Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Nouveau recul des ventes de logements neufs en France

vente logement neuf
Les ventes et les mises en vente de logements neufs continuent de dégringoler en France au terme du deuxième trimestre 2022. © Shutterstock

La promotion immobilière ne parvient toujours pas à retrouver son niveau d’activité d’avant-crise sanitaire. Le léger effet de rattrapage en 2021 s’est déjà tari. 



Confirmation du ressenti des acteurs de l’immobilier neuf : les ventes de logements neufs aux particuliers au cours du deuxième trimestre 2022 régressent encore et ne retrouvent donc pas leur niveau d’avant-crise. D’après les chiffres officiels du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, au deuxième trimestre 2022, 27 900 logements ont été réservés par des particuliers, soit une baisse de 13 % par rapport au deuxième trimestre 2021. 

 

Moins de 28 000 logements neufs vendus en trois mois

 

Cette baisse est en partie liée au « rattrapage » observé au deuxième trimestre 2021 des réservations et mises en vente non effectuées pendant la crise sanitaire de 2020, analyse le ministère. Des réservations qui restent aussi très en deçà du niveau d’avant-crise : - 20,4 % en comparaison du deuxième trimestre 2019.
En parallèle, le nombre de logements nouvellement commercialisés auprès des particuliers atteint 28 700 logements et baisse également de 11,7 % en comparaison du deuxième trimestre 2021 et de 17,1 % au regard du deuxième trimestre 2019.
Sur un an, le cumul des réservations et celui des mises en vente entre le troisième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022 baissent respectivement de 4,5 % et de 1,7 % par rapport à la période précédente sur un an.
Les annulations de réservation au nombre de 3 800 entre avril et juin 2022, ont augmenté de 3,2 % par rapport au deuxième trimestre 2021. Leur niveau représente 13,5 % des réservations, cette part augmentant de 2,1 points par rapport au deuxième trimestre 2021.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Rebond du nombre de logements neufs à vendre

 

Bonne nouvelle sur le front des commercialisations : la progression de l’encours de logements neufs à la vente. Après avoir été à un des plus bas niveaux des dix dernières années, l’encours de logements proposés à la vente aux particuliers à la fin du deuxième trimestre 2022 s’établit à 94 500 logements neufs à vendre, en recul de 2,1 % tout de même en comparaison de fin juin 2021.

 

Les grands appartements neufs davantage pénalisés

 

grand appartement neuf à vendre
Les grands logements, peut-être en raison du niveau de prix atteint, peinent à attirer la demande. © Shutterstock
Parmi les tendances repérées dans la commercialisation des appartements neufs, on peut citer que les typologies de logements neufs les plus grandes sont davantage en recul. Exemple les réservations et les mises en vente des appartements neufs de trois-pièces baissent respectivement de 15,1 % et de 8,5 %, quand celles des quatre-pièces ou plus diminuent chacune de 11,4 % et de 15,8 %. La baisse des ventes des grands appartements contribue pour 62 % à la baisse globale des réservations des appartements.

 

Quel prix pour un appartement neuf à vendre ? 

 

Si les grands logements subissent davantage les difficultés de commercialisation, toutes les tailles de logement ont vu leur prix moyen au mètre carré augmenter, plus particulièrement les petits appartements : + 8,8 % pour les studios neufs.   
Le prix moyen au mètre carré des appartements neufs vendus augmente de 4,9 % en un an. Ainsi, au deuxième trimestre 2022, un appartement neuf est désormais vendu en moyenne 4 600 €/m². Le plus haut niveau jamais atteint.

 

La maison neuve des promoteurs immobiliers en difficulté

 

En parallèle, le marché de la maison neuve vendue par les promoteurs immobiliers est toujours en berne, avec seulement 1 700 maisons réservées par des particuliers et 2 100 mises en vente. Un niveau toujours en retrait au regard des chiffres de la période d’avant-crise, les réservations étant en recul de presque 32 % quand les mises en vente régressent de 13,2 % par rapport au deuxième trimestre 2019. Cela n’empêche pas au prix moyen des maisons individuelles neuves vendues au deuxième trimestre 2022 d’augmenter fortement : + 5,2 % en un an pour atteindre 350 000 €.

 

Les grandes métropoles moins plébiscitées

 

Même si les zones A, Abis et B1 restent les plus productives en matière d’immobilier neuf, leur moindre attractivité se confirme au terme du premier semestre 2022. Exemple avec les zones A et Abis réunissant l’Ile de France, les très grandes métropoles, la Côte d’Azur, le Genevois français… où les mises en vente et réservations baissent respectivement de 10,6 % e 7,5 % sur un an. A noter tout de même le rebond annuel des mises en vente dans la zone B1 : + 4,1 %.

immobilier neuf Centre Val de Loire
A l'image d'Orléans, les villes moyennes tirent leur épingle du jeu sur le marché de la promotion immobilière. © Shutterstock
En revanche, confirmation de l’attrait pour les zones moins denses et les villes moyennes puisque dans les zones B2 et C, les niveaux de la demande et de l’offre depuis début 2021 sont supérieurs à ceux d’avant-crise : le nombre de logements mis en vente et réservés y augmente très fortement, exemple respectivement + 54 % et + 57,8 % dans la zone C. A voir maintenant si la tendance se confirme.

 

L’immobilier neuf en Centre Val de Loire surperforme

 

Confirmation de cet attrait pour les villes moyennes avec la très bonne santé de l’immobilier neuf en Centre Val de Loire qui réunit des villes comme Tours et Orléans et qui est la seule région à enregistrer une dynamique positive à la fois sur l’offre : + 2,6 % et la demande : + 5,1 % de réservations par rapport au deuxième trimestre 2021. 
A noter la reprise des mises en vente en Bourgogne-Franche-Comté et en Nouvelle-Aquitaine, grâce notamment à la commercialisation de plusieurs programmes immobiliers de plus de 50 logements, mais qui ne permet pas encore de relancer les ventes. L’immobilier neuf en Nouvelle-Aquitaine enregistre par exemple une baisse des ventes de 27,1 % au deuxième trimestre.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Les ventes en bloc ne soutiennent plus l’activité

 

Si les ventes aux particuliers reculent, c’est aussi le cas des ventes aux investisseurs institutionnels. Les ventes en bloc ne viennent plus compenser la baisse de la commercialisation classique. En effet, au deuxième trimestre 2022, les ventes en bloc s'élèvent à 5 900 logements neufs, soit 17,1 % des réservations de logements neufs. Ces réservations sont en forte baisse de presque 42 % par rapport au deuxième trimestre 2021 : leur niveau constitue même un point bas par rapport aux deuxièmes trimestres 2019 ou 2020. C’est surtout l'acquisition de logements par les bailleurs sociaux qui a chuté ce trimestre d’environ 55 % en un an, même si cela reste une part majoritaire des ventes aux zinzins : 58 %, part tendanciellement à la baisse depuis plusieurs trimestres. La baisse des ventes en bloc concerne toutes les zones géographiques, surtout dans les zones B1, B2 et C, les moins tendues sur le marché immobilier.

Par Céline Coletto