Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Hausse des ventes et prix stables chez les promoteurs

vente logements neufs France
Les ventes de logements neufs continuent de progresser en France au terme du troisième trimestre 2017, les prix se calment également.

Tags : Immobilier neuf, promoteur immobilier, FPI, Alexandra François-Cuxac, Stratégie Logement


Bonne nouvelle pour les acquéreurs, au niveau national, les prix de l’immobilier neuf se stabilisent en France, dans un contexte de progression des ventes, selon les chiffres de la FPI. Se dirigerait-on vers un équilibre du marché du neuf ?

Les chiffres sont là : tant les ventes en bloc aux bailleurs sociaux que les ventes aux particuliers de logements neufs sont en hausse au troisième trimestre 2017, selon les données publiées ce jeudi par la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers. Ce qui devrait permettre à l’année 2017 de terminer proche des records des années 2010/2011. Mais de nombreuses incertitudes demeurent avec l’examen parlementaire en cours du PLF 2018, la future loi logement attendue pour le début 2018 mais aussi la révision du zonage prévue au cours de l’année prochaine.

Plus de 33 000 ventes de logements neufs en trois mois


33 500 logements neufs ont été vendus en France par les 600 promoteurs adhérents à la FPI entre juillet et septembre 2017, soit plus de 90 % de la production de la promotion immobilière nationale. Cela représente une hausse de 5.3 %, comparé au troisième trimestre 2016. Une dynamique tirée par les ventes en bloc aux bailleurs sociaux, + 18.1 %, tandis que les ventes aux particuliers progressent légèrement : + 3.2 %.
Dans le détail, si les ventes aux propriétaires occupants baissent légèrement : - 300 ventes tout en restant à un haut niveau, les investisseurs sont toujours très présents : + 8 % encore.
L’inquiétude porte surtout sur l’attentisme des promoteurs et le recul des mises en vente. Le niveau trimestriel est le plus faible depuis de nombreuses années. A la FPI, on estime que le dernier trimestre sera décisif : ce recul trimestriel étant plutôt dû à un « certain attentisme des promoteurs dans le contexte d’un changement de politique gouvernementale ».

Qu’attendre pour l’immobilier neuf en 2018 ?


En effet, les perspectives pour 2018 sont difficiles à imaginer. La présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac, table tout de même sur une dynamique semblable si l’environnement n’est pas pollué par les différents débats parlementaires.
La présidente ne constatant pas actuellement de tarissement de la demande dans les chiffres de la FPI. Le possible tassement serait plutôt dû à la conjoncture habituelle en fin d’année. Reste l’incertitude sur l’application du dispositif Pinel en zone B2.
La FPI est en pleine phase de lobbying pour obtenir une période transitoire pour la prolongation de la loi Pinel de soutien à l’investissement locatif dans ces villes moyennes. Si 75 amendements parlementaires sont étudiés en cette fin de semaine par le Parlement, la FPI souhaiterait, pour éviter les effets d’aubaine, que les programmes neufs dont les permis de construire seront déposés avant le 31 décembre 2017, puis les ventes actées d’ici la rentrée 2019 puissent profiter de cet avantage fiscal. « Il s’agit d’opérations déjà largement engagées avec un lourd travail effectué en amont par les promoteurs », explique la FPI. La fédération qui restera très attentive aux mesures de transition prises pour ne pas casser la dynamique dans ces villes moyennes comme Vannes ou Angers où 10 % des ventes de logements neufs se produisent.
En 2016, ce sont en effet 5 000 ventes à des investisseurs et 6 500 à des propriétaires occupants qui ont été signées dans cette zone B2 éligible. D’où l’importance d’y prévoir une période de transition. La FPI reste quand même sur sa position : elle salue la volonté du gouvernement de centraliser les aides à la pierre sur les zones tendues où 88 % des ventes de logements neufs des promoteurs se concrétisent.

Une stabilité des prix de l’immobilier neuf


Particularité de ce troisième trimestre 2017 : la stabilité des prix des logements neufs au niveau national. Même si bien sûr de fortes disparités locales persistent, le prix moyen stagne à 4 108 €/m². Mais ce qui est à noter : le recul du prix du neuf en Ile-de-France : - 3.7 % mais continuent d’augmenter en régions : + 1.8 % au terme du troisième trimestre. Symbolique de cette stagnation, l’aire urbaine de Lyon où après avoir beaucoup augmenté, les prix se stabilisent à fin septembre 2017 à 4 095 €/m².

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot