Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Le florissant marché du logement neuf à Nantes

immobilier neuf Nantes
L'immobilier neuf à Nantes et sa métropole résiste, avec une hausse des ventes de 17 % depuis le début de l'année.

Tags : Immobilier neuf Nantes, Oloma


Si la tendance dans les Pays de Loire est négative, l’immobilier neuf à Nantes et sa métropole tire son épingle du jeu depuis le début de 2019, malgré le manque d’offre qui pénalise le marché immobilier nantais. Tour d’horizon du marché du logement neuf à Nantes.

L’immobilier neuf à Nantes et sa métropole tire l’ensemble du marché dans les Pays de Loire mais cela ne suffit plus à compenser la chute des ventes en dehors de la métropole.

La bonne tenue du logement neuf à Nantes et sa métropole


Si les ventes de logements neufs à Nantes Métropole confirment une bonne tenue sur les trois premiers trimestres de 2019 : + 17 %, comparé à la même période en 2018, ce n’est pas le cas ailleurs : - 30 % pour l’immobilier neuf à Angers Métropole jusqu’à 68 % de recul pour l’immobilier neuf à Pornic et le sud Loire. Cela progresse tout de même sur l’agglomération de Saint-Nazaire : + 32 % et dans l’immobilier neuf des Sables d’Olonne : + 8 %, sans toutefois compenser le recul régional : - 8 % depuis le début de l’année.

Acheter pour habiter à Nantes : plus de ventes !


L’évolution du marché est liée à un repli des investisseurs au plan régional : - 17 %, Ceux qui achètent pour louer ne représentent plus que 54 % des ventes. La baisse des ventes aux investisseurs n’est que partiellement compensée par l'augmentation des ventes aux propriétaires occupants de 6 %, soutenues par les ventes en accession aidée qui progressent significativement. 


Toujours peu de logements neufs en vente à Nantes et sa région


Mais ce qui inquiètent les professionnels, c’est la chute des mises en vente. Selon les derniers chiffres de l’observatoire Oloma, cela se poursuit dans l’immobilier neuf des Pays de Loire, comme depuis 2017. Seulement 3 751 logements neufs ont été mis en vente sur l’ensemble de la région depuis le début de l’année, la baisse frôle les 30 % et c’est le chiffre le plus bas depuis 2009 !
Les secteurs les plus fortement impactés par cette baisse des mises en vente sont les territoires majoritairement en zone B2 comme l’immobilier neuf au Mans, Laval et Angers dont le passage en zonage B1 en juillet 2019 ne produit pas encore d’effet. 


Même les nouvelles commercialisations de logements neufs à Nantes Métropole recule de 7 % sur les trois premiers trimestres de 2019. Seul l’immobilier neuf à Saint-Nazaire et son agglomération, sur le périmètre de la CARENE, progresse de 27 % depuis le début de l’année.
Avec à peine plus de 4 000 logements disponibles à la vente fin septembre en Pays de Loire, le marché poursuit sa tendance baissière amorcée depuis 2013, l’offre ne représentent plus que 9 mois théoriques de vente à l’échelle de la région et même seulement 8,2 mois pour l’immobilier neuf à Nantes.
Cela crée une forte tension sur les prix : + 8 % dans les Pays de Loire, au-delà des 4 100 €/m² et même 5 000 €/m² pour l’immobilier neuf à Nantes.

Des inquiétudes aussi pour l’immobilier neuf à Nantes 


Alors que la population dans les Pays de Loire augmente de 0,7 % par an depuis 2011, contre 0,4 % au niveau national, que la population dans Nantes Métropole croit de 11 000 nouveaux habitants chaque année, face à un taux de chômage régional le plus bas de France à 7,2 %, Bertrand Mours, président de l’observatoire Oloma, est pourtant inquiet face à ce dynamisme économique et démographique. 
Le marché du logement neuf dans les Pays de Loire et notamment dans la métropole de Nantes ne produit pas assez. La métropolisation entraîne des besoins forts autour de la locomotive nantaise, entraînant une tension sur le marché locatif : la vacance est inférieure actuellement à 2 % sur Nantes Métropole. Si le renouvellement de l’offre est insuffisant sur l’agglomération nantaise, l’avenir reste aussi incertain pour les marchés immobiliers en zone B2. De quoi inquiéter pour la suite les professionnels de l’immobilier à Nantes et dans les Pays de Loire.
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot