Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Prix du neuf : jusqu’à 10 % de hausse dans les grandes villes

prix immobilier neuf grandes villes septembre 2017
Le prix de l'immobilier neuf dans les grandes villes de l'hexagone s'envole en cette rentrée 2017, hormis à Paris.

Tags : Immobilier neuf, prix immobilier neuf, immobilier neuf Bordeaux, Trouver-un-logement-neuf.com


Trouver-un-logement-neuf.com, spécialiste de l’immobilier neuf sur Internet, enregistre dans son dernier baromètre sur le prix des logements neufs dans les 10 grandes villes françaises, une très forte pression à la hausse. Jusqu’à + 10 % à Bordeaux et Strasbourg en six mois, alors que le prix moyen d’un trois-pièces dans le neuf recule paradoxalement à Paris.

L'immobilier neuf à Paris, l’exception qui confirme la règle


Après être monté jusqu’à 690 000 € le trois-pièces, le prix moyen de l’immobilier neuf à Paris retrouve en cette rentrée le niveau de fin 2016 : 663 000 €. La capitale serait-elle l’exception qui confirme la règle ? Car partout ailleurs, dans les 10 plus grandes villes de l’hexagone, la tendance est presque exclusivement à la hausse. Hormis Montpellier et donc Paris, les grandes métropoles françaises enregistrent d’importantes progressions des prix de l’immobilier neuf sur les six derniers mois et notamment sur le trois-pièces, surface de référence de ce baromètre.

Lyon et Nice complètent le podium


Plus rien n’arrête l’immobilier neuf lyonnais.
prix appartement neuf france
Seules Paris et Montpellier enregistrent des baisses sur le prix moyen du trois-pièces en France sur les six derniers mois. © Trouver-un-logement-neuf.com
Dans la capitale des Gaules, c’est une nouvelle hausse de presque 4 % qui est observée en cette rentrée 2017. Un temps à égalité avec Nice, Lyon se détache à 316 000 € pour un trois-pièces. Toutes les typologies de logements suivent cette tendance haussière.
A Nice, le prix moyen du trois-pièces joue lui au yo-yo autour de la barre symbolique des 300 000 € depuis le début de l’année. En ce mois de septembre, cela reste en dessous à 297 000 €, malgré une progression de + 5.30 % en six mois.

Presque 10 % de hausse à Bordeaux et Strasbourg


Les compteurs s’affolent dans certaines grandes villes comme à Bordeaux et Strasbourg, voire à Nantes où le prix moyen du trois-pièces dépasse les + 6 % en six mois. Bordeaux et Strasbourg frôlent les + 10 % d’augmentation depuis le printemps : + 9.7 % à Bordeaux avec un T3 à 271 000 € en moyenne, + 6.5 % à Nantes à 269 000 € le trois-pièces et + 9.85 % à Strasbourg.

Strasbourg, plus forte hausse de ce classement


Alors que Bordeaux occupe la scène médiatique et ouvre l’appétit des investisseurs (cf. focus ci-dessous), c’est Strasbourg qui enregistre donc en cette rentrée la plus forte hausse des prix de l’immobilier neuf : + 9.85 % en six mois. La capitale alsacienne rattrape même Montpellier qui, avec des prix en recul de - 0.85 %, propose un trois-pièces à 234 000 € en moyenne. Montpellier, seule grande ville en région, à voir ses prix des logements neufs régresser en six mois.  

L'immobilier neuf à Toulouse toujours aussi attractif


Après avoir cédé un temps sa place à Lille, Toulouse retrouve son statut de grande ville la plus abordable avec un prix de l’immobilier neuf qui, même s’il progresse de + 2.35 %, reste le moins cher de France à 219 000 € le trois-pièces.
Dans le même temps, la capitale nordiste enregistre une forte augmentation : + 5.75 % à 221 000 € pour un T3 à Lille. Suivant la tendance nationale : + 2.9 % en régions selon les promoteurs, Marseille, 2ème grande ville de France, obtient un prix moyen de 226 000 € avec 2.75 % de hausse et reste à la 8ème place de ce baromètre.

L'immobilier neuf à Bordeaux à la cote… et toute la métropole en profite

Bordeaux est aujourd’hui au premier plan médiatique, avec notamment l’arrivée de la LGV, qui relie la capitale girondine à Paris en seulement deux heures, créant un vrai attrait des investisseurs et donc une pression sur les prix de l’immobilier neuf : + 9.7 % en six mois.
Dans son sillage, certaines villes de la métropole enregistrent aussi d’importantes progressions : en première couronne : + 6.95 % à Mérignac, + 6.5 % à Bruges, + 5 % à Pessac, avec des prix moyens pour un trois-pièces de respectivement : 247 000 €, 245 000 € et 253 000 €. Le sud de la métropole semble plus accessible et surtout moins sujette à de fortes envolées : quasi-stable à Bègles avec un prix moyen de 219 000 €, + 1.3 % à Talence à 213 000 €.
Plus abordable, la rive droite de Bordeaux qui est actuellement en pleine expansion immobilière grâce à deux nouveaux ponts qui enjambent la Garonne et des réserves de foncier comme à Floirac, Cenon (210 000 € pour un T3 : + 1 % en six mois), Lormont (à partir de 191 000 € le trois-pièces).
En deuxième couronne, certaines communes sont plus dynamiques que d’autres en matière de construction neuve : au nord, Parempuyre enregistre une forte hausse : + 5.75 % à 221 000 € le T3. Au sud, il faut débourser en moyenne 228 000 € à Villenave d’Ornon pour acquérir un trois-pièces dans une vingtaine de programmes neufs actuellement en commercialisation.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot