Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Logement neuf : où est le choc de l’offre ?

conjoncture logement neuf
Le logement neuf est toujours pénalisé par le manque d'offre et la hausse des prix immobiliers qui en découle, selon les promoteurs.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, FPI, promoteur immobilier


La chute des nouvelles commercialisations de logements neufs pénalise les ventes et cela devrait malheureusement perdurer, selon les chiffres des promoteurs immobiliers de la FPI. Tour d’horizon du marché de l’immobilier neuf en France.

Face à la promesse présidentielle du choc de l’offre, il faut bien constater que c’est tout l’inverse qui se produit actuellement pour le marché du logement neuf en France. Face aux 60 000 logements neufs en projet début 2018, la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers, n’en compte plus que 45 000 en cet automne 2019, de quoi pénaliser les ventes aujourd’hui mais aussi dans les mois à venir. 


20 000 logements neufs mis en vente


Le constat le plus préoccupant pour l’immobilier neuf, selon la FPI, concerne actuellement les mises en vente de nouveaux programmes immobiliers : au troisième trimestre 2019, les promoteurs n’ont mis en vente que 20 000 logements neufs, soit 5 000 de moins qu’à la même période l’an dernier. Les mises en vente reculent de 21 % au troisième trimestre et de presque 20 % depuis le début de l’année. 
L’offre disponible à la vente de logements neufs baisse donc de 14 % et le stock est désormais inférieur à 9 mois de vente dans plusieurs métropoles majeures : Ile de France, Rennes, Nantes, Strasbourg, Montpellier ou Rennes. 

Les raisons du recul des nouveaux programmes neufs


Cette baisse de l’offre a deux explications, d’après les promoteurs de la FPI : la délivrance des permis de construire dans le collectif est en chute libre. En moyenne annuelle, ce sont 40 000 logements collectifs autorisés en permis de moins qu’il y a deux ans. 


En effet, nombre d’élus locaux, à l’approche des élections municipales, ne souhaitent pas accorder de permis de construire par crainte de l’impopularité et des recours. Ensuite, lorsque les permis de construire sont délivrés, les coûts de travaux trop élevés, la disponibilité de plus en plus réduite des entreprises du bâtiment ou encore les recours de voisinage, freinent les mises à l’offre de nouveaux logements.

Tension sur les prix de l’immobilier neuf en France


Il en résulte une forte baisse des mises en chantier et une tension sur les prix des logements neufs qui augmentent en moyenne de 4,7 % au niveau national par rapport au troisième trimestre 2018, dans un secteur de l’immobilier où, globalement, les prix progressent plus vite que l’inflation, notamment du fait de la faiblesse des taux d’intérêt.


Pourtant, stabilité des ventes de logements neufs en accession


Face à ce manque d’offre de logements neufs, la demande reste pourtant globalement stable au troisième trimestre 2019. Les ventes en accession à la propriété reculent de 1 %, les ventes aux investisseurs de 7,3 % pour un recul trimestriel de 4,2 % au final. Sur les neuf premiers mois de l’année, le recul des ventes de logements neufs aux particuliers est de « seulement » 1,9 %, toujours à un niveau élevé, dans un contexte de conditions d’emprunt très favorables et qu’investir dans la pierre reste attractif. Pour la FPI, « c’est bien la réduction de l’offre de logements neufs et la hausse des prix qu’elle génère qui conduisent à une baisse des ventes aux particuliers ».
A noter qu’en parallèle, les ventes en bloc aux bailleurs sociaux et aux investisseurs institutionnels connaissent un fort rebond ce trimestre : + 22 % mais restent en baisse sur les neuf premiers mois de l’année :- 4,3 %.
Par Céline Coletto

Alexandra François-Cuxac, FPI : « 2019, une opportunité manquée pour le logement neuf »

« Le logement neuf en 2019, c’est l’histoire d’une opportunité manquée, celle de la production, de la croissance, des emplois et de la satisfaction des besoins de logements. Contraints par le manque de PC et la difficulté croissante de mener des opérations à leur terme, nos programmes sortent peu, et trop lentement. Nous avions 60 000 logements en projet début 2018, nous n’en avons plus que 45 000. C’est un sentiment de gâchis qui nous habite. Le Congrès des Maires la semaine prochaine sera pour moi l’occasion de les sensibiliser.  Nous ne réussissons à satisfaire une demande qui reste forte qu’en puisant dans les stocks, sans réussir à les reconstituer rapidement faute de permis de construire. Les contraintes sur l’offre de logements neufs font craindre une nette baisse des ventes et des chantiers en 2020. Le rapport Lagleize arrive à point nommé pour lever les freins à la construction, nous attendons beaucoup de sa mise en œuvre », a détaillé Alexandra François-Cuxac, président de la FPI France lors de la publication de ces chiffres de l’immobilier neuf au terme du troisième trimestre 2019.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot