Recherche d'articles

 
 
Dossiers Edition du

Immobilier neuf Pays de Loire : fort ralentissement des ventes à Nantes

vente logements neufs Nantes
Les ventes de logements neufs reculent de 28 % au premier semestre 2018, entraînant tout le marché du neuf des Pays de Loire, selon Oloma. © Jean-Dominique Billaud / Ville de Nantes

Tags : Immobilier neuf Pays de Loire, immobilier neuf Nantes, immobilier neuf Saint-Nazaire, Oloma


Confirmation du ralentissement du marché immobilier neuf dans les Pays de Loire et notamment à Nantes au premier semestre 2018 avec les chiffres présentés par l’observatoire Oloma. Revue de détails.

D’après les premières estimations de l’observatoire Oloma, les ventes de logements neufs sont en recul de 22 % dans les Pays de Loire au premier semestre 2018, avec « seulement » 2 600 réservations en 6 mois. Faute d’offres et des prix orientés à la hausse, les ventes reculent de manière significative dans de nombreux territoires : - 38 % à Nantes Métropole, - 28 % à Nantes intra-muros, - 17 % au Mans et sa métropole, - 18 % en Vendée et aussi - 35 % sur Cap Atlantique autour de la presqu’île de Guérande.
En revanche, deux territoires conservent une dynamique positive : + 7 % avec 280 ventes sur le périmètre de la Carene autour de Saint-Nazaire et + 32 % pour la métropole d’Angers avec 470 ventes au premier semestre, comparé à la même période en 2017.
Cela s’explique notamment par un fort recul de l’investissement locatif sur la plupart des marchés. Les investisseurs représentent désormais 57 % des acquéreurs de logements neufs au premier semestre dans les Pays de Loire.


D’ailleurs, les territoires avec des ventes en hausse : Angers et Saint-Nazaire conservent une part d’investisseurs en hausse : + 2 points à Angers Métropole et + 12 points sur le périmètre de la Carene. Ailleurs, la part des investisseurs recule notamment - 8 points à Nantes Métropole et même - 20 points dans la ville de Nantes, soit 59 % des acquéreurs.  

Des mises en vente de logements neufs à l’arrêt


Partout, les mises en vente de logements neufs sont aussi à l’arrêt : aucune commercialisation au Mans au premier semestre, - 73 % autour de Saint-Nazaire, - 72 % à Cap Atlantique, - 49 % en Vendée, - 28 % à Angers Métropole. Dans la capitale régionale, les mises en vente diminuent de 17 % à Nantes métropole avec 1 720 logements commercialisés et restent stables dans la ville de Nantes : - 1 % avec 790 logements neufs mis en vente.
Du coup, malgré le recul des ventes, l’offre disponible est en baisse sensible sur un an : - 75 % au Mans, - 47 % et 340 logements neufs disponibles à Saint-Nazaire et son agglomération, - 38 % en Vendée, - 35 % à Cap Atlantique, - 14 % à Angers Métropole et 800 logements en vente ; mais aussi - 12 % dans Nantes Métropole avec 2 330 logements neufs disponibles et - 3 % dans Nantes avec 1 200 logements neufs en commercialisation.

Des prix de l’immobilier neuf en hausse importante


Malgré
logement neuf Saint-Nazaire
Avec sa nouvelle symbolique place du Commando, Saint-Nazaire sait séduire les investisseurs en ce premier semestre 2018. © Topos Architecture / Saint-Nazaire
le recul des ventes, les prix des logements neufs continuent d’augmenter globalement : + 5 % dans les Pays de Loire ; mais plus particulièrement : + 7 % à Nantes à 4 460 €/m² ; + 4 % à Nantes Métropole à 4 050 €/m². Avec des prix en baisse, Angers Métropole reste sous la barre des 3 000 €/m², à 2 970 €/m², soit - 1 % en un an.
Dans le détail, en observant les nouvelles opérations commercialisées dans la ville de Nantes, il faut noter l’apparition récente d’une nouvelle strate d’opérations haut de gamme, au-delà des 5 500 €/m². Désormais, les trois-quarts des nouvelles opérations nantaises proposent des prix au-dessus de 3 500 €/m². De quoi expliquer peut-être le recul des ventes.

L’immobilier neuf à Saint-Nazaire garde le cap


Paradoxalement, malgré la tendance générale à la baisse dans les Pays de Loire, l’immobilier neuf à Saint-Nazaire tire son épingle du jeu. Les ventes au premier trimestre progressent de 4 % et même de 66 % sur un an avec 457 réservations. La part des investisseurs grimpe à 78 %. Avec des loyers stables depuis 2012 à 9.4 €/m² et des prix très sages également à 3 194 €/m², soit + 3.1 % depuis 2012, la ville de Saint-Nazaire a une carte à jouer, tirant tout le territoire de la Carene avec ses 280 ventes au premier semestre, soit + 7 %. La part des investisseurs y augmente encore : + 12 points à 75 %.
Dans une ville au tissu industriel dense et dynamique, selon Franck Lemartinet de la Sonadev, aménageur de Saint-Nazaire, « il faut avoir une politique du logement en conséquence pour accueillir les propriétaires-occupants ». D’où l’objectif, après 700 réservations de logements neufs en 2017 sur le périmètre Carene, de construire 1 050 logements neufs chaque année dans l’avenir.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot