Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Dossiers Edition du

L’immobilier neuf à Lyon sous tension

immobilier neuf Lyon
Le manque d'offre de logements neufs à Lyon et Villeurbanne notamment pénalise tout le marché de l'immobilier neuf dans la métropole de Lyon.

Tags : Immobilier neuf Lyon, prix immobilier neuf Lyon, FPI


Avec des ventes et des mises en vente en baisse, le marché du logement neuf à Lyon apparaît de plus en plus sous tension, d’après les chiffres et l’analyse des promoteurs de la FPI. Tour d’horizon de l’immobilier neuf dans le Grand Lyon.

La baisse de l’offre de logements neufs continue d’affaiblir le marché de l’immobilier neuf à Lyon. C’est l’analyse de la FPI, la Fédération des Promoteurs Immobiliers de la région lyonnaise. 

Nouveau recul de l’offre de logements neufs disponibles à Lyon


La baisse de l’offre disponible amorcée depuis 2015 se poursuit avec moins 14 % par rapport à l’offre disponible à fin août 2018. Sur la métropole de Lyon, la durée prospective d’écoulement de l’offre disponible est de 10 mois avec 3 085 logements à la vente. Le renouvellement de l’offre semble insuffisant pour soutenir l’activité avec 2 364 nouveaux logements mis à la vente contre 2 400 à fin août 2018, soit une baisse de 2 % mais comparé à plus de 3 500 mises en vente à la même période chaque année, en 2016 et en 2017. 
La FPI précise que « cette insuffisance trouve son origine dans la difficulté d’acquérir des terrains constructibles, l’allongement des délais de pré-instruction des autorisations à construire, les difficultés pour l’obtention des PC, les recours dont certains sont abusifs, retardant les nouvelles opérations sur le marché, voire les bloquant pour de longues périodes. Cet état des lieux ne saurait être complet sans que soit abordée la révision du PLU-H qui a retardé la sortie des opérations. Nous souhaitons que celui-ci permette une production effective de logements, à hauteur des attentes et des objectifs démographiques ». A tout cela, s’ajoute aussi l’approche des élections municipales qui entraîne également un frein sur les sorties d’opérations.
Face à ce contexte de restriction de l’offre, le marché du neuf lyonnais se tend et l’augmentation des prix se ressent depuis le dernier trimestre 2016. Le prix moyen de l’immobilier neuf à Lyon et sa métropole est ainsi en hausse de 4,3 %, par rapport au 31 août 2018, à 4 602 €/m². 
 

2 800 logements neufs vendus à Lyon depuis le début de l’année


Face au manque de renouvellement de l’offre, les ventes diminuent dans la métropole de Lyon, avec moins de 2 800 logements neufs vendus à fin août 2019, soit un recul de 14 %, comparé aux huit premiers mois de 2018. 
Toujours attractive, la métropole de Lyon dispose depuis plusieurs années, d’un solide socle d’acquéreurs occupants, qui représentent 1 504 réservations, en baisse de 8 % par rapport à l’année dernière, mais représentant toujours 54 % des réservations faites sur le secteur marchand à fin août 2019, dont un quart de ventes de logements neufs à TVA réduite
Ce sont surtout les investisseurs qui ne trouvent pas les produits immobiliers attendus. Ces huit premiers mois de l’année 2019 sont marqués par la baisse importante des ventes aux investisseurs privés. Ils représentent 1 290 réservations soit une baisse de 19 % par rapport à fin août 2018, retrait marqué sur la zone A du dispositif Pinel à Lyon et Villeurbanne. 
A noter également la « chute brutale », selon la FPI, des ventes en bloc auprès des bailleurs sociaux, représentent seulement 173 logements à fin août 2019.

L’étalement urbain se poursuit autour du Grand Lyon


Paradoxalement, ce sont les extérieurs de la métropole lyonnaise qui profitent du manque d’opérations nouvelles intra-muros, favorisant ainsi l’étalement urbain et l’artificialisation des sols. Les mises en vente y ont augmenté de 40 % à fin août 2019, faisant augmenter l’offre de 30 % avec plus de 1 100 logements neufs en commercialisation. Un territoire qui peine pourtant à attirer les acquéreurs : les ventes aux investisseurs y ont baissé de 26 % en un an, ce qui entraîne une baisse générale des ventes de 14 %. Sur les extérieurs de Lyon, le marché se stabilise avec un prix moyen des logements neufs à 3 279 €/m².
Par Vincent Durand

Quel avenir pour l’immobilier neuf à Lyon ? 


D’après les estimations de la FPI, pour l’année 2019, le nombre de réservations devrait avoisiner les 3 750 réservations, soit une année basse en termes de réservations, équivalente aux années 2012 et 2013. « La demande est pourtant présente, dans un contexte économique favorable, même si des interrogations et des incertitudes demeurent », rappellent les promoteurs lyonnais, qui comptent maintenant sur le renouvellement de l’offre suite à l’approbation du PLU-H. « Sa mise en œuvre effective, avec les objectifs de constructibilité à atteindre, est indispensable, d’abord, pour répondre à la demande des acquéreurs de logements, puis pour la demande locative. De même, l’offre doit être suffisante pour enrayer une hausse des prix, qui dans le court terme va se poursuivre. Ainsi, nous insistons sur l’importance d’utiliser tous les droits à construire autorisés pour les futures opérations afin de ne pas « gaspiller » le foncier notamment sur Lyon et Villeurbanne », conclut la FPI lyonnaise.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot