Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Sur quoi travailleront les urbanistes de demain ?

projet d'urbanisme Shanghaï
Le trio de paysagistes de l'Agence TER a obtenu le Grand Prix d'Urbanisme 2018, remis à l'initiative du ministère de la Cohésion des territoires. © Projet Shanghaï / Agence TER

Tags : Urbanisme, Cohésion des territoires, Agence TER


Alors que le Grand Prix de l’urbanisme 2018 a été décerné à trois paysagistes : Henri Bava, Michel Hössler et Olivier Philippe de l’Agence TER, 5 équipes de jeunes urbanistes ont également été désignés lauréats du palmarès des jeunes urbanistes.

Comme chaque année depuis 1989, le ministère de la Cohésion des territoires met en avant les urbanistes avec le Grand Prix de l’urbanisme et le palmarès des Jeunes Urbanistes. C’est ainsi que pour 2018, le jury présidé par Paul Delduc, directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, a récompensé un collectif : les trois pionniers de l’agence TER. Les trois paysagistes : Henri Bava, Michel Hössler et Olivier Philippe recevront leur prix lors d’une cérémonie officielle à l’automne 2018.

Un trio de paysagistes lauréat du Grand Prix d’Urbanisme 2018


Le jury composé d’élus et de personnalités qualifiées, a souhaité saluer « les parcours croisés de trois personnalités au « tropisme étranger » ainsi que la diversité des projets de l’agence, déjà distingués par plusieurs prix, dont le Grand Prix national du paysage 2007 pour le parc des Cormailles à Ivry-sur-Seine », rapporte dans un communiqué le ministère.
Le jury a particulièrement honoré la dimension internationale de l’agence, ce dont témoignent les projets aux États-Unis (Pershing Square à Downtown Los Angeles), en Chine (Shanghai), en Europe (projet transfrontalier « métropole verte » reliant Belgique-Allemagne-Pays-Bas, Grand Prix européen de l’urbanisme 2008 ; la place Les Gloriès à Barcelone).
Le jury a également salué l’investissement des lauréats sur le long terme en territoire ultramarin, en Guyane, où ils ont étudié le devenir à grande échelle. Enfin, le jury a souligné la forte dimension écologique de l’équipe qui défend un « urbanisme des milieux » qui a la capacité à renverser la contrainte, notamment celle provoquée par l’eau, pour composer des projets liant les espaces et les hommes. En effet, la relation avec la nature est au cœur de leur approche pour renouveler les espaces publics, comme les « places-parcs ».

5 collectifs de jeunes urbanistes récompensés


En parallèle, plusieurs collectifs de jeunes urbanistes ont également été récompensés. Le prix des Jeunes Urbanistes, créé en 2005 et décerné tous les deux ans, récompense des urbanistes de moins de 40 ans qui, « par leur prise de risques et leur capacité à défricher les territoires, apportent des réponses aux problématiques urbaines et territoriales contemporaines ».
Pour cette édition 2018, le second jury a tenu à saluer la créativité et la maturité des lauréats face à la complexité des domaines auxquels doit s’intéresser l’urbaniste pour comprendre et agir. « Ces jeunes professionnels offrent aussi bien un nouveau souffle aux quartiers d’habitat en réhabilitation qu'ils inventent, de nouvelles gouvernances de projet pour des territoires en mutation, ils proposent des visions d’avenir pour les villes petites et moyennes, ils participent au renouveau des métropoles européennes, ou encore ils hybrident la destination des sols en ville et hors la ville », a précisé le ministère en annonçant le palmarès.
Parmi les lauréats, on trouve donc le collectif lyonnais Caudex, des paysagistes qui ont l’ambition de « renouveler la manière de dessiner et d’entretenir des morceaux de paysage dans une démarche écosystémique », comme dans un démonstrateur de paysage productif situé dans l’Ain.
Le collectif de Marseille, Concorde, a lui la particularité d’utiliser « le foncier comme outil de lecture d’un territoire, de son histoire, de sa capacité à évoluer ». L’urbaniste lensois, Gilles Huchette, également producteur d’endives bio ! nouveau directeur d’Euralens, a l’ambition de mettre en mouvement le territoire qui promet de devenir un nouvel attracteur pour tous ses habitants.
Les Parisiennes du collectif Particules s’intéressent elles aux plans de stratégies territoriales à l’échelle métropolitaine, entre Paris et Berlin. Enfin, le collectif Tica de Nantes utilisent eux l’arpentage et la vidéo comme outil d’investigation afin de travailler de l’urbanisme du quotidien sur des projets à petite échelle : éco-hameau ou l’aménagement de base de loisirs.
Comme pour le Grand Prix d’urbanisme, les prix des Jeunes Urbanistes seront remis en octobre 2018 lors d’une cérémonie officielle.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot