Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Belle reprise des logements neufs commercialisés à Grenoble

logement neuf Grenoble
L'année 2018 est marquée par une forte reprise des mises en vente de logements neufs à Grenoble et sa métropole, selon la FPI Alpes.

Tags : Immobilier neuf Grenoble, logement neuf, promoteur immobilier, FPI


L’année 2018 a été marquée par une inflexion dans la politique urbanistique dans la ville de Grenoble, permettant une forte reprise des mises en vente de logements neufs. De quoi dynamiser l’année 2019 qui débute. Explications.

A l’inverse de la tendance nationale, l’immobilier neuf à Grenoble et son agglomération profite d’une forte remontée des mises en vente de logements neufs. De quoi peut-être relancer les ventes en 2019, après une année 2018 décevante. En effet, selon les chiffres présentés par la FPI des Alpes, Fédération des Promoteurs Immobiliers, 2018 montre une diminution des réservations de 15 % mais une encourageante stabilité des prix des logements neufs.

Un millier de logements neufs vendus à Grenoble


Après des années 2014 et 2015 plutôt morose, une année relativement dynamique en 2016 et confirmée en 2017, 2018 affiche une baisse marquée des réservations, plus importante qu’au niveau régional, tout en se maintenant juste au-dessus de la barre symbolique des 1 000 logements réservés. Un millier de logements neufs vendus, autant que dans le Grand Annecy, mais pour un bassin de population deux fois plus important. « Ce volume de réservations de logements collectifs reste insuffisante pour une agglomération de cette importance », détaille Olivier Gallais, président de la FPI Alpes.
Avec précisément 1 016 réservations en collectif neuf en 2018 sur Grenoble Alpes Métropole, le marché s’infléchit de 15 % par rapport à l’année 2017, tant chez les utilisateurs que chez les investisseurs. « Ces incertitudes sont probablement liées au prélèvement à la source ou à la réforme des retraites voire à l’impact de l’IFI », tente d’analyser le président des promoteurs de l’arc alpin.
La part des investisseurs s’est tout de même maintenue et représente 39 % des réservations. Le marché de Grenoble est en effet bien positionné en zone B1 avec un plafond de loyer à 10,15 €/m², ce qui ne pénalise pas la rentabilité des investissements immobiliers, quand le niveau moyen des loyers est de 10.8 €/m² sur l’agglomération selon l’observatoire local des loyers.
D’un point de vue géographique, Grenoble concentre bien évidemment la part la plus élevée des réservations. Saint-Martin-d’Hères et Saint-Égrève sont également dynamiques, le développement des infrastructures majeures telles que le tramway étant une des raisons principales du développement de Saint-Égrève.

Un beau dynamisme des ventes en bloc


Toujours à l’inverse de la tendance hexagonale et régionale, le volume des ventes en bloc, principalement de logements sociaux, a été particulièrement important en 2018 sur l’agglomération et représente 30 % de l’activité globale de la promotion. « L’impact de la loi de finance 2018, votée en décembre 2017, et ensuite la loi Elan n’ont ici apparemment pas freiné les ventes en bloc, bien au contraire », explique Olivier Gallais, qui insiste sur l’importance pour une agglomération comme Grenoble de pouvoir proposer une diversité de logements neufs : maison, logement abordable, logement plus grand pour des seniors revenant en centre-ville… une offre plus équilibrée pour résumer.
Autre bonne nouvelle pour l’immobilier neuf à Grenoble, la forte hausse des mises en vente de 24 % soit 1 522 logements commercialisés en 2018. « C’est une tendance très différente de celle constatée sur les autres aires de
marché sur lesquelles nous constatons une baisse
». Cela s’explique certainement par le fait que « l’année 2018 a été marquée par une inflexion dans la politique de la ville centre permettant de relancer les projets immobiliers des promoteurs ». Dommage cela coïncide avec un recul des ventes et cela fait donc grimper l’offre commerciale, allongeant la durée prospective d’écoulement à 19,2 mois, alors que l’on considère que le DPE doit se situer dans une fourchette de 10 à 15 mois pour que le marché soit équilibré entre l’offre et la demande.

Stabilité des prix de l’immobilier neuf à Grenoble


Le marché du logement neuf grenoblois est également marqué par une stabilité des prix de l’immobilier neuf avec une enveloppe moyenne sur Grenoble Métropole de 214 777 € et un prix moyen au mètre carré habitable, hors stationnement, qui s’élève en 2018 à 3 631 €/m², soit + 1 % en un an. Du coup, si l’on tient compte de l’inflation de 1.9 % l’an dernier, la baisse des prix est réelle. D’ailleurs, sur 10 ans, les prix moyens ont augmenté de seulement 8 % sur l’agglomération grenobloise.
Par Céline Coletto

Quelles perspectives pour le logement neuf à Grenoble en 2019 ?


Alors qu’au niveau national, la FPI France anticipe une nouvelle baisse du nombre de réservations pour l’année 2019, cette tendance pourrait être atténuée dans l’agglomération grenobloise du fait du renouvellement important de l’offre. Le niveau de prix en logements collectifs devrait également rester dans la fourchette des 3 600/3 650 €/m².

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot