200 Pass Propriété à saisir !

Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Immobilier neuf : toujours plus de logements collectifs en France

construction logements neufs
La part des logements collectifs progresse plus rapidement que celle des maisons individuelles en France ces dernières années.

Tags : Immobilier, logement, maison individuelle, appartement, Insee


Le nombre d’appartements neufs progressent plus vite en France que le nombre de maisons individuelles ; même si la maison reste majoritaire sur la totalité du parc qui atteint désormais près de 35 millions de logements, selon l’Insee.

Même si la maison individuelle reste majoritaire en France en 2016, représentant 56 % des logements, la part des logements collectifs augmente plus rapidement depuis quelques années. C’est ce qui ressort du dernier focus de l’Insee sur « Le parc de logements en France au 1er janvier 2016 », publié en cette fin d’année. 

34.5 millions de logements en France


Ainsi, au 1er janvier 2016, la France métropolitaine comptait précisément 34,5 millions de logements, soit une progression moyenne de 1 % par an depuis trente ans. Aujourd’hui, sur 100 logements, on compte 82 résidences principales, 10 résidences secondaires ou logements occasionnels et 8 logements vacants.
On compte, alors en métropole, 28.4 millions de résidences principales, en hausse de 0.9 % par an depuis le milieu des années 2000. La part des résidences secondaires et logements occasionnels est, elle, relativement stable depuis trente ans. En revanche, si la part des logements vacants est proche en 2016 de celle de 1986, elle
construction maison neuve
La maison individuelle reste toutefois majoritaire en France, avec 56 % du parc de logements français.
progresse depuis 2006 dans l'ensemble des unités urbaines sauf celle de Paris. Cette hausse concerne à la fois les logements individuels et collectifs.

La maison individuelle reste tout de même majoritaire en France


En 2016, l’habitat individuel représente 56 % des logements : la maison reste donc majoritaire que ce soit parmi les résidences principales comme parmi les résidences secondaires et les logements occasionnels. Après avoir progressé entre 1999 et 2008, sa part recule légèrement. 
En effet, le nombre de logements collectifs augmente plus vite que celui de logements individuels « du fait des évolutions récentes de la construction neuve », précise l’Insee. Ainsi, à partir de 2013, les logements achevés dans l'année sont plus nombreux dans le collectif que dans l'individuel, alors que c'était l'inverse avant 2008.
Par exemple, entre 2011 et 2016, la progression des appartements neufs est de 1.1 %, contre seulement 0.9 % pour les maisons neuves. 

6 ménages sur 10 propriétaires de sa résidence principale


Avec 58 % des ménages propriétaires de leur résidence principale, on est encore loin de l’ambition d’avoir une « France de propriétaires ». D’autant que si la part des propriétaires n’a
accession à la propriété
La France compte 57.9 % de propriétaires, une part qui ne progresse plus ces dernières années, malgré les aides à l'accession.
cessé de croître jusqu’en 2010, c’est la stabilité qui prévaut désormais en France. 
Ainsi, en 2016, parmi les 57.9 % de propriétaires, un tiers rembourse encore leur emprunt immobilier ; mais la part des propriétaires sans charge de remboursement progresse fortement. Parmi les 39.7 % de locataires, stabilité parfaite depuis 1986, la part des locataires du parc locatif privé diminue en trente ans, au profit des locataires du parc social au sens large. A noter que la part des personnes logées gratuitement est passée de 7.2 % à 2.4 % en trente ans, selon l’Insee.

Le boom de l’immobilier neuf en outre-mer

Dans cette étude de l’Insee, on observe également que le nombre de logements s’accroît plus vite dans les Départements d’outre-mer, hors Mayotte, qu’en métropole. En effet, fort d’une croissance plus soutenue de la population, le parc de logements a augmenté de 3 % par an en moyenne entre le début des années 1980 et la fin des années 1990, puis de 2 % à 2,5 % par an jusqu’à aujourd’hui. Comme en métropole, mais de façon plus marquée, le nombre de logements continue de croître plus rapidement que la population, sous l'effet du vieillissement et de la décohabitation.
Pour la seule année 2016, sur 100 logements, 84 sont des résidences principales, 4 sont des résidences secondaires ou occasionnelles et 12 sont des logements vacants. Le nombre de résidences principales s’accroît un peu moins vite que l'ensemble du parc depuis 2008. L’habitat individuel représente plus des deux tiers de l’ensemble des logements ultramarins. Il reste majoritaire quel que soit le type de logement, même si, là encore, sa part baisse lentement depuis trente ans au profit de l’habitat collectif, issu de la promotion immobilière. 

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot