Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

L’immobilier neuf de l’après Covid !

logement neuf et coronavirus
A quoi ressemblera l'immobilier neuf et le logement neuf dans l'après-Covid ?

Tags : Immobilier neuf, coronavirus, covid-19, FPI, promoteur immobilier


Vertus du télétravail, vie au vert, fin du tout métropole et de la densification… à quoi va ressembler l’immobilier neuf de la période après-Covid, la FPI Occitanie Méditerranée a déjà réfléchi à la question.


Il va falloir dessiner la ville du futur, celle de l’après pandémie de coronavirus qui, après trois mois de confinement, a forcément bouleversé nos besoins de logements, de bureaux, de déplacements et même d’école… Pour cela, la Fédération des Promoteurs Immobiliers d’Occitanie Méditerranée a sollicité ses adhérents et correspondants : promoteurs, banquiers, négociants de matériaux, commercialisateurs… pour imaginer ce qui pourrait changer pour l’immobilier neuf de demain et donc la ville du futur. 

A quoi pourrait ressembler la ville de l’après Covid ?


Pour ses interlocuteurs, il y aura « forcément » un après Covid différent : « la crise sanitaire a modifié notre rapport à l’environnement, à la mobilité, au travail. Les circuits courts, les relations de proximité et de solidarité renaissent. Nous ne pouvons plus faire aujourd’hui l’économie de penser à une vi(e)lle nouvelle », résume la FPI. 

Vers le retour des villes moyennes pour l’immobilier neuf ?


Confirmant l’objectif du ministre du Logement, Julien Denormandie, qui déclarait mi-mai : « Je me bats pour que les villes de taille moyenne deviennent de vrais pôles de centralité », la ville moyenne pourrait être la solution. Elles auraient même « une fantastique carte à jouer », selon un des interlocuteurs de la FPI OM. Dès lors que les déplacements professionnels et les frais qui en découlent seront limités grâce au le télétravail : diminution du nombre de kilomètres à parcourir, deuxième véhicule inutile… les villes moyennes, des sous-préfectures par exemple, devront pour en profiter offrir :
- des prix immobiliers bien plus attractifs que la métropole ; 
- une ouverture plus généreuse que la ville dense vers la nature et des surfaces de logements plus conséquentes ; 
- une connexion via des modes de déplacements doux, et une connectivité sans faille pour répondre aux nouveaux usages de travail : télétravail, flex office…

Quel logement neuf de demain après le confinement ?


Métropole ou ville moyenne quoi qu’il soit, la conception du logement neuf devra également faire sa mue, selon les professionnels de l’immobilier. Certains logements ayant largement montré leur inadaptation pour le télétravail par exemple, n’offrant pas de pièce ou d’espace pour s’isoler et travailler en journée. Les professionnels interrogés considèrent même que « les architectes et les promoteurs qui proposeront ce type d’espaces permanent ou modulable en fonction de l’usage auront un avantage concurrentiel indéniable pour les acquéreurs ». Idem pour les espaces de coworking au sein même des copropriétés. 
Autre impératif dorénavant pour le logement neuf : proposer balcon ou terrasse, voire des espaces extérieurs partagés, d’autant plus dans le sud de la France, ajoute la FPI Occitanie Méditerranée. 
Cela n’empêchera pas de proposer un « logement cocon », ajoutent les promoteurs. Nombreux ont pris conscience que leur logement actuel n’était pas conçu pour accueillir toute la famille en même temps. « La qualité des prestations autant intérieures qu’extérieures va donc être un axe de différentiation et de succès pour tous les logements collectifs », rapporte la FPI. Demande que partageront les investisseurs immobiliers pour assurer davantage de stabilité des locataires.
Les promoteurs devront apporter plus de propositions de personnalisation et des « vrais services » dans la vie
immobilier neuf après covid
Offrir du temps pour soi, le logement devra aussi être plus cocon dans cette période post-confinement.
de tous les jours des résidents afin de faire gagner du temps à leurs utilisateurs. De quoi offrir aux occupants plus de « temps pour eux » comme ils l’ont connu durant le confinement.

Des immeubles neufs plus civiques ?


L’appel au civisme avec le « fameux » lavage des mains se retrouve également à l’échelle de l’immeuble et de ses parties communes. Pour cela, la technologie pourrait être la solution, ajoutent les personnes interrogées : 
- un SMS pour indiquer la présence de courrier dans la boîte aux lettres afin de limiter les déplacements en période d’épidémie ; 
- des ascenseurs dirigés par smartphone, des portes automatiques dans les parties communes… pour limiter les contacts.
Des atouts et innovations qui montrent une nouvelle fois la valeur refuge qu’est l’immobilier, sans que cela s’oppose d’ailleurs à l’investissement ; mais avec une façon de bâtir différente, tout en soutenant l'activité économique.
Par Céline Coletto

Post-Covid : est-ce la fin des métropoles pour l’immobilier neuf ?


Si les spécialistes sondés estiment qu’il est trop tôt pour « enterrer » les métropoles, certains pensent même qu’il va falloir renforcer la densification pour libérer de l’espace dans les villes, d’autres tablent plutôt sur une métropole renouvelée avec des bâtiments bas carbone, des immeubles partagés et connectés à la ville. 
Attention toutefois au risque de paupérisation des métropoles : « une partie des habitants des métropoles (ndlr : les plus aisés) va chercher à s’en éloigner pour trouver des logements plus grands, plus vivables et de plus en plus avec jardin. Ils vont sacrifier du temps de trajet pour du confort de vie, compensé par la mise en place du télétravail ». D’où la problématique du logement neuf abordable à développer dans les villes. 
Du logement neuf abordable mais donc aussi plus grand. Pour conserver ses habitants, les métropoles vont devoir offrir davantage de mètres carrés aux ménages ou moins de béton et plus d’espaces verts. Pourquoi pas aller jusqu’au retour de la maison individuelle avec jardin en ville pour garder les ménages les plus aisés ?

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot