Recherche d'articles

 
 
Dossiers du neuf Edition du

Ralentissement et attentisme pour l'immobilier neuf en France

vente appartements neufs
Coup de frein sur les ventes de logements neufs au deuxième trimestre 2017, selon les chiffres de la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, FPI, promoteur immobilier


Après 10 trimestres de hausse, les ventes de logements neufs reculent en France, d’après les chiffres des promoteurs immobiliers et plusieurs signes d’attentisme sont désormais visibles.

Confirmation des remontées de terrain et des chiffres du ministère de la Cohésion des territoires, l’heure est à l’attentisme sur le marché de l’immobilier neuf. Après 10 trimestres consécutifs de hausse, les ventes de logements neufs aux particuliers reculent de 4.2 % au deuxième trimestre 2017, comparé à la même période un an plus tôt. C’est ce qui ressort des derniers chiffres officiels de la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers, présentés ce jeudi matin.
Soutenues par de plus nombreuses ventes en bloc, aux bailleurs sociaux par exemple, les ventes totales de logements neufs, incluant également les ventes en résidences services, reculent moins fortement : - 1.1 % au deuxième trimestre, soit 40 121 logements neufs vendus en France.
Du coup, sur les douze derniers mois, la dynamique reste très positive : + 12.4 % avec 152 834 ventes, par rapport aux douze mois précédents.

Des acquéreurs dans l'attente dans l’immobilier neuf


Mais, insiste la FPI, certains signes reflètent un certain attentisme chez les acquéreurs. Pour preuve, au deuxième trimestre, les ventes aux investisseurs ont reculé de 2.2 %, soit un peu plus de 17 000 ventes, idem pour les propriétaires occupants qui sont moins présents : - 6.4 % et moins de 15 000 logements vendus. Marché le plus important, l’immobilier neuf en Ile-de-France enregistre un fort recul des ventes au deuxième trimestre : - 8.8 %, contre - 2.5 % en régions.
Pour les promoteurs, « le flou sur l’avenir des mécanismes de soutien (Pinel et PTZ, qui ont pourtant fait leurs preuves) et sur les contours du futur impôt sur la fortune immobilière (IFI), sape la confiance des acquéreurs ».
Pourtant, ils restent confiants et continuent à mettre sur le marché de nouvelles opérations. Sur un an, les mises en vente progressent de 5.5 % avec plus de 111 000 logements neufs commercialisés. Les commercialisations augmentent même de 7.5 % au deuxième trimestre avec plus de 37 000 logements neufs mis sur le marché.
Du coup, toujours selon les chiffres de la FPI, cela permet une légère reconstitution de l’offre : + 4 % de logements neufs disponibles à la vente, qui représente 9,9 mois de délai d’écoulement contre 9 mois à fin mars. Un chiffre qui cache de fortes disparités dans un contexte d’offre commerciale globalement tendue puisque on ne compte que 6.2 mois de stock sur Bordeaux Métropole et 7.1 mois sur Nantes Métropole ; mais 14.2 mois sur l’agglomération de Rouen.

Relative stabilité des prix des logements neufs


Conséquence, les prix de l’immobilier neuf enregistre une hausse limitée : + 1.6 % comparé au deuxième trimestre 2016, à 4 105 €/m², mais là encore, avec de fortes différences : + 2.9 % en régions et + 0.3 % en Ile-de-France.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot