l’offre immobilière neuve sur les communautés d’agglomération de Béziers et Narbonne », décrit la FPI Occitanie Méditerranée, qui lance donc un appel aux services de l’Etat afin que les anciens marchés en B2 comme Béziers et Narbonne, puissent bénéficier d’un dispositif de renouvellement de la loi Pinel en B2 au travers d’un quota de logements à l’année.
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot