Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Reprise légère des mises en vente de logements neufs

vente logement neuf 2019
Plus de 32000 logements neufs ont été commercialisés au deuxième trimestre 2019, permettant près de 34000 ventes en parallèle.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, ministère de la Cohésion des territoires, commercialisation, mise en vente


Le cap des 32 000 logements neufs mis en vente à de nouveau été franchi au deuxième trimestre 2019, ce qui n’empêche pas un léger repli des ventes de logements neufs, moins prononcé dans le collectif que dans la maison neuve. Tour d’horizon du marché du logement neuf.

Après plusieurs trimestres sous la barre des 30 000 logements neufs commercialisés, le deuxième trimestre 2019 marque un rebond des mises en vente de nouveaux logements. 32 100 logements neufs ont ainsi été commercialisés entre avril et juin, d’après les chiffres fournis par le ministère de la Cohésion des territoires. 
Des mises en vente qui se redressent fortement par rapport au premier trimestre 2019 : + 31,8 %. Comparé au deuxième trimestre 2018, cela représente tout de même une baisse de presque 15 % sur un an. Cette baisse concerne surtout les maisons individuelles : - 33,2 % plutôt que les appartements neufs : - 13,2 %. Le logement neuf collectif représente plus de 9 mises en vente sur 10 ; le marché de la maison neuve continuant de reculer. 

34 000 logements neufs vendus en un trimestre


Ce rebond des mises en vente a certainement soutenu les ventes de logements neufs, sans toutefois permettre un retour dans le vert. En effet, près de 34 000 logements neufs ont été vendus au cours du deuxième trimestre 2019, selon les chiffres du ministère, soit un léger recul de 3,3 % par rapport au deuxième trimestre 2018. Cette baisse est plus prononcée dans l’individuel : - 10,7 %, que dans le collectif : - 2,7 %.
Ce repli de l’offre plus marqué que celui de la demande conduit à une contraction de l’encours de logements proposés à la vente en fin de trimestre, qui s’établit à 107 400 unités, soit - 8,6 % par rapport au niveau observé à la fin du deuxième trimestre 2018, tout en se stabilisant par rapport à la fin du trimestre précédent.


L’immobilier neuf en zone B2 en souffrance


On observe déjà les conséquences du recentrage des dispositifs fiscaux sur les zones les plus tendues et l’exclusion de la zone B2 de la loi Pinel par exemple. Ainsi, la zone B2 présente une conjoncture relativement déprimée, avec un fort repli des mises en vente et des réservations. En rythme annuel, les mises en vente se réduisent plus fortement que les réservations, respectivement - 44 % et - 13,8 %.
A l’inverse, les zones les plus tendues, A et Abis, comme Paris et l’Ile-de-France, s’en sortent mieux avec une reprise des mises en vente et une quasi-stabilisation des réservations de logements neufs. La zone B1 regroupant les autres grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants, se caractérise par une progression de l’offre et de la demande de presque 7 % par rapport au deuxième trimestre 2018.
A noter que la zone C, qui comprend le reste du territoire, enregistre une hausse des mises en vente de presque 14 % et des réservations de + 25,8 %, par rapport au deuxième trimestre 2018.


L’immobilier neuf en Auvergne Rhône-Alpes et Grand Est en forme


Selon les régions, la tendance reste contrastée. Seules les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est présentent une conjoncture orientée à la hausse, tant au niveau de l’offre que de la demande, par rapport au deuxième trimestre 2018. Les régions Centre-Val de Loire, Corse et Ile-de-France enregistrent une hausse des réservations et une contraction des mises en vente, tandis que l’immobilier neuf en Nouvelle-Aquitaine connaît la situation inverse. Les autres régions suivent la tendance nationale : baisse des mises en vente et des réservations.
Par Vincent Durand

Comment évoluent les prix de l’immobilier neuf en France ?


Le prix de vente moyen des logements neufs est en forte hausse par rapport au deuxième trimestre 2018 : + 5 % pour le collectif à 4 259 €/m² et + 5,9 % pour les maisons individuelles, à 277 557 €. A noter que le prix moyen des appartements neufs est en hausse dans toutes les régions, sauf en Corse où il diminue de 4,3 % par rapport au deuxième trimestre 2018.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot