Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Moral des promoteurs : vers un ralentissement des prix du neuf ?

moral promoteur post-covid
Malgré la crise sanitaire liée au Covid-19 et les risques pour l'économie, le moral des promoteurs immobiliers reste plutôt positif.

Tags : Immobilier neuf, promoteur immobilier, Insee


Où en est le moral des promoteurs immobiliers post-Covid ? Comment vont évoluer la demande et les prix des logements neufs ? Voilà à quoi tente de répondre la première enquête de conjoncture sur la promotion immobilière de l’Insee post-confinement. 


En six mois, l’enquête d’avril n’ayant pas eu lieu en raison du confinement lié au Covid-19, le moral des promoteurs immobiliers a eu de quoi être bouleversé. Pourtant, selon l’Insee et son enquête trimestrielle sur la promotion immobilière, les perspectives restent plutôt bonnes compte-tenu de la crise sanitaire traversée et la crise économique attendue dans cette période post-Covid.

Une demande de logements neufs légèrement plus dégradée


En juillet 2020, l’opinion des promoteurs sur la demande de logements neufs est tout de même plus dégradée qu’en janvier. Le solde d’opinion, correspondant à l’écart entre le pourcentage de réponses « en hausse » et le pourcentage de réponses « en baisse » passe au-dessous de sa moyenne de longue période ; mais c’est un retour au même niveau qu’il y a un an.


Les mises en chantier de logements neufs vont se poursuivre


En cet été 2020, les perspectives de mises en chantier pour les trois prochains mois sont quasiment inchangées par rapport au début d’année. Le solde correspondant est quasi stable par rapport à janvier et reste légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période. Dans le détail, le solde des mises en chantier sur les logements neufs destinés à la vente se situe à un niveau comparable, tandis que celui sur les logements destinés à la location est même plus élevé qu’en janvier, bien au-dessus de sa moyenne de longue période. Une amélioration sur ce créneau du logement à louer certainement due aux nombreuses ventes en bloc auprès des investisseurs institutionnels annoncées.


A noter toutefois cette précision de l’Insee qui estime que cette hausse « ne reflète pas nécessairement des perspectives plus élevées qu’avant la crise sanitaire, mais plutôt une proportion élevée d’entreprises qui jugent que les mises en chantier de logements destinés à la location vont progresser au cours des trois prochains mois en comparaison du niveau très bas où elles étaient tombées durant le confinement ».
Dans le même temps, les promoteurs sont aussi nombreux qu’en janvier 2020 à signaler une baisse de leur stock de logements invendus. Le solde correspondant reste légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période.


Quelle évolution pour les prix de l’immobilier neuf ?


Les promoteurs sont un peu moins nombreux qu’en janvier à indiquer une hausse du prix moyen des logements neufs mis en vente ; le solde correspondant est moins élevé qu’en janvier mais reste bien au-dessus de sa moyenne de longue période. Les prix de l’immobilier neuf devraient donc continuer de grimper ; mais à un rythme plus lent, si l’on projette le ressenti des promoteurs.

Logement neuf : un accès au crédit immobilier plus difficile ?


En
enquête promotion immobilière
C'est surtout pour l'accès au crédit immobilier des logements neufs que les promoteurs immobiliers sont inquiets en cette période post-confinement.
ce qui concerne le financement, nombre de promoteurs anticipent en revanche une baisse des moyens de financement consacrés à l’achat de logement neuf. Les promoteurs sont bien plus nombreux qu’en janvier à considérer que les moyens de financement consacrés aux achats de logements neufs baisseront au cours des trois prochains mois. Le solde d’opinion correspondant est très inférieur à son niveau de janvier : il se situe un peu au-dessous de sa moyenne, alors qu’il l’excédait largement d’avril 2019 à janvier 2020.
En parallèle, les promoteurs sont quasiment aussi nombreux qu’en janvier dernier à juger que l’apport personnel des candidats à l’acquisition d’un logement neuf a augmenté au cours des trois derniers mois : le solde associé est quasi stable et se situe au-dessus de sa moyenne de longue période. Conséquence : il faudrait davantage d’apport personnel, selon les promoteurs, pour financer un logement neuf dans les prochains mois, notamment en raison des critères stricts imposés par le HCSF, Haut Conseil de Stabilité Financière.
Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot