Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Pourquoi parle-t-on toujours de crise du logement en France ?

crise du logement France
Pourquoi le logement reste le grand absent des débats présidentiels alors que la crise du logement est toujours d'actualité ?

Bien que le logement ait connu ces cinquante dernières années un bond quantitatif et qualitatif, la crise du logement en France est toujours d’actualité. Thème pourtant grand oublié de la présidentielle.



Premier poste de dépense des Français, le logement reste absent des débats et programmes politiques des prochaines élections présidentielles. Pourtant, selon Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision du cabinet Xerfi, la crise du logement perdure, malgré l’amélioration qualitative et quantitative depuis cinquante ans. Alors pourquoi parle-t-on encore de crise du logement ? Pourquoi le logement reste un thème négligé des élections ? 

 

Comment se porte le parc de logements en France ?

 

D’après le cabinet Xerfi, la France compte un parc de logements de presque 30 millions de logements, chiffre qui a doublé depuis la fin des années 60. Sauf qu’en face, la population a augmenté de 31 % et surtout, le nombre de personnes vivant sous un même toit s’est fortement réduit passant de 3,1 à 2,2, du fait de l’allongement du célibat et de la durée de la vie, de l’augmentation du nombre de divorces et donc de familles monoparentales… « il faut donc plus de logements pour héberger un même nombre de personnes », analyse Alexandre Mirlicourtois.

Il manque des logements et pourtant, leur qualité s’est améliorée en un demi-siècle. Les petits logements, du studio au trois-pièces, sont passés de 60 % du parc en 1968 à moins de 40 % aujourd’hui. Le confort a aussi beaucoup progressé. Tous les logements ou presque disposent désormais d’une salle de bain, quand ce n’est qu’un sur deux il y a une cinquantaine d’années.

Même évolution en termes de chauffage : chaudière et isolation plus performantes pour offrir « un bon niveau des températures dans les logements ». « Réduction des infiltrations d’eau, hausse de la qualité des installations électriques sont autant d’éléments qui participent également à la réduction de l’inconfort », souligne le cabinet Xerfi. Reste que malgré cette amélioration qualitative du parc, la fondation Abbé Pierre dénombre quatre millions de personnes mal-logées. 

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

La pression sur les prix de l’immobilier jusque dans les villes moyennes

 

Autre problématique autour de la thématique du logement : son coût. Alors qu’il fallait environ 2 années et demi de revenus pour devenir propriétaire de sa résidence principale à la fin des années 90, avec la flambée des prix, on devrait atteindre les 5 années de revenus nécessaires en 2021, un record, rapporte Xerfi.

Du coup, quand il fallait un emprunt de 12 ans pour financer sa résidence principale à la fin des années 60, il en faut désormais 10 de plus. « Acquérir sa résidence principale est devenue un véritable défi », décrypte Alexandre Mirlicourtois, bloquant le parcours résidentiel des locataires français, la part des propriétaires se stabilisant à 57 %, faisant baisser la mobilité résidentielle entre parc privé et social. Les ménages consacrent ainsi presque 20 % de leurs revenus au logement : + 4 points en 20 ans, d’après l’Insee.

Des ménages obligés d’aller toujours plus loin pour se loger, maintenant que même les villes moyennes sont concernées par la hausse des prix, depuis les effets de la crise sanitaire et le désamour pour les grandes métropoles. D’où l’essayiste Robin Rivaton qui annonce, dans le Figaro Immobilier, qu’une « crise sociale a de fortes chances d’exploser d’ici deux ans », en raison de l’inégalité patrimoniale. Comme Olivier Salleron, président de la FFB, qui prédit lui, des « gilets écarlates », après les gilets jaunes, si rien n’est fait pour le logement. Reste que pour l’heure, le sujet du logement n’est pas assez clivant pour les candidats à l’élection présidentielle, qui ne l’évoquent qu’à la marge. 

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot