Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Mesures sanitaires : le robinet du crédit immobilier toujours ouvert

taux intérêt et coronavirus
Il est toujours possible d'emprunter à des taux d'intérêt attractifs pour financer l'immobilier neuf et ancien, malgré la crise du coronavirus. © Stocklib

Tags : Crédit immobilier, taux d'intérêt, VousFinancer


Malgré le coronavirus et l’impact créé par les mesures sanitaires prises pour éviter sa propagation, le robinet du crédit immobilier reste toujours ouvert pour financer votre achat immobilier. Confirmation avec l’analyse du courtier VousFinancer.

A quoi s’attendre pour le marché immobilier et notamment sur le secteur du crédit immobilier en marge de la crise sanitaire du coronavirus ? Même si les écoles et universités ont fermé, pas question de stopper son projet immobilier pour certains. D’ailleurs, selon le courtier en crédit immobilier VousFinancer, il est, malgré le coronavirus, toujours possible d’emprunter pour financer un achat immobilier neuf ou ancien, les taux d’intérêt restant attractifs jusqu’ici.

Coronavirus et taux d’intérêt des crédits immobiliers


Pour l’heure, les taux d’emprunt d’Etat français restent en territoire négatif, de quoi maintenir des taux d’intérêt bas pour les particuliers qui veulent emprunter. « Si l’épidémie reste contenue en France, les taux devraient restés bas… Même si la Banque centrale a laissé ses taux directeurs inchangés, en annonçant des mesures exceptionnelles, elle montre qu’elle maîtrise la situation et qu’elle fera tout pour limiter le ralentissement économique, ce qui devrait contribuer au maintien des taux d’emprunt d’Etat, notamment en France, à un niveau bas, et dans leur sillage, à la stabilité des taux de crédit immobilier au niveau attractif actuel », analyse Sandrine Allonier, porte-parole de VousFinancer.
Objectif : que les banques « puissent continuer à jouer leur rôle dans le financement de l'économie réelle à mesure que les effets économiques du coronavirus deviendront apparents », comme indique la BCE dans son dernier communiqué de la BCE. « Il n’y a donc pas de raisons que les banques ferment le robinet du crédit », prédit le courtier.
D’autant que « même si l'épidémie devait durer et la chute des valeurs boursières des banques se poursuivre, la BCE a décidé d’alléger temporairement certaines des obligations des Banques en matière de capitaux propres afin qu’elles n’aient pas de problème de liquidités et de fonds propres qui pourraient les inciter à restreindre la production de crédit ».

Des demandes de crédit immobilier rallongées ?


Ce serait plutôt la durée de traitement des dossiers de prêt qui pourraient se rallonger. En effet, compte tenu des mesures sanitaires, les délais de traitement des dossiers de crédits dans les banques, déjà supérieurs à ceux qu’ils sont habituellement en début d’année, pourraient s’allonger à nouveau. Délai rallongé aussi pour les dossiers de renégociation, moins prioritaires dans les établissements bancaires.
Conseil pour acheter dans l’immobilier neuf ou ancien : le courtier VousFinancer conseille à ceux qui signent actuellement des compromis de vente d’allonger le délai des conditions suspensives sur l’obtention du prêt immobilier à 60 jours.

Investir dans la pierre = valeur refuge


Investir dans l’immobilier que ce soit pour habiter ou pour louer reste d’autant plus une valeur refuge, après le krach boursier enregistré le jeudi 12 mars. La bourse de Paris ayant terminé ce jour-là sur un recul de plus de 12 %, plus forte chute de son histoire. 
De quoi porter la demande de crédit immobilier, qui restait jusque-là soutenue, en dépit des nouvelles recommandations du HCSF, Haut Conseil de Stabilité Financière. Les acquéreurs dans l’immobilier neuf et ancien sont toujours là, selon le courtier.


« En revanche, les nouvelles mesures sanitaires annoncées pourraient créer un climat plus anxiogène peu favorable à l’investissement et aux achats de long terme et générer ainsi de l’attentisme, avec pour conséquence, moins de visites de biens immobiliers et moins de demandes de crédit », décrypte la porte-parole de VousFinancer.

Achat immobilier : effet de rattrapage par la suite ?


Pour Sandrine Allonier, ce qui ne se signera pas en ce début du printemps de l’immobilier, se reportera ultérieurement. Comme lors de la crise des gilets jaunes début 2019, le courtier estime que la phase d’attentisme devrait surement être compensée par une phase de rattrapage une fois l’épidémie contenue et résolue. On l’espère !
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot