Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Présidentielles 2022 et logement : quelles sont les propositions préférées des Français ?

présidentielle 2022 et immobilier
Locataires, propriétaires, bailleurs, découvrez les propositions favorites des Français en matière de logement en vue de la présidentielle 2022.

Encadrer les loyers, transformer les bureaux en logements, voire réquisitionner des logements vacants… quelles sont les propositions plébiscitées par les Français en matière de logement à quelques semaines des présidentielles 2022 ?



Le logement, bien de première nécessité par excellence, n’est pas au cœur des priorités de la campagne présidentielle, pourtant, les propositions des candidats sont variées et une enquête auprès de plus de 18 000 électeurs a montré des résultats fort divers selon le statut des répondants. 

Ainsi, une enquête PAP a permis de tester une vingtaine de propositions de candidats à l’élection présidentielle à propos du logement. Les surprises ne manquent pas à la lecture des résultats de cette étude, qui montrent notamment un clivage toujours réel entre locataires, propriétaires et investisseurs.

Augmenter l’offre de logement, protéger les locataires, favoriser l’accès à la propriété, fiscalité immobilière, rénovation énergétique, habitat en zone rurale, logement social... une vingtaine de propositions de candidats ont été sondées, sans que les répondants ne connaissent le nom du candidat qui était l'auteur de chaque proposition, pour ne pas influencer leur vote. 

 

Logement : les propositions « quoi qu’il en coûte » plébiscitées

 

Ce sont les propositions les plus coûteuses pour les finances publiques : subventions, aides financières, baisse de la fiscalité qui séduisent le plus, quel que soit le profil des répondants : locataires, propriétaires, investisseurs. 90 % des sondés approuvent la généralisation du PTZ sur tout le territoire ou 82 % sont favorables à exonérer de frais de notaire les primo-accédants jusqu’à 250 000 €. 88 % sont pour la transformation des bureaux en logements pour développer l’offre de logement.

Les mesures touchant à la ruralité font également l'objet d'un large consensus. Près de trois-quarts des répondants sont d’accord pour faciliter l’accueil des néoruraux avec la vente de logements à bas prix en échange d’un engagement d’installation d’au moins 10 ans. 

 

Lire aussi - Présidentielles : comment loger les Français ?

 

En revanche, les clivages traditionnels propriétaires-bailleurs/locataires subsistent sur des thématiques comme l'encadrement des loyers, les expulsions locatives et la réquisition des logements vacants. Ainsi, si 41 % des locataires sont favorables à l’interdiction des expulsions locatives, ils ne sont que 5 % des investisseurs. Si 77 % des sondés locataires plébiscitent la réquisition des logements vides, ils sont à peine 30 % des propriétaires-bailleurs, soit 50 % au total de tous les sondés. 

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Tout pour devenir propriétaire

 

Autre retour de cette étude : les locataires n'entendent pas le rester et plébiscitent toutes les mesures favorables à l'acquisition de la résidence principale, sans toutefois oublier leur statut actuel de locataires. C’est ainsi que plus de 9 locataires sur 10 sont d’accord pour généraliser l’encadrement des loyers sur tout le territoire, pour « seulement » 39 % des bailleurs. Ils sont plus de 7 sur 10 à être favorables à l’augmentation de la taxe sur les logements vacants en zones tendues à 50 % la première année, puis 100 % la seconde, contre moins de 43 % des investisseurs immobiliers. 

Reste à savoir maintenant pour qui voteront les 48,7 millions d’électeurs inscrits pour l’élection présidentielle 2022, soit 95 % de la population française.

Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot