Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Logement neuf : ces 3 tendances nées du Covid-19

conséquences covid logement neuf
Espaces extérieurs privilégiés, végétalisation renforcée, pièce pour télétravailler, le Covid-19 a eu et aura des répercussions sur l'immobilier neuf.

Tags : Immobilier neuf, coronavirus, covid-19, FPI, promoteur immobilier


Un an après le début du premier confinement, l’immobilier neuf a lui aussi connu des répercussions bonnes et mauvaises. Voici ce qui a changé dans le logement neuf depuis la crise du Covid-19. A voir si cela se pérennisera dans l’avenir. 



Il y a un an un black-out total tombait sur la France. L’hexagone était confiné en raison de l’épidémie de Covid-19. Un an après, les conséquences sanitaires et économiques de cette pandémie ne sont toujours pas terminées et pourtant, il faut déjà prévoir la suite, notamment en matière d’immobilier neuf.

En effet, le confinement, le télétravail, l’épidémie elle-même a eu, a et aura des répercussions sur le marché du logement neuf. Revue de détails de ce que le Covid-19 pourrait changer à long terme pour l’immobilier neuf. 

 

Immobilier neuf : haro sur les villes moyennes ?

 

Alors que des milliers de franciliens ont quitté leur domicile à l’annonce du confinement, le Covid-19 pourrait rebattre les cartes de la métropolisation, selon certains. Les villes moyennes auraient la cote. Les actifs des grandes villes seraient près de 25 % à vouloir déménager dans des villes moyennes, selon le dernier baromètre de Villes de France. Reste à savoir ce que l’on appelle « ville moyenne » et lesquelles pourraient tirer leur épingle du jeu. 

Si on évoque souvent la ville du quart d’heure, c’est plutôt la ville à 1 heure, voire 2 heures de Paris en TGV qui aurait l’avantage. Reims, Vendôme, Le Mans, Angers… voilà de quoi s’offrir au minimum une pièce de plus qu’en région parisienne tout en étant plus près de la nature et des espaces verts. 

Certaines villes d’Ile-de-France ont aussi profité de cet attrait pour plus d’espaces et plus de verts, ce serait le cas de Clichy et d’autres villes de première couronne. 

 

Boom des villes moyennes, rêve ou réalité ? Reste que tout quitter pour télétravailler depuis la Normandie ou le Sud de la France n’est pas si aisé. Le courtier en crédit immobilier Empruntis n’a repéré que quelques dizaines de cas de déménagement lointain parmi ses dossiers de prêt finalisés. Il faut un contrat de travail où le télétravail est clairement spécifié et encadré pour rassurer le banquier. Autre prérequis : que les deux membres du foyer puissent travailler à distance ou trouver du travail sur place. 

 

Tendance sur la durée : ce sont peut-être les résidences secondaires qui retrouveront du potentiel dans les prochains mois. Une large végétalisation des programmes neufs sera aussi un incontournable pour séduire les acheteurs.

 

Tout pour la digitalisation dans l'immobilier neuf ?

 

Avec le confinement, les promoteurs ont été obligés de totalement se réorganiser. Fini les bulles de vente et les rencontres en face à face, vive la digitalisation du parcours de vente. En quelques jours après le confinement, le leader de la promotion immobilière Nexity a basculé l’ensemble des équipes de son call-center en télétravail avec une distribution automatique des appels des prospects à la recherche d’un logement neuf à acheter.

Les promoteurs les plus avancés en matière de digitalisation ont pu rapidement profiter d’une demande confinée mais qui avait du temps pour s’informer. Les autres ont dû rapidement mettre en place des outils digitaux pour continuer à dialoguer avec leurs clients et prospects.

visite virtuelle programme neuf
Les outils digitaux permettant la visite virtuelle par exemple ne pourront pas tout remplacer lors de l'achat d'un logement neuf.
Visioconférence, showroom virtuel, signature électronique du contrat de réservation, et même signature de l’acte authentique chez le notaire, les ventes ne se sont pas arrêtées durant le confinement ; mais elles ont été fortement ralenties. Malgré l’effet de rattrapage à la sortie du confinement, les ventes 2020 reculent tout de même de 23 % sur un an, selon les chiffres de la FPI.     

