Recherche d'articles
 
 
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Marché du crédit immobilier : paradoxal et attentiste

crédit immobilier 2018
A quoi s'attendre pour l'évolution des taux d'intérêt en 2018 alors que pour le moment, les taux restent toujours attractifs.

Tags : Crédit immobilier, achat immobilier, prêt immobilier, taux intérêt, courtier, Empruntis


Même si les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent toujours bas en ce début d’année, une hausse se profile d’après tous les spécialistes, d’où cette situation paradoxale. Explications avec le courtier Empruntis.

Même si la plupart des analystes présagent une remontée des taux d’intérêt des prêts immobiliers, les taux restent toujours bas et attractifs en France en ce début d’année et cela tombe bien car plus d’un locataire sur deux souhaite devenir propriétaire cette année. D’où cette situation « paradoxale et attentiste » pour le marché du crédit immobilier, selon le courtier Empruntis.
En effet, d’une part, les banques présentent des barèmes à la baisse (baisses qui concernent, pour la plupart, les meilleurs dossiers) et qui se répercutent sur les taux mini du baromètre régional du courtier, avec un total de 12 diminutions sur 42 taux, 28 taux mini restent stables, avec seulement 2 hausses (7 régions, 6 durées). Sur 42 taux moyens, nous notons 13 augmentations, 3 baisses et 26 stagnations. Cela donne un taux moyen de 1.50 % sur 15 ans et 1.70 % sur 20 ans dans la région Ouest qui offre la meilleure moyenne.
Les taux restent bas et dans le même temps, le discours général des établissements bancaires est de dire « les barèmes devraient augmenter ». Pourquoi ? D’abord car les OAT n’ont de cesse d’augmenter depuis plusieurs semaines : 0,55 % au 1er décembre 2017 / 0,72 % en début de mois / 0,76 % à ce jour. Et l’évolution des OAT est souvent suivi par les banques dans le même sens.
Puis, il y a la décision du Conseil constitutionnel sur l’assurance emprunteur qui rend possible pour tous les emprunteurs de changer d’assurance de prêt immobilier à chaque date anniversaire de leur contrat et qui aura probablement un impact sur les marges des banques. « Celles-ci pourraient relever leurs grilles bancaires afin de contrer les pertes que les délégations d’assurance devraient engendrer sur leurs marges », prévient Empruntis.
Pour Cécile Roquelaure, directrice des études du courtier, « nous sommes vraiment dans une période charnière. Le marché immobilier a connu trois années exceptionnelles et l’essoufflement est là. La demande a d’ores et déjà commencé à baisser. La flambée des prix de l’immobilier en 2017 a repoussé du marché les acheteurs les plus modestes. Pourtant, l’immobilier fait toujours rêver. Dans notre sondage, mené avec le CSA, sur les vœux des Français pour 2018, nous avons relevé que 56 % des locataires souhaitent devenir propriétaires cette année ».
Cela fait effectivement plus d’un locataire sur deux qui souhaite devenir propriétaire de sa résidence principale dans les douze mois à venir. A ceux-là, s’ajoutent les 17 % de propriétaires de leur résidence principale qui veulent en changer, 13 % des Français qui aimeraient investir dans l’immobilier pour louer et également les 7 % de Français qui aimeraient acquérir une résidence secondaire cette année. A savoir maintenant si les taux 2018 leur permettront.
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot