Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Prix de l'immobilier neuf : hausse confirmée partout en France, même en zone B2 !

prix logement neuf 2017
La tendance générale est plutôt à l'augmentation des prix de l'immobilier neuf en France avec 110 villes en hausse, contre 70 en baisse. © Trouver-un-logement-neuf.com

Tags : Immobilier neuf, prix immobilier neuf, immobilier neuf France, Trouver-un-logement-neuf.com


Dans son dernier baromètre des prix des logements neufs, Trouver-un-logement-neuf.com, site Internet spécialisé dans l’immobilier neuf, confirme la tendance haussière des prix du neuf au cours de cette année 2017 ; toujours avec de très sérieuses disparités mais pas encore de corrections visibles en zone B2. Explications.

La hausse des prix de l’immobilier neuf se confirme cette année ; même si sur l’ensemble du territoire, la progression sur les six derniers mois, semble plutôt lissée. Sur les 180 villes les plus dynamiques en matière de promotion immobilière, soit avec au moins 5 programmes neufs en commercialisation par localité, Trouver-un-logement-neuf.com comptabilise 110 augmentations pour 70 baisses.
Mais au global, la hausse est de 1.71 % en six mois. Le prix moyen d’un trois-pièces en France, typologie de référence de ce baromètre, est ainsi de 260 524 €. Cela représente une hausse moyenne de 4 400 € environ depuis mai dernier. Reste que d’importants écarts apparaissent : - 32 % pour le prix moyen d’un trois-pièces à Saint-Priest, près de Lyon jusqu’à + 30 % pour Cannes.

Les écarts se creusent pour les villes les plus chères


Même si c’est plutôt rare : le prix moyen d’un trois-pièces à Cannes a progressé de 145 000 € et donc de 30.7 % en six mois. La commercialisation d’un programme neuf d’exception fait grimper la moyenne. Mais on trouve aussi d’importantes hausses : + 73 500 € pour un T3 en moyenne à Chatillon dans les Hauts-de-Seine, + 59 400 € à Versailles dans les Yvelines ou encore + 46 100 € à La Baule. Cela représente des augmentations
baisse prix logement neuf
Certaines villes font exception à cette dynamique haussière, voilà les 10 localités enregistrant les plus fortes baisses en 6 mois. © Trouver-un-logement-neuf.com
de 10 à 20 %, plaçant ces villes dans le top 10 des plus fortes progressions. Des villes qui étaient jusqu’ici régulièrement dans le baromètre des villes les plus chères et qui le resteront d’autant plus avec ces nouvelles augmentations.
La cité corsaire, Saint-Malo, joue au yo-yo après une certaine accalmie l’an dernier, le prix d’un trois-pièces repart fortement à la hausse : + 27 %, soit 244 000 €.
A l’inverse, pas d’uniformité dans les localités enregistrant de fortes baisses. On observe des villes touristiques plutôt chères : - 17 % à Hyères et - 9 % au Lavandou, dans le Var, au-delà des 285 000 € ; mais aussi des communes en périphérie de grandes villes très abordables : comme Vitrolles mais aussi Lomme dans la banlieue de Lille ; Bouguenais, près de Nantes ou Mont-Saint-Aignan, proche de Rouen, à moins de 190 000 €.
Saint-Priest, dans le Rhône, à l’est de Lyon, enregistre la plus forte baisse de ce baromètre : - 32 % pour retrouver le cap des 200 000 € pour un trois-pièces.

Pas d’effet sur les prix des logements neufs en zone B2


A noter que parmi les plus fortes baisses de ce baromètre, il n’y a aucune ville de la zone B2. Zone qui doit, selon la Stratégie Logement du gouvernement, ne plus être éligible au dispositif Pinel et voir la quotité du PTZ se réduire à compter de 2018. Pour l’heure, aucune importante diminution des prix n’est visible dans cette zone dite détendue qui ne devrait plus à terme bénéficier de ces aides à la pierre.
A l’inverse, même si les prix y restent très accessibles, Thionville, en B2, fait partie du top 10 des plus fortes hausses de prix : + 12 % en six mois à 195 000 €
top 5 des prix immobilier neuf france
Prix moyen d'un appartement neuf de trois-pièces calculé le 13/11/2017 dans les communes avec au moins 5 programmes neufs en commercialisation. © Trouver-un-logement-neuf.com
le T3 en moyenne.

Ces villes moyennes qui restent très accessibles


Dans le top 5 des villes les plus chères de ce baromètre, on trouve les habituelles : Paris, Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux en région parisienne, mais aussi Cannes et La Baule pour les communes plus touristiques.
Parmi les villes les plus accessibles, il apparaît plusieurs villes moyennes où il faut compter moins de 190 000 € pour acquérir un trois-pièces : Brest à seulement 159 000 €, Perpignan à 173 500 € mais aussi Dijon : 180 000 € pour un T3 en moyenne, Clermont-Ferrand, Reims (malgré une très forte hausse) ou encore Saint-Nazaire à moins de 184 000 € pour un trois-pièces. Entre Paris et Brest, l’écart est de 4.4, c’est-à-dire que l’on peut actuellement s’offrir l’équivalent de 4 appartements neufs à Brest pour le prix d’un seul trois-pièces dans la capitale.
A voir maintenant si le choc de l'offre souhaité par le gouvernement sera susceptible dès 2018 d’orienter à la baisse les prix dans ces prochains baromètres.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot