Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Confirmation de l'accélération de la hausse des taux d'intérêt

marché crédit immobilier
Face à la rapide envolée des taux d'intérêt en juillet, la production de crédit immobilier recule encore de plus de 15 % au cours des 3 derniers mois. © Shutterstock

L’Observatoire Crédit Logement confirme une accélération de l’augmentation des taux des crédits immobiliers au cours du mois de juillet, freinant de nouveau l’activité.



Après 1,52 % en juin, le taux moyen des crédits immobiliers, hors assurance, s’est porté à 1,68 % en juillet, d’après les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement. La hausse engagée depuis janvier se poursuit et s’accélère même. La progression devient de plus en plus rapide au fil des mois, de 2 points de base par mois en début d’année à 13 points de base en juin, elle s’établit à + 16 points de base en juillet. « L’inflation et les tensions sur les marchés financiers depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine ont largement contribué à cette évolution », analyse Crédit Logement. 

 

Des taux réels qui restent très attractifs 

 

Malgré cette forte augmentation des taux d’intérêt de 62 points de base depuis le début de l’année, il faut noter que cela reste bien moindre que l’évolution de l’inflation : + 229 points de base. C’est ainsi que la totalité des emprunteurs en juillet ont obtenu un taux bien moindre que l’inflation, « ce qui ne s’était jamais constaté depuis le début des années 50 », rapporte l’observatoire, qui complète que « l’abondance de ressources d’épargne bon marché et les conditions de refinancement proposées par la BCE favorisent jusqu’à maintenant la possibilité pour les établissements bancaires, également contraints par le taux d’usure, de limiter une hausse trop rapide des taux des crédits ».

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Des durées de prêt immobilier qui s’allongent encore

 

Pour compenser cette hausse des taux, les banques jouent sur les durées des prêts. C’est ainsi que la durée moyenne n’a jamais été aussi longue dans l’histoire du crédit immobilier. Les emprunteurs s’engagent sur 244 mois en moyenne, soit plus de 20,3 ans. Du jamais vu !
Ces durées plus longues permettent de conserver la possibilité de concrétiser certains prêts dans un contexte de hausse des prix des logements et d’augmentation des taux d’apport personnel exigés qui perdure également. Lire aussi - Comment comprendre une offre de prêt ?

 

Un marché du crédit immobilier de nouveau en recul

 

Dans ce climat, « d’une stricte application des recommandations du HCSF, et du choc supplémentaire provoqué par la guerre en Ukraine et les pressions inflationnistes », malgré le soutien des banques, le marché continue de décliner. Au cours des trois derniers mois, le nombre de prêts accordés a diminué de 11,4 % et le montant de la production de 15,5 %. Une tendance qui s’accentue au regard des chiffres sur un an où la production ne recule que de 5,6 % lors des douze derniers mois. Un recul qui s’explique par la difficulté des ménages sans apport personnel ou avec un trop faible apport à concrétiser leur financement. 

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

A quoi s’attendre pour la rentrée ?

 

Simple effet saisonnier, habituel en été quand les établissements bancaires veulent freiner l’étude des dossiers de prêt quand leurs salariés sont en congés, ou réelle envolée des taux d’intérêt, il va falloir attendre la rentrée, deuxième temps fort annuel de l’immobilier, pour savoir si les banques sont en capacité à détendre les conditions d’octroi en jouant sur le niveau des taux d’intérêt. 

Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot