Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Premier signe de repli pour le logement neuf en France

vente immobilier neuf
Premier signe de ralentissement pour le logement neuf : les ventes reculent de 0.4 % au troisième trimestre 2017, selon les chiffres du ministère.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, commercialisation, ministère du logement, ministère de la Cohésion des territoires


Alors que la FPI annonçait il y a quelques jours une progression des réservations au troisième trimestre 2017, les chiffres officiels du ministère du Logement montrent un tassement des ventes sur la même période. Explications.

Infirmant les récentes données de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, FPI, les chiffres officiels des ventes de logements neufs en France au terme du troisième trimestre montrent un léger recul des ventes. 28 200 logement neufs ont été vendus entre juillet et septembre 2017, c'est un peu moins qu'au troisième trimestre 2016 : - 0,4 %. Cette baisse concerne l'individuel groupé, dont les ventes se replient : - 6,4 %, tandis qu'elles stagnent dans le collectif : + 0,2 %.

Lire aussi - Hausse des ventes et prix stables chez les promoteurs

La tendance annuelle reste cependant nettement orientée à la hausse avec une augmentation des ventes de 9,5 % d'octobre 2016 à septembre 2017 par rapport aux douze mois précédents.
A noter le nombre élevé d’annulations : en hausse de 45,2 % par rapport au troisième trimestre 2016, et concernant plus de 3 400 unités, soit l'équivalent de 12 % des réservations. « Cette forte augmentation des annulations est à relier au nombre important de réservations observé les trimestres précédents », explique le ministère de la Cohésion des territoires qui publie ces chiffres.
Si l’on prend uniquement la commercialisation des appartements neufs, la tendance reste légèrement positive : + 0.2 % pour atteindre 25 900 lots vendus. Ces résultats sont contrastés suivant le type de pièces : en repli pour les studios et les grandes surfaces : respectivement - 8,4 % et - 2,3 % et en augmentation pour les logements de taille intermédiaire : + 2,3 % pour les deux-pièces et + 1,6 % pour les trois-pièces.

Fort recul des mises en vente de logements neufs


Comme pour les chiffres de la FPI, les mises en vente baissent, elles, sensiblement : - 11,4 % au cours du troisième trimestre. Ainsi, 24 300 unités logements ont été mis en vente au troisième trimestre 2017 dont 22 300 appartements neufs commercialisés, et même - 27.1 % pour les studios.  
Au final, l’encours des appartements proposés à la vente, de 96 200 logements à la fin du troisième trimestre 2017, enregistre une hausse de 1,3 % par rapport à la fin du troisième trimestre 2016. Au total, avec les maisons neuves, cela représente un encours de 105 000 logements en commercialisation, en légère hausse : + 0,7 % à la fin du troisième trimestre 2017 par rapport au troisième trimestre 2016.
Le délai moyen d’écoulement d’un logement reste quasiment stable : + 0,1 trimestre par rapport au troisième trimestre 2016 pour s'établir à 3,4 trimestres, mais cela grimpe depuis trois trimestres consécutivement.
Sur la même période, les prix de vente croissent de 1,1 % : ce trimestre, un appartement neuf est vendu en moyenne 3 988 €/m². Le prix moyen d’une maison neuve en lotissement est quasi stable : + 0.3 % à 259 880 €.

Quelles zones administratives sont les plus dynamiques ?


Alors que l’on parle beaucoup du zonage, en vue du recentrage de certaines aides à la pierre comme le dispositif Pinel, les données du ministère montrent que les zones A et Abis qui réunissent Paris, une grande partie de l’Ile-de-France, de la Côte d’Azur et de la zone frontalière suisse, présentent une conjoncture peu dynamique se caractérisant par une diminution des mises en ventes : - 4,3 % et une stabilité des réservations : + 0,3 %, par rapport au troisième trimestre 2016, soit plus de 12 300 logements neufs vendus.
Le marché en zone B1, qui regroupe les autres grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants, voit son stock de logements restant à vendre diminuer : - 6 %, conséquence d'un net recul des mises en vente : -21,1 %. 11 500 logements neufs ont été vendus en zone B1 au troisième trimestre, soit un recul de 5.6 %, comparé à la même période en 2016.
La zone B2, qui comprend les autres communes de plus de 50 000 habitants, présente un profil conjoncturel atypique : baisse des mises en vente ce trimestre : - 12,2 % accompagnée d'une forte augmentation des réservations : + 17,7 % par rapport au troisième trimestre 2016.
Enfin, la zone C, qui comprend le reste du territoire, continue de se caractériser par un assainissement du marché à travers des réservations stables et la baisse des logements en stock, même si ce trimestre, les mises en ventes s'envolent : + 30,3 % par rapport au troisième trimestre 2016.

Dans quelle région vend-on le plus de logements neufs ?

Sans surprise, c’est en Ile-de-France qu’a été vendu le plus de logements neufs au terme du troisième trimestre 2017 : 7 538, devant Auvergne Rhône-Alpes : 4 413 ventes et l’Occitanie : 3 249 logements neufs vendus.
Au troisième trimestre 2017, la moitié des régions suivent la tendance nationale à savoir une baisse à la fois des réservations et des mises en vente par rapport au troisième trimestre 2016. Seules les régions Bretagne, Normandie, Ile-de-France, Centre-Val de Loire voient leurs mises en vente et leurs réservations augmenter ce trimestre. Concernant les Pays de la Loire, la Nouvelle Aquitaine et la région Auvergne-Rhône-Alpes, les mises en vente sont également en retrait, mais les réservations augmentent.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot