Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Tassement prévisible pour l’immobilier neuf en 2018

Prêt à Taux Zéro réduit
Le seul recentrage du PTZ sur les zones tendues pourrait réduire les ventes dans le neuf de 40 000 logements par an, selon Crédit Agricole Immobilier.

Tags : Immobilier neuf, PTZ 2018, loi Pinel, Stratégie Logement, Crédit Agricole Immobilier


Les ventes de logements neufs devraient progressivement s’essouffler entre 2017 et 2018, d’après le scénario dressé par Crédit Agricole Immobilier. Explications.

Même si les dernières années étaient jusqu’ici plutôt florissantes, on s’approcherait de la fin de la période d’euphorie dans l’immobilier neuf. En attendant les chiffres du troisième trimestre des promoteurs immobiliers, le spécialiste de Crédit Agricole Immobilier, Olivier Eluere, avec ses perspectives pour le résidentiel dans les mois à venir, est plutôt pessimiste pour le logement neuf.
« Léger tassement en vue », voilà comment il qualifie le futur dans l’immobilier. L’année 2017 reste sur des niveaux élevés, malgré un certain essoufflement depuis le deuxième trimestre. Une dynamique due à des taux de crédit extrêmement bas et qui, commençant à remonter, dopent les ventes par effet d’aubaine, sans oublier les mesures de soutien dans le neuf, avec le dispositif Pinel et le renforcement du PTZ. Toutefois, l’avenir pourrait s’assombrir.
Pour 2018 et 2019, l’analyste prévoit un léger tassement du marché. Si le nouveau plan logement, présenté fin septembre, est favorable à terme via le choc d’offre : libération du foncier public et privé, simplification des normes et lutte contre les recours abusifs et avec la prolongation pour quatre ans du dispositif Pinel et du PTZ ; le recentrage de ceux-ci sur les zones tendues va réduire légèrement les ventes de neuf en 2018.

Jusqu’à 7 % de baisse des ventes de logements neufs en 2018


Précisément, alors que l’effet du choc de l’offre sur les ventes de logements en 2018 sera très faible, compte tenu des délais de réalisation d’une opération immobilière ; en revanche, le recentrage du dispositif Pinel sur les zones tendues et l’exclusion dès 2018 du dispositif dans les zones dérogatoires B2 et C devrait entraîner une baisse des ventes aux investisseurs de 6 000 à 10 000 logements. Les ventes d’immobilier neuf par les promoteurs baisseraient ainsi de 5 à 7 % par rapport à 2016.
Le recentrage du PTZ sur les zones tendues devant être pour l’essentiel reporté à 2020, cela ne jouera qu’à la marge dans les mois à venir. Seule la réduction de quotité du Prêt à Taux Zéro de 40 à 20 % du coût d’acquisition devrait réduire un peu le nombre d’achats dans le logement neuf l’an prochain. Le marché de la maison neuve pourrait être davantage touché. À noter qu’à terme, le recentrage du PTZ sur les seules zones tendues conduirait, selon Crédit Agricole Immobilier à « une baisse des ventes de 40 000 logements par an, 8 000 logements dans la promotion immobilière et 32 000 maisons individuelles ».

Jusqu'à 40 000 ventes de logements neufs en moins à cause du recentrage du PTZ


Si, pour 2017, Crédit Agricole Immobilier table sur des ventes de logements neufs quasi-stables : - 1.5 % sur un an, le scénario pour 2018 prévoit un recul des ventes plus fort : - 6 %, notamment en raison de l’exclusion de la zone B2 du dispositif Pinel. A suivre donc pour confirmation ou non de ces prévisions.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot