Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Covid-19 : pas d'impact à la baisse sur les prix de l'immobilier neuf, bien au contraire !

prix logement neuf grandes villes
Le Covid-19 n'a pas d'impact à la baisse sur les prix de l'immobilier neuf, bien au contraire, cela augmente dans 8 villes sur 10.

Tags : Immobilier neuf, prix immobilier neuf, Trouver-un-logement-neuf.com


Certains espèrent une baisse des prix de l'immobilier en conséquence de la crise sanitaire liée au coronavirus, il n'en est rien dans l'immobilier neuf où les prix augmentent dans 9 des 10 plus grandes villes françaises. Explications avec le baromètre exclusif de Trouver-un-logement-neuf.com.

Après deux mois de confinement total, la crise sanitaire du Covid-19 toujours en cours, ses conséquences économiques incertaines sur le long terme, difficile de prévoir l’avenir. Reste que pour les prix de l’immobilier neuf, la tendance est toujours largement haussière dans les grandes villes, selon le spécialiste de l’immobilier neuf sur Internet, Trouver-un-logement-neuf.com. Pour l’heure, la baisse des prix ne semble pas être d’actualité… 
Avec le télétravail testé à très grande échelle pendant le confinement, en marge de la fin de la métropolisation, d’un retour à la campagne de citadins des très grandes villes de France... certains tablent sur une diminution des prix de l’immobilier. Et pourtant, pour l’heure, aucune tendance à la baisse des prix de l’immobilier neuf n’est visible, bien au contraire. D’après le baromètre des prix de l’immobilier neuf du site de référence, Trouver-un-logement-neuf.com, on observe plutôt une nouvelle forte hausse sur le prix du trois-pièces, surface de référence, dans la quasi-totalité des 10 plus grandes villes de France, lors des six derniers mois. Tendance presque identique avec un mois de recul.
 

Prix immo neuf : hausse dans 8 grandes villes sur 10


Le
prix immobilier neuf grandes villes
Seul l'immobilier neuf à Nantes enregistre une baisse des prix de l'immobilier neuf en marge de l'épidémie de coronavirus. © Trouver-un-logement-neuf.com
prix de l’immobilier neuf a progressé dans 8 grandes villes sur 10 lors des six derniers mois, selon les derniers chiffres du baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com. Une hausse quasi généralisée qui va jusqu’à + 8,7 % à Lille en comparaison des prix moyens pratiqués pour un trois-pièces en novembre 2019. Lille qui devient ainsi la 6ème grande ville la plus chère devant Montpellier : + 5,6 % et Strasbourg : + 3,3 %. Toulouse, malgré une hausse de 4,2 % en un semestre, reste la grande ville la plus abordable à 250 000 € pour un trois-pièces. 
Parmi les fortes hausses observées, on note également Lyon : + 3,4 %, au-delà des 366 000 € pour acheter un T3 neuf, ainsi que Bordeaux : + 4,6 % où les prix repartent franchement à la hausse pour atteindre un prix moyen de 332 300 € pour un trois-pièces.

Des hausses limitées ailleurs, comme pour l'immobilier neuf à Paris


Dans certaines localités, la hausse reste plus limitée : stabilité parfaite lors des six derniers mois à Marseille où il faut compter 261 000 € pour acheter un T3. Légère hausse à Nice : + 0,6 % à 354 600 €. La capitale de la Côte d’Azur est ainsi sur le podium des trois grandes villes les plus chères, quand Paris, avec un prix en progression de 0,7 % depuis novembre 2019, reste la ville la plus chère de l’hexagone dans l’immobilier neuf avec un prix moyen de 818 000 € pour un trois-pièces.

L’exception des prix de l'immobilier neuf à Nantes !

 
Seule exception parmi les grandes villes : Nantes où le prix moyen d’un trois-pièces diminue de 2,6 % en six mois. Il est donc de nouveau possible d’acquérir un appartement neuf à moins de 300 000 € dans la cité des ducs de Bretagne.


Fin du confinement : quelles conséquences pour les prix des logements neufs ?


En parallèle, en un mois, c’est-à-dire à cheval, avant et après le déconfinement, on note également peu de reculs des prix. Seules trois grandes villes affichent des prix des logements neufs en baisse en un mois : Nantes encore : - 0,7 % ; mais également Toulouse : - 0,8 % et surtout, Strasbourg qui enregistre une baisse de 2,4 % en 30 jours. A l’inverse, cela augmente fort dans certaines localités en un mois : + 2,3 % à Lyon, + 2,6 % à Montpellier, + 6,5 % à Paris.
Par Céline Coletto

Coronavirus : quel impact sur le prix de l'immobilier neuf ?


En conclusion, pour l’heure et comme l’ont dit déjà plusieurs grands promoteurs, face à la pénurie de logements neufs disponibles avant l’épidémie de coronavirus, face au ralentissement de la délivrance des permis de construire pendant le confinement, en attendant le verdict du second tour des élections municipales, les prix de l’immobilier neuf ne devraient pas diminuer, à plus forte raison dans les grandes villes. D’autant que la demande y est restée bien présente durant le confinement. Les logements neufs avec de larges terrasses, voire jardins privatifs, déjà réputés pour être plus chers, y ayant d’ailleurs tirés leur épingle du jeu. 

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot