Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Peut-on s’attendre à une correction des prix du neuf ?

baisse prix immobilier neuf
Alors que les prix des logements neufs grimpent toujours, peut-on s'attendre à une correction vu que les ventes diminuent ? © Fotolia

Tags : Prix immobilier neuf, immobilier neuf, Trouver-un-logement-neuf.com


Les ventes de logements neufs baissent depuis plusieurs mois désormais, mais une correction des prix de l'immobilier est-elle possible ? Découvrez le baromètre exclusif de Trouver-un-logement-neuf.com des prix du neuf dans toute la France.

Alors que les ventes ralentissent depuis plusieurs mois, la pression haussière est toujours soutenue sur les prix du neuf, selon le spécialiste de l’immobilier neuf sur Internet, Trouver-un-logement-neuf.com, qui, dans son dernier baromètre, observe une nouvelle forte hausse sur le prix du trois-pièces, surface de référence. Pour l’heure, la baisse des prix de l’immobilier neuf n’est donc pas d’actualité !
Il faut compter en ce mois de décembre un peu plus de 263 000 € pour acquérir un trois-pièces dans l’immobilier neuf en France, soit 2.2 % de plus qu’il y a 6 mois et donc 5 660 € supplémentaires pour la même typologie. Parmi plus de 300 villes dynamiques en matière de construction neuve, avec au moins 3 programmes neufs en commercialisation, la hausse concerne plus de 200 villes, toujours avec de fortes disparités. Les hausses demeurent plus fortes que les baisses. Exemple dans le top 10 des plus fortes augmentations, les hausses vont de + 12 à + 26 %, tandis que dans le baromètre des plus fortes baisses de prix, les diminutions sont moindres, jusqu’à - 17 % au maximum.

Retour à la normale dans certaines communes…


Malgré ces fortes disparités, sur ce second semestre, le baromètre montre tout de même un certain retour à la normale dans quelques villes. Après avoir beaucoup augmenté, les prix du neuf à Ajaccio reculent de 17 % ; quand,
top 10 des plus fortes hausses de prix logement neuf second semestre 2018
Les hausses de prix dans les villes les plus dynamiques en matière de construction neuve sont plus importantes que les baisses. © Trouver-un-logement-neuf.com
après avoir fortement diminué, le prix moyen d’un trois-pièces à Cannes s’envole de nouveau avec toujours des programmes neufs très haut de gamme qui font décoller la moyenne.

…quand les prix s’envolent dans d’autres localités


En revanche, présent parmi le top 10 des plus fortes hausses deux fois consécutivement, le coût d’un logement neuf à Anglet, à proximité de Biarritz, continue de beaucoup progresser  : après + 11 % au premier semestre, la hausse s’accentue encore : + 15 % sur les 6 derniers mois, à près de 332 000 € le trois-pièces. Idem à La Garenne-Colombes dans les Hauts-de-Seine où le prix d’un T3 a augmenté en moyenne de presque 85 000 € en un an !

Fin de la surchauffe à Bordeaux ?


A noter parmi les plus fortes corrections baissières, celles nombreuses dans les communes de l’agglomération de Bordeaux : - 6.73 % à Bordeaux où le prix moyen d’un trois-pièces repasse sous la barre des 300 000 €. Même tendance à Parempuyre et Talence. Seule réelle exception, Bruges où les prix progressent toujours au-delà des + 8 %.

L’immobilier neuf dans les Pyrénées-Atlantiques fait le grand écart


4 villes des Pyrénées-Atlantiques sont présentes dans ce baromètre : 2 parmi les plus fortes hausses, 2 autres parmi les plus importantes baisses. Les écarts ont donc tendance à se creuser. Si Pau reste l’une des villes les plus abordables de France en matière d’immobilier neuf ; à l’inverse, Biarritz voit ses prix des logements neufs s’envoler : + 12 % en 6 mois, au-delà des 427 000 € pour un T3.
Pour le prix d’un appartement neuf à Biarritz, on peut presque en acheter trois à Pau. L’écart s’étend encore si l’on compare à Paris : 1 appartement neuf acheté à
top 10 plus fortes baisses de prix immobilier neuf deuxième semestre 2018
Pour l'heure, une correction des prix de l'immobilier neuf n'est pas d'actualité, même si cela diminue dans une centaine de ville. © Trouver-un-logement-neuf.com
Paris représente plus de 5 appartements neufs à Pau ou Brest.

Conclusion : Si la baisse des ventes observée en cette année 2018, après deux années exceptionnelles, pourrait permettre une certaine détente des prix, rien n’est encore réellement visible parmi les prix des logements neufs proposés par les promoteurs. Le fort recul des mises en vente ces derniers mois, faute de foncier et en raison d’un temps de montage d’opérations de plus en plus long, devrait à l’inverse plutôt entraîner un resserrement de l’offre et donc de nouvelles tensions sur les prix dans les zones les plus tendues. D’autant plus qu’approchent les élections municipales en vue desquelles les maires ont tendance à modérer les autorisations de construire.

Top 5 des villes les plus chères de France


Paris : 871 000 €
Issy-les-Moulineaux : 615 000 €
Montrouge : 537 000 €
Puteaux : 489 000 €
Vanves : 488 000 €

Top 5 des villes les plus abordables de France


Pau : 156 000 €
Tourcoing : 165 000 €
Armentières : 167 000 €
Perpignan : 168 000 €
Brest : 169 000 €
Prix moyen d’un appartement neuf T3 constaté le 3/12/2018 parmi les localités avec au moins 5 programmes neufs sur le site Trouver-un-logement-neuf.com


NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot