Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Dossiers Edition du

Logement neuf IDF : un tiers de vente en moins en 2020

programme immobilier Ile-de-France
L'immobilier neuf en Ile-de-France dévisse de 32 % en 2020, pénalisé par le manque des nouveaux programmes neufs franciliens : - 41 %.

Tags : Immobilier neuf Ile-de-France, immobilier neuf Paris, prix immobilier neuf, ADIL


Alors que 2019 avait déjà montré de premiers signes de fléchissement, le marché immobilier neuf en Ile-de-France s’est encore détérioré au fil des trimestres en 2020, rapporte l’ADIL francilienne qui publie le bilan du logement neuf en Ile-de-France.



Après une année 2019 record malgré le recul des mises en vente, l’année 2020 touchée par la crise sanitaire et ses conséquences aura de nouveau entamé le dynamisme de l’immobilier neuf en Ile-de-France. 

 

Immobilier neuf Ile-de-France : 27 000 ventes en 2020

 

Selon les chiffres fournis par l’ADIL de Paris, les ventes de logements neufs à Paris et sa région reculent de 32 % en un an. Avec un peu plus de 27 000 appartements neufs vendus en Ile-de-France, le marché retrouve son niveau d’il y a cinq ans en arrière. L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis reste le plus dynamique, malgré une chute de 30 % de son volume de ventes annuelles. Le logement neuf en Seine-Saint-Denis représente près d’une vente sur quatre ! 

Deuxième département le plus actif d’Ile-de-France : l’immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine recule pourtant de 37 % en un an. Les ventes ont dévissé de moitié rien qu’au deuxième trimestre, en plein confinement. En grande couronne, c’est le logement neuf en Seine-et-Marne qui reste le plus dynamique avec près de 3 800 ventes, en recul de 23 %. 

 

Recul des programmes neufs en Ile-de-France

 

Aux difficultés de commercialisation créées par la pandémie de Covid, ce sont surtout les nouvelles mises en vente qui pêchent. Après le recul déjà observé en 2019, les mises en vente de programmes neufs en Ile-de-France diminuent encore et « de façon beaucoup plus marquée, qu'il faudra plusieurs années pour retrouver un niveau de mises en vente aussi élevé qu’entre 2016 et 2018 », analyse l’ADIL 75. 

Le lancement de nouveaux programmes immobiliers en IDF a reculé de 41 % en 2020 avec moins de 19 000 logements neufs commercialisés sur douze mois. Du jamais vu depuis 2010 ! En dépit d’un recul de 33 %, les nouveaux programmes neufs dans les Hauts-de-Seine restent les plus nombreux, représentant un quart des mises en vente régionales. A contrario, l’immobilier neuf dans le Val-de-Marne a accueilli le moins de commercialisations, en-dessous des 1 600 logements neufs lancés. 

 

Le prix de l’immobilier neuf en Ile-de-France toujours plus haut

 

Après la stabilité de 2019, le prix moyen dans le neuf en Ile-de-France augmente de près de 6 % en 2020, avec toujours de fortes disparités : + 0,4 % à Paris, + 1,9 % en Essonne jusqu’à 6,6 % dans le Val d’Oise.

Malgré une stabilité de son prix, acheter un appartement neuf à Paris reste le plus cher à 12 917 €/m², devant le prix du neuf dans les Hauts-de Seine à 7 545 €/m². L’immobilier neuf en Seine-et-Marne demeure le département le plus accessible de la région avec 4 115 €/m² pour un appartement neuf.

 

Immobilier neuf Ile-de-France : quelles perspectives pour 2021 ?

 

programme neuf Seine et Marne 77
La Seine-et-Marne, comme ici à Meaux, reste le département le plus abordable d'Ile-de-France en 2020, mais au-delà des 4 100 €/m². © Stocklib
Grâce à des taux d’emprunt qui restent très favorables, le désir de devenir propriétaire en Ile-de-France devrait se maintenir. La pierre étant toujours considérée comme une valeur refuge au regard de la volatilité actuelle des marchés financiers, l’investissement locatif à Paris et sa région devrait rassurer les acquéreurs. L’approche des Jeux Olympiques de 2024 et la progression du Grand Paris Express devraient tranquilliser les promoteurs quant à leur futur projet immobilier en Ile-de-France. « Reste que l’incertitude dans laquelle nous plonge la crise sanitaire risque de ternir les premiers résultats de l’année. Celle-ci pourrait déclencher un certain attentisme des acheteurs, dont une partie commence à douter de la nécessité de concrétiser leur projet immobilier dans une zone aussi urbanisée que la région francilienne alors que lieu de travail et lieu de vie sont de plus en plus indépendants », analyse l’ADIL 75. 

Surtout qu’en parallèle, la hausse continue des prix moyens dans le neuf, conséquence du déséquilibre entre l’offre et la demande, laisse présager la mise à l’écart des ménages aux revenus les plus modestes. « En définitive, après une année marquée par une crise sanitaire inédite dont les conséquences seront visibles durant plusieurs années, il est difficile de croire que le marché immobilier neuf échappera à la crise économique et sociale qui s’amorce », prédit l’Agence Départementale pour l’Information sur le Logement. Difficile d’imaginer que le marché du neuf retrouve son niveau d’avant crise dès 2021. Une reprise ne pourra s’appuyer que sur le renouveau de l’offre immobilière et le rééquilibrage des prix, termine l’ADIL parisienne.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2021

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2021

Simulation gratuite PTZ
bot