Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Pourquoi le prix du neuf en Europe va inévitablement grimper ?

logement neuf Europe
Partout en Europe, la promesse du logement abordable s'éloigne, davantage avec la guerre en Ukraine, selon Build Europe. © Shutterstock

Alors que se tient ce mardi une réunion des ministres européens du Logement, Build Europe, association européenne des promoteurs et constructeurs, est montée au créneau. En effet, le sujet du logement abordable s’éloigne toujours plus.



A l’occasion de la réunion des ministres européens du Logement à Nice ce mardi 8 mars, Build Europe, l’association professionnelle représentant les promoteurs, constructeurs et aménageurs européens, alerte les exécutifs sur l’urgence de la relance de la construction abordable face à la menace de crise du logement.

Alors que l’ensemble des fédérations nationales réunies dans Build Europe représente 65 % de la production de logements neufs en Europe, ils n’ont pas été conviés à ce rendez-vous européen qui tombe dans un contexte qui devrait encore accentuer la « crise immobilière sans précédent que connait l’Europe », regrette Marc Pigeon, président de Build Europe.

L’association a donc organisé une conférence de presse virtuelle avec l’ensemble des représentants européen de la construction, qui malgré des politiques locales différentes, rencontrent tous la même problématique autour du logement abordable, « alors que les besoins progressent, l’offre et les fonds publics diminuent, que la population est toujours plus mécontente ». 

 

1 Européen sur 2 mécontent de la politique du logement

 

En effet, dans un sondage à l’échelle européenne datant de 2018, Build Europe a pu montrer que plus de la moitié des Européens estimaient alors que les politiques du logement allaient dans le mauvais sens. Un sentiment qui s’est encore accentué avec le Covid, qui a entrainé « des besoins vers moins de densité et davantage d’espace ».

Outre les attentes de la population, c’est surtout la question des prix de vente des logements neufs qui a été évoquée. Depuis 2010, les prix des logements ont plus que doublé en Estonie, en Hongrie, au Luxembourg, en Lettonie et en Autriche… En un an, les prix de l'immobilier neuf ont augmenté de 9,2 % dans l’Union Européenne, + 8,8 % dans la zone euro. C’est la plus forte hausse enregistrée depuis 2005, début des relevés de prix. Au Luxembourg, la hausse a même atteint 13,4 % en 2021, + 12 % en Allemagne, + 7,1 % en France. « Les ménages modestes et les classes moyennes sont progressivement exclus de l’accession à la propriété et de la location », a commenté Marc Pigeon, qui réclame « une politique puissante et rapide, la situation actuelle ne peut qu’empirer compte-tenu des évolutions récentes ».

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Comment la guerre en Ukraine va faire grimper les prix du neuf en Europe ?

 

Alors que l’inflation repart à la hausse, que les revenus des ménages ne suivent pas, le coût du logement s’envole, du fait de l’augmentation des coûts de construction, des coûts de l’énergie et des permis de construire accordés en Europe qui n’ont fait que diminuer ou presque depuis 2005. Un contexte que la guerre en Ukraine devrait encore accentuée. « Avec déjà un million de réfugiés accueillis, il n'y a plus de logements à louer en Pologne », soulignait le représentant polonais. « Il ne faut pas croire que la problématique des réfugiés ukrainiens ne va concerner que la Roumanie et la Pologne, toute l’Europe devra se mobiliser », ajoutait le représentant norvégien. Dans un contexte où « la France compte déjà 4 millions de mal-logés », précisait Grégory Monod, président du Pôle Habitat FFB. Quid aussi des problématiques d’approvisionnement, alors que la moitié de l’acier vient de Russie ? S’interrogeait Pascal Boulanger, président de la FPI France. Quid de la politique monétaire européenne en fonction de la situation politique actuelle ? Quid de l’impact des réfugiés sur le logement en Europe ? Quid de l’impact sur les prix des matériaux et de l’énergie ? Autant de questions pour l’heure sans réponses précises. 

 

En finir avec l’Europe des grandes métropoles ?

 

D’où la nécessité de « réfléchir en aménageur » pour repenser l’aménagement du territoire européen et pourquoi pas en finir avec l’Europe des grandes métropoles. Pour Marc Pigeon, les villes moyennes ont de nombreux atouts : des terrains moins chers, des équipements déjà présents, il faut juste, selon lui, davantage aménager les réseaux de transport et numériques, de quoi attirer les étudiants, les entreprises… 

Mais avant même de penser réaménagement du territoire, le monde de la construction est unanime : « compte-tenu des événements, les ministres du Logement doivent changer de braquet, changer de politique, car le logement est un enjeu colossal ». « Maintenant que le changement de politique de l’énergie a été engagé, il faut aussi changer cette politique de l’offre négative car cela aura des effets à long terme », ajoutait François Rieussec, président français de l’Unam, Union Nationale des Aménageurs.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Un moratoire normatif de 5 ans

 

En attendant cette prise de conscience européenne, Build Europe propose d’actionner quatre leviers pour répondre aux défis européens du logement afin de construire plus et de qualité, à prix abordable :  

• La programmation et la planification : exiger des responsables politiques et administratifs qu'ils planifient l'offre de terrains pour répondre aux besoins actuels et futurs, et soutenir les responsables politiques locaux pour lever les obstacles à la délivrance de nouveaux permis de construire 

• La politique fiscale : réduire la charge fiscale appliquée à l'immobilier et au foncier et, par exemple, appliquer des taux de TVA réduits et/ou des aides ciblées pour aider au développement de logements abordables 

• Les réglementations : prévoir un moratoire normatif pour les cinq prochaines années afin de permettre à l'ensemble du secteur de la construction de s'adapter aux évolutions récentes 

• L’écoute et le partenariat : écouter les citoyens qui voient leur pouvoir d'achat se dégrader inexorablement et développer le partenariat avec des professionnels publics et privés responsables et engagés. Une première étape pour tenter de freiner la crise du logement qui touche toute l'Europe.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot