Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Immobilier neuf : record de vente depuis 2009 en région Centre

immobilier neuf Tours
Toujours en progression, l'immobilier neuf à Tours rattrape progressivement celui d'Orléans, ce qui renforce tout le marché du neuf en région Centre. © Ville de Tours / S Chevinon

Tags : Immobilier neuf Tours, immobilier neuf Orléans, immobilier neuf Chartres, promotion immobilière


Même si au global, les trois premiers trimestres de 2017 marquent un niveau record de vente depuis 2009 en région Centre, le recul enregistré ces dernières semaines, laisse planer une réelle incertitude pour la fin de l'année, selon l’observatoire Ocelor. Explications.

Record ! Sur les 9 premiers mois de 2017, l’observatoire Ocelor a enregistré un nouveau record de vente de logements neufs dans la région Centre. Il faut remonter à 2009 pour connaître un niveau de ventes légèrement plus important : 1 762 ventes en 2009 contre 1 730 sur les trois premiers trimestres de 2017. Le niveau des ventes augmente de 3 %, il s’accompagne d’une forte augmentation des mises en vente puisque c’est la première fois depuis 2013 que plus de 2 000 logements neufs sont mis en commercialisation en trois trimestres dans la région.
Même si le troisième trimestre montre un certain ralentissement de cette dynamique, la tendance reste positive dans les deux principaux marchés du neuf en région Centre : Tours et Orléans depuis le début de l'année.

L’immobilier neuf à Tours à égalité avec Orléans


Depuis janvier, le marché de l’immobilier neuf tourangeau a progressé de 6 % avec 816 ventes, dont 72 % à des investisseurs. Les ventes aux investisseurs progressent de 10 % sur les 9 premiers mois de 2017. En revanche, les ventes aux accédants reculent de 5 %.
Depuis un an, les volumes de ventes restent assez stables entre 260 et 335 ventes par trimestre, dont 299 ventes au troisième trimestre 2017. En revanche, ce trimestre marque vraiment le pas dans les mises en vente avec seulement 154 logements commercialisés soit un recul de 62 % par rapport au deuxième trimestre 2017.
Du coup, l’offre commerciale à fin septembre 2017, repasse en dessous des 1 000 logements pour une durée de commercialisation équilibrée à 10 mois. Le ratio investisseurs/occupants est au plus haut ce trimestre depuis 2012 avec un 74/26. A noter que le prix au mètre carré d’un logement neuf à Tours et son agglomération est stable à 3 511 €/m².
Dans le même temps, l’immobilier neuf à Orléans enregistre une hausse de 1 % avec 638 ventes en 9 mois, dont 61 % à des investisseurs. Des investisseurs toujours très présents : + 6 % alors que les accédants à la propriété sont moins nombreux : - 5 %.
Reste que le troisième trimestre marque un net ralentissement des ventes par rapport au précédent : - 25 %. Un fort recul à relativiser toutefois car le deuxième trimestre 2017 était exceptionnel en termes de ventes et le troisième ne fait finalement que revenir sur les volumes constatés depuis un an.
Les mises en ventes marquent aussi le pas par rapport au précédent trimestre : - 29 % à 257 lots mais contrairement à Tours le troisième trimestre ne fait que « rentrer dans le rang ».
Ocelor observe que le ratio ventes investisseurs / occupants tend à diminuer ce trimestre avec un 55/45, qui du coup se rapproche de la moyenne nationale mais s’éloigne de la règle des deux-tiers / un-tiers que le marché orléanais connaissait depuis 2015.
Compter 3 318 €/m² pour acheter un logement neuf à Orléans et sa région au terme du troisième trimestre 2017.

L’immobilier neuf à Chartres en recul depuis plusieurs mois


La région de Chartres est, elle plus à la peine pour le marché de l’immobilier neuf. Depuis le début de l’année, les ventes y reculent de 10 % pour s’établir à 187 ventes. Ce sont surtout les ventes aux investisseurs qui dévissent : - 21 % pour représenter 55 % des acquéreurs. A l’inverse, les ventes aux accédants progressent sur les 9 premiers mois de 2017 de 9 %.
Le troisième trimestre confirme cette tendance avec un très net ralentissement des ventes nettes par rapport au précédent : - 31 % à 59 lots. Néanmoins, Ocelor rappelle que le deuxième trimestre était exceptionnel en termes de ventes et que, comme pour Orléans, le troisième trimestre ne fait que revenir sur les volumes constatés lors des douze derniers mois.
La seule conséquence immédiate, contrairement à Tours, est que l’offre commerciale atteint son plus fort niveau depuis 2012 avec 290 logements disponibles, ce qui représente 19 mois de durée de commercialisation au rythme des ventes du trimestre.
Du coup, le prix moyen d'un logement neuf à Chartres ne cesse de chuter depuis un an en passant de 3 527 €/m² fin 2016 à 3 338 €/m² ce trimestre.
Olivier Henry, président de l’observatoire Ocelor, s’interroge ainsi à propos du troisième trimestre : « les mises en ventes et les ventes sont en diminution par rapport au deuxième trimestre 2017 qui s’était « emballé » peut-être du fait de l’arrêt prévue de certaines mesures d’aide à la pierre. Doit-on voir un effet d’attente le temps de confirmation des « règles 2018 » ? Le dernier trimestre nous le dira surement ».

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot