Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Comment les promoteurs jugent le marché du logement neuf ?

jugement promoteur immobilier
Le ressenti des promoteurs immobiliers sur l'activité du logement neuf se dégrade de nouveau en ce début 2019.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, promoteur immobilier, Insee


L’enquête trimestrielle de l’Insee sur la promotion immobilière montre que l’opinion des promoteurs sur la demande de logements neufs se dégrade de nouveau en ce début d’année. Explications.

Les promoteurs immobiliers sont toujours davantage pessimistes pour le marché du logement neuf en France. En ce mois de janvier, les promoteurs sont de nouveau bien plus nombreux qu’en octobre dernier à estimer que la demande de logements neufs est faible. D’après l’Insee et son enquête trimestrielle sur la promotion immobilière, le solde d’opinion correspondant baisse de nouveau nettement et atteint son plus bas depuis juillet 2015, loin de sa moyenne de longue période.

Vers un nouveau recul des mises en chantier de logements neufs ?


Dans le même temps, les perspectives de mises en chantier pour les trois prochains mois continuent de s’assombrir. Le solde correspondant baisse de nouveau, atteignant, là encore, son plus bas niveau depuis juillet 2015 et toujours au-dessous de sa moyenne de longue période. Dans le détail, le solde sur les logements destinés à la vente, pour l’accession à la propriété, chute tandis que celui sur les logements destinés à la location, pour l’investissement locatif, baisse légèrement. Ces deux soldes passent au-dessous de leur niveau moyen.


Bonne nouvelle, tout de même, les promoteurs sont moins nombreux qu’en octobre 2018 à signaler une augmentation de leur stock de logements invendus. Le solde correspondant se replie et rejoint pratiquement sa moyenne de longue période.

Une probable stabilisation des prix de l’immobilier neuf


Toujours d’après cette enquête de l’Insee, les promoteurs sont moins nombreux qu’en octobre à indiquer une hausse du prix moyen des logements neufs mis en vente ; le solde correspondant diminue pour le troisième trimestre consécutif et se situe juste au-dessus de sa moyenne. Cela pourrait annoncer une stabilisation des prix de l’immobilier neuf dans le futur.
En parallèle, en ce qui concerne le financement, là aussi, les promoteurs sont pessimistes, étant un peu plus nombreux qu’en octobre 2018 à juger que l’apport personnel des candidats à l’acquisition d’un logement neuf a diminué au cours des derniers mois. Le solde se situe au-dessous de sa moyenne de longue période. Enfin, ils sont moins nombreux qu’en octobre 2018 à considérer que les moyens de financement consacrés aux achats de logements neufs augmenteront au cours du prochain trimestre, le solde passant au-dessous de sa moyenne.
Pour l’heure, après la période faste des dernières années, les promoteurs semblent plus inquiets pour l’année 2019. A voir si les chiffres de la construction et des ventes de logements neufs confirmeront ou non ce ressenti.
Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot