Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Colocation et coliving, ultime recours selon les jeunes

coliving
Colocation et coliving ne font plus rêver les moins de 30 ans, d'autant plus après le confinement.

Tags : Logement étudiant, colocation, coliving, Open Partners


D’autant plus après le confinement, les jeunes actifs et étudiants rêvent d’espace privé dans leur logement. Paraxdoxalement, colocation et coliving ne semblent pas avoir leur préférence. Explications.

L’auberge espagnole ne fait plus rêver ou presque, c’est ce qui ressort d’une enquête d’Open Partners sur le logement chez les étudiants et jeunes actifs. En effet, colocation et coliving ne font pas partie des préférences des jeunes pour se loger. 
Alors qu’en septembre 2019, l’enquête menée par l’institut d’études Inkidata, mettait en exergue le phénomène « Tanguy », toujours bien ancré en France, une seconde étude menée post-confinement met en exergue que les jeunes rêvent peu de colocation et de coliving.

Plus de 8 jeunes sur 10 préfèrent vivre seul


En effet, parmi les deux enseignements-clés de cette étude réalisée auprès des 18/30 ans, « les nouvelles formes de sociabilisation semblent se pérenniser, mais sont loin d’abolir le désir de préservation de l’espace privé », détaille l’institut. Deux chiffres, en apparence contradictoires, dessinent en effet cette tendance, sans doute renforcée par cet épisode de crise sanitaire et d’obligation de distanciation sociale.
- 85 % des jeunes ont une préférence pour une vie, seul ou en couple, sans contact avec les autres résidents de leur immeuble ; 
- tout en étant 70 % à mettre dans leurs critères de préférence, le fait d’avoir un logement indépendant mais de partager des espaces agréables avec les autres résidents. 

Seuls 6 % des jeunes séduits par la colocation, 3 % par le coliving


Concrètement, le « tout communautaire » ne semble pas si idéal pour la majorité des jeunes. Seulement 6 % des jeunes interrogés classent la vie en colocation en première préférence, et seuls 3 % classent le coliving en première préférence. Confirmation que la colocation et le coliving sont utilisés en ultime recours par de nombreux moins de 30 ans qui ne parviennent pas à trouver un logement dans leur budget.


Cette classe d’âge est tout de même séduite par les opportunités que les nouveaux espaces collectifs leur offrent. L’accès à un espace de détente extérieur ou à une salle de sport figurent parmi les services les plus intéressants à leur proposer.

Plébiscite pour le télétravail et le distanciel 


Autre enseignement de cette enquête : la crise du Covid-19 a accéléré les tendances, d’autant plus pour ces « digital natives » à l'aise avec les nouvelles technologies, étudiants et jeunes actifs qui se projettent désormais dans une semaine de travail idéale partagée entre présentiel et distanciel.
Interrogés sur la semaine idéale, les moins de 30 ans opteraient pour 2,5 jours en moyenne de travail en entreprise ou de cours dans leur établissement, et 2,5 jours à distance, dont 2 jours de home office et une demie journée de coworking.


Les conséquences du confinement sur le logement des jeunes


En attendant les répercussions du confinement et de la crise sanitaire sur les habitudes de travail, d’études ou de logement des moins de 30 ans, l’enquête d’Open Partners montre aussi que 12 % des jeunes actifs ont perdu leur emploi et 3 étudiants sur 10 n’ont pas pu suivre leurs cours durant le confinement. Le confinement a aussi eu une incidence sur leur lieu de vie puisque 15 % a choisi un autre lieu de vie que leur logement habituel pendant cette période, dont la majorité, logés avec des membres de leur famille.
La crise sanitaire qui a encore des conséquences puisque 2 jeunes sur 10 ne logent pas dans leur logement habituel en cette rentrée 2020, surtout chez les étudiants. 20 % ont en effet décidé de déménager, sachant qu’ils pourraient télétravailler ou suivre un enseignement à distance. Premier signal d’un changement des usages ?
Par Céline Coletto
Méthodologie - Enquête réalisée en ligne par l’Institut Inkidata du 26 août au 5 septembre 2020 auprès d’un échantillon de 1 000 Français âgés de 18 ans à 30 ans, représentatif de la population française.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot