Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

La bonne santé du logement neuf à Chambéry

logement neuf Chambéry
Chambéry et son agglomération enregistre en 2017 une hausse des ventes de logements neufs de 10 % pour atteindre un record de 480 réservations. © Ville de Chambéry

Tags : Immobilier neuf Chambéry, immobilier neuf Savoie, FPI


Fort d’une hausse des ventes de logements neufs en 2017, le marché de l’immobilier neuf à Chambéry et son agglomération reste et restera en très bonne forme en 2018. Explications.

L’immobilier neuf à Chambéry se porte comme un charme ou presque et cela devrait se poursuivre en 2018. En effet, après une année 2017 réussie, les perspectives restent correctes pour les mois à venir, selon l’analyse d’Olivier Gallais, président de la FPI des Alpes, qui présentait récemment le bilan du marché immobilier neuf chambérien.
Un marché du logement neuf qui d’un côté, affiche une baisse des mises en vente, la première depuis 2014… et de l’autre une hausse de 10 % des réservations que l’on peut associer à une augmentation des ventes en bloc.

Record pour l’immobilier neuf à Chambéry


Le marché chambérien se maintient donc à son niveau le plus haut, sur la lancée de la très bonne année 2016 même si l’on observait un certain attentisme au deuxième trimestre 2017 qui était lié aux élections présidentielles et législatives.
Avec 480 réservations en 2017, cela représente donc une croissance de 10 %. Le logement neuf à Chambéry est donc plus actif qu’à Saint-Étienne où « seulement » 450 réservations ont été enregistrées l’an dernier.
Chambéry qui semble aussi plus dynamique que Grenoble. D’après un calcul propre à la Fédération des Promoteurs : on y compte 3.51 réservations pour 1 000 habitants quand cela tombe à 2.70 dans la métropole grenobloise.
A noter que les investisseurs représentent encore, en 2017, plus d’un tiers des réservations du secteur marchand, soit 43 % !
En revanche, l’année 2017 est marquée par une baisse de 33 % des mises en vente par rapport à l’année précédente… la première depuis trois ans ! « Le montage et l’instruction des permis, qui restent longs et complexes, ralentissement considérablement les mises en vente, sans compter quelques recours qui bloquent ou retardent les projets », explique Olivier Gallais. Du coup, face à une forte demande, l’offre diminue, le marché chambérien est en « sous offre ». Le délai d’écoulement est passé de 16 mois en 2016 à 9,9 mois en 2017, quand l’équilibre est aux environs de 12 mois de stock théorique de vente. « Seule une politique globale du logement neuf à l’échelle de la métropole permettrait d’éviter les effets « d’à coup » dus à l’absence de coordination entre les différents projets », réclame la FPI.
En effet, face à ce manque d’offres de logements neufs commercialisés, les prix de l'immobilier neuf à Chambéry ont eu tendance à grimper en 2017 : + 2 % à 3 270 €/m², même s’ils restent globalement stables depuis quatre ans dans l’agglomération chambérienne.

Des perspectives stables pour le logement neuf en 2018


Fort d’éléments macro-économiques positifs avec notamment des taux d’intérêt qui restent bas, la reconduction du dispositif Pinel pour soutenir l’investissement locatif et du Prêt à Taux Zéro pour aider l’accession à la propriété jusqu’en 2022, la demande de logement neuf bénéficie de sérieux atouts dans les mois à venir. Pour ce qui est du marché chambérien, a contrario, les effets de la réorganisation territoriale avec le transfert de l’instruction des permis de construire des communes vers l’agglomération rallonge les délais d’instruction des dossiers.
Dans le même temps, l’immobilier neuf chambérien manque singulièrement d’offres au premier trimestre 2018 mais de nombreux projets sont en cours de montage et devraient arriver sur le marché dans le courant de l’année. Parallèlement à ces constats, deux éléments devraient peser sur l’année 2018, selon la FPI des Alpes. Le premier, ce sont les coûts de construction qui sont repartis à la hausse (hausse des matériaux, du pétrole, des aciers et du béton, plus forte demande...). Le deuxième facteur, ce sont les conséquences de la loi de finances pour 2018 sur les bailleurs sociaux qui pourraient avoir à terme des répercussions sur les programmes en accession, au travers des ventes en bloc.
Autant de points qui laissent à penser à la FPI des Alpes que 2018 permettra un volume stable d’environ 450 logements vendus en accession et une stabilisation des prix autour de 3 300 €/m² hors stationnement, « les capacités d’endettement des agents économiques étant limitées sur ce marché », précise Olivier Gallais.
A noter que le marché du logement neuf à Aix-les-Bains a lui aussi été très actif en 2017 avec un record de ventes à 600 unités.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot