Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Conseils pratiques Edition du

Quel investissement immobilier selon votre âge ?

quel âge pour investir
Mode d'emploi pour bien investir dans l'immobilier neuf ou ancien, selon votre âge : à 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans et même à la retraite... © Shutterstock

Tags : Investissement immobilier, investissement locatif


Investir dans l’immobilier est plébiscité par de nombreux Français mais à quel âge faut-il se lancer dans l’investissement immobilier ? Quel placement immobilier choisir selon votre âge ? Existe-t-il un âge idéal pour investir dans l’immobilier neuf ou ancien ? Mode d’emploi pour investir dans l’immobilier en fonction de votre âge.



Il n’y a pas d’âge pour investir dans l’immobilier, même si une certaine maturité semble nécessaire pour porter un projet d’achat immobilier. Reste qu’à chaque âge, des solutions d’investissement et de placements immobiliers sont plus opportunes. Voici comment investir dans l’immobilier selon votre âge. 

 

Quel choix de placement immobilier selon votre âge ?

 

Il y a un impondérable avant de se lancer : c’est devenir propriétaire de sa résidence principale. Investir dans l’immobilier pour ne plus avoir à payer à perte de loyer chaque mois, mais rembourser plutôt un crédit pour se constituer un patrimoine immobilier, voilà la première étape. Plus vous pourrez vous lancer tôt dans l’acquisition de votre premier logement, plus vous pourrez ensuite développer un patrimoine immobilier. Avant 30 ans, avec votre profil de jeune actif, il est donc conseillé d’acquérir votre résidence principale. Le PTZ, Prêt à Taux Zéro ou le Prêt Accession réservé aux salariés, seront des aides pour financer à moindre coût ce premier achat immobilier, spécialement dans le neuf.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Acheter sa résidence principale ou réaliser un investissement locatif ?

 

Spécificité : si vous habitez et travaillez dans une ville où l’immobilier est cher, il peut être plus intéressant de continuer à louer votre résidence principale et d’investir ailleurs dans l’immobilier. Grâce aux loyers perçus, vous rembourserez de façon quasi-indolore le prêt immobilier qui servira à financer cet investissement locatif. Il s’agit de bénéficier de l’effet levier du crédit immobilier, d’autant plus quand les taux d’intérêt sont bas et attractifs comme actuellement. Cela peut être aussi une solution pour vous constituer un apport personnel plus conséquent quand vous souhaiterez acquérir votre résidence principale.

Conseil en + : que ce soit pour acheter votre premier logement pour habiter ou louer, il est nécessaire de présenter une situation stable aux établissements prêteurs. Les banques préfèreront toujours des emprunteurs avec des revenus stables, le plus souvent en CDI, sans découvert bancaire, avec de l’épargne régulière et un potentiel apport personnel.

 

A quel âge investir dans l’immobilier locatif ?

 

A partir de 40 ans environ, quand votre situation professionnelle et personnelle se stabilise, que vos revenus progressent, il faut s’interroger pour savoir dans quoi investir à plus long terme. Il est temps de commencer à prévoir des revenus complémentaires en vue de la retraite ou pour financer les études supérieures des enfants par exemple. 

VIDEO - Réussir un investissement locatif ! © Trouver-un-logement-neuf.com
Investir dans l’immobilier le plus tôt possible, c’est se constituer un patrimoine immobilier et l’amortir plus rapidement. 

 

Quelle solution pour les primo-investisseurs ?

 

Pour les primo-investisseurs, investir dans une résidence gérée, de type résidence étudiante ou résidence senior, peut être une solution à considérer. Avec un budget limité, à partir de 80 000 € HT, via le statut LMNP ou le Censi-Bouvard, l’investisseur n’a pas à gérer au quotidien son acquisition, grâce à la signature d’un bail commercial avec le gestionnaire exploitant dans la résidence services.

Autre solution : associer investissement locatif et défiscalisation immobilière. Pour cela, la loi Pinel est actuellement la solution la plus plébiscitée. Chaque année, plusieurs milliers d’investisseurs réalisent des investissements immobiliers grâce au dispositif Pinel. Il permet de réduire ses impôts jusqu’à 63 000 € sur 12 ans. Cela peut atteindre 6 000 € de réduction d’impôt par an pour l’achat d’un bien immobilier Pinel de 300 000 € en échange d’un engagement de location de 6 ans ou 9 ans. Le bonus fiscal Pinel est même de 21 % du prix d’acquisition pour 12 ans de mise en location sous conditions. Au terme de ces conditions, l’investisseur peut revendre le bien et empocher une plus-value immobilière, conserver le bien pour lui-même, ou continuer de le louer pour toucher chaque mois des loyers et donc des revenus complémentaires.

 

Conseil en + : il est préférable de conserver au moins durant trois ans un bien immobilier acquis tant en résidence principale qu’en investissement locatif. Cela permet de couvrir les frais inhérents à tout achat immobilier neuf ou ancien : frais de notaire, frais annexe au prêt immobilier… Cela peut même permettre de réaliser une plus-value immobilière. 

 

Quelle stratégie pour investir dans l’immobilier à la retraite ?

 

Oui, il est possible d’emprunter et donc d’investir dans l’immobilier à la fin de sa vie active. A compter de 50/55 ans, c’est une période de vie charnière. En général, le crédit immobilier de sa résidence principale est entièrement remboursé. Les éventuels emprunts pour financer les investissements locatifs sont couverts en partie par le versement des loyers et les solutions de défiscalisation associées. 

solution pour investir immobilier selon âge
A tous les âges, il existe des solutions pour se constituer un patrimoine immobilier et investir dans la pierre. © Shutterstock
Bien que l’accès au crédit immobilier se complexifie avec l’âge, notamment en raison du coût de l’assurance-emprunteur, il est toujours possible de faire financer par les banques l’acquisition d’un logement. Un prêt immobilier peut se terminer à 90, voire 95 ans, en optant pour une assurance déléguée, au lieu de l’assurance-emprunteur proposée par la banque prêteuse qui se limitera à 75 ans, détaillent les spécialistes en courtage.

Pourquoi ne pas opter pour l’achat d’une résidence secondaire qui pourra devenir votre résidence principale au moment de la retraite. Le coût de cette résidence secondaire pourra être amorti par la location saisonnière qui se développe de plus en plus, grâce à des plateformes comme Airbnb.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Comment investir dans l’immobilier après 65 ans ?

 

Si le coût du crédit immobilier devient trop élevé en raison de votre âge et de votre état de santé, il existe d’autres solutions pour investir dans l’immobilier au-delà de 60 ans. Le crowdfunding immobilier ou financement participatif de l’immobilier permet de soutenir des projets immobiliers sur du court terme. A partir de 2 000 € d’investissement, vous prêterez cette somme via des plateformes en ligne spécialisées à des promoteurs immobiliers pour financer des programmes neufs. Somme remboursée dans les 18 à 24 mois, quand l’opération immobilière est bouclée, avec un rendement jusqu’à 10 %.

Autre solution : investir dans la pierre papier, via les SCPI, Société Civile de Placement Immobilier. Facilement transmissible en cas de succession, permettant d’investir progressivement, même si comme tout placement financier ou immobilier, cela comporte des risques, l’investissement en SCPI se déroule via des intermédiaires qui gèrent les actifs. 

Tant les SCPI que le crowdfunding immobilier peuvent aussi être, à tout âge, des stratégies de diversification de votre patrimoine immobilier. 

 

Conseil en + : en conclusion, la pierre est et reste une valeur refuge au même titre que l’or. En choisissant un ou des biens immobiliers bien placés, vous capitalisez pour votre avenir et celui de vos proches sur le long terme. Reste plus qu’à se lancer. 

 

Quel que soit votre âge, quel que soit votre profil, il est donc possible et même recommandé d’investir dans l’immobilier neuf ou ancien !

Par Céline Coletto

Que faire pour bien investir dans l’immobilier selon votre âge ?


En résumé, voici quelle stratégie adopter en fonction de votre âge pour investir dans l’immobilier neuf et ancien.

- A 20 ans, commencer à se constituer une épargne pour servir d’apport personnel.

- A 30 ans ou dès le premier CDI signé, prévoir l’acquisition de votre résidence principale.

- A 40 ans, réaliser un investissement locatif : avec la loi Pinel pour défiscaliser par exemple.

- A 55 ans, période charnière à l’approche de la retraite : acheter une résidence secondaire en vue de s’y installer au moment de la fin de la vie active.

- A 65 ans, penser à la pierre papier, via des SCPI ou au crowdfunding immobilier pour investir dans l’immobilier.


NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2021

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2021

Simulation gratuite PTZ
bot