 

Vente en 100 % digitale, rêve ou réalité ? La crise a sans aucun doute accéléré la digitalisation du process de vente chez bon nombre de promoteurs immobiliers. Reste qu’une visite sur la future parcelle à bâtir pour s’imprégner de l’ambiance du quartier est un impondérable qu’une visite virtuelle aura du mal à combler. Avant de conclure l’achat d’une vie, notamment en matière d’accession à la propriété, la rencontre physique avec un promoteur a de quoi rassurer, rapporte de nombreux professionnels. 

 

Tendance sur la durée : la digitalisation a franchi un cap avec cette crise sanitaire et ses conséquences. C’est maintenant à l’environnement de la promotion immobilière d’accélérer sa mutation : dématérialisation de l’instruction des permis de construire, BIM, gestion de la DATA… de quoi gagner en productivité.

 

Quid du télétravail et ses conséquences sur le logement neuf ?

 

Le télétravail changera-t-il profondément notre façon d’habiter ? La question est loin d’être tranchée par les spécialistes. Face à un travail à distance contraint par la pandémie, dans des conditions spécifiques : les enfants étant à la maison pendant le premier confinement, le télétravail n’a pas forcément pu montrer tout ses atouts. Pourtant, nombreux sont les salariés à vouloir conserver un jour de télétravail voire davantage par la suite. Cela aura des répercussions sur le marché immobilier des bureaux mais aussi sur le marché résidentiel. Les logements n’ayant pas été pensé pour accueillir une pièce supplémentaire pour travailler. 

 

Tous en télétravail, rêve ou réalité ? Clairement, le télétravail ne va pas devenir la norme post-pandémie. Pour preuve, de nombreux salariés ont déjà retrouvé leur bureau tous les jours. Reste que les promoteurs sont en train de réfléchir à cet habitat neuf où l’on pourra travailler. BNP Paribas Immobilier a par exemple imaginé un concept d’aménagement intérieur hybride pour pouvoir y télétravailler.

 

Lire aussi - Le logement neuf post-Covid de BNP Paribas Immobilier

 

Tendance sur la durée : les besoins de tiers-lieux et espaces de coworking en pied d’immeuble devraient se renforcer dans l’avenir. Les programmes neufs proposant déjà ces espaces à proximité en ont déjà fait la preuve. Une demande dans les villes moyennes pourrait d’ailleurs se créer. 

 

Une réelle crise de l’offre de logements neufs

 

conséquences covid immobilier neuf
Quid des répercussions économiques du Covid-19 sur l'offre et la demande de logements neufs ? Une crise de l'offre se profile selon les promoteurs. © Shutterstock
Quoi qu’il en soit, en attendant de savoir si ces tendances feront pschitt ou deviendront de vraies attentes des Français, une conséquence du Covid-19 : la crise de l’offre. En effet, alors que le nombre de permis de construire délivrés reculait déjà depuis plusieurs mois, certainement dû à l’approche des élections municipales, la crise sanitaire a aussi largement freiné la délivrance des permis de construire. En 2020, les logements neufs autorisés ont reculé de 16 %, passant sous le cap des 400 000 PC délivrés et donc loin de la barre symbolique des 500 000 logements autorisés. Outre les blocages créés par le confinement, c’est surtout les difficultés à relancer la machine qui inquiète.

Repoussant d’abord le deuxième tour des élections municipales, le Covid-19 a ensuite orienté l’action des nouvelles équipes municipales vers la gestion de la crise sanitaire, laissant moins de temps pour réfléchir à l’urbanisme de demain. Alors que certains réclament même que l’Etat reprennent la main sur la délivrance des permis de construire, nombreux sont les promoteurs à être en effet dans l’attente des autorisations pour lancer de nouveaux projets immobiliers.

 

La demande de logements neufs toujours là

 

D’autant que, toujours selon les promoteurs, la demande est toujours là. Certains profils ont beaucoup thésaurisé durant les périodes de confinement et de couvre-feu, d’autres ont senti le besoin de changer de logement pour acheter plus grand ou plus au vert. 

Profitant de taux d’intérêt redevenus très attractifs, les acquéreurs peuvent toujours profiter de deux dispositifs de soutien à l’immobilier neuf : le PTZ 2021 pour ceux qui veulent devenir propriétaire pour la première fois, la loi Pinel pour ceux qui souhaitent réaliser un investissement locatif. De quoi soutenir la demande ; même si à l’inverse, certains ménages, touchés par la crise économique, seront de plus en plus exclus du marché immobilier avec des prix du neuf toujours en hausse. A voir maintenant pour la suite.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2021

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2021

Simulation gratuite PTZ
bot