Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Pourquoi le logement reste le grand absent du discours présidentiel ?

Emmanuel Macron et logement
Le mot "logement" peu prononcé dans le discours liminaire lors de la première conférence de presse d'Emmanuel Macron. © Présidence de la République

Tags : Logement, Emmanuel Macron, conférence de presse


Encore une fois, la thématique du logement a été très peu évoquée par Emmanuel Macron lors de sa première conférence de presse ; même si le Président de la République ne semble pas vouloir revenir sur les dispositifs fiscaux concernant le logement. Décryptage.

Alors que c’est le premier poste de dépense des Français, jusqu’à 50 % du budget des ménages modestes, rappelle la Confédération Générale du Logement, que les chiffres évoquent au moins 4 millions de mal-logés en France, la première conférence de presse du Président de la République, après deux années de quinquennat, montre une nouvelle fois que le logement est le grand absent du discours d’Emmanuel Macron. 

Le mot "logement" très peu présent dans ce discours


En une heure de propos liminaires, devant 320 journalistes, le Chef de l’Etat a détaillé les mesures qu'il souhaitait prendre à l'issue du Grand Débat National et pour répondre aux attentes des Français, suite à la crise des Gilets Jaunes. Une heure de discours et la thématique du logement n’a été évoquée qu’une seule fois et le mot « logement » seulement trois fois ! quand le Président de la République a évoqué un « nouvel acte de décentralisation » à propos du « logement, du transport et de la transition écologique… », c’est-à-dire sur « les politiques de la vie quotidienne », selon les mots d’Emmanuel Macron, qui estime que les décisions sur ces sujets doivent « être prises au plus près du terrain », afin que financement et responsabilité politique de ces sujets reviennent aux collectivités locales, aux élus locaux en qui « les Français ont confiance ». Cette nouvelle étape de la décentralisation est annoncée pour début 2020 mais sans aucune précision supplémentaire sur les détails concernant le « logement du quotidien ». 
Bien que le Chef de l’Etat ait annoncé un « nouveau pacte territorial » pour « réconcilier le rural, les villes moyennes et les métropoles », pas davantage sur l’aménagement du territoire, même si Emmanuel Macron a tout de même changé de discours à propos des maires, redonnant une meilleure place aux élus de terrain.

Les aides fiscales sur le logement ne sont pas remises en cause


Si le Chef de l’Etat n’a pas véritablement parlé du logement, il a en revanche annoncé qu’un rabot sur les niches fiscales aux entreprises permettrait de financer la réduction annoncée de 5 milliards d’euros d’impôt sur le revenu ; mais il ne serait donc pas à l’ordre du jour de toucher aux niches fiscales et autres aides sur le logement. PTZ pour l’accession à la propriété et dispositif Pinel pour l’investissement locatif par exemple ne seraient pas concernés. Emmanuel Macron précisant dans ces réponses aux journalistes qu’il fallait sur certains sujets continuer de « donner de la visibilité » et ne pas revenir sur certaines décisions actées. La prolongation déjà décidée jusqu’à fin 2021 des dispositifs Pinel et du PTZ, Prêt à Taux Zéro pourrait donc leur profiter.
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot