Recherche d'articles

 
 
Dossiers Edition du

Les ventes de logements neufs augmentent en 2017 mais pas celles aux accédants

vente logements neufs bilan 2017 FPI
Les ventes de logements neufs augmentent encore de 5.9 % en 2017 mais elles reculent pour le créneau de l'accession à la propriété, selon la FPI.

Tags : Immobilier neuf, logement neuf, promotion immobilière, promoteur immobilier, FPI, bilan 2017


Particularité de l’année 2017 : les ventes de logements neufs augmentent encore pour tutoyer les records et pourtant, les ventes aux accédants à la propriété reculent. Preuve des limites du marché du neuf, selon la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers.

Oui, le marché du neuf retrouve enfin les niveaux d’avant-crise ; pourtant, l’immobilier neuf en 2017 montre déjà certaines failles, d’après la Fédération des Promoteurs Immobiliers, qui présentaient ses chiffres officiels ce matin.
Si 2017 termine avec 158 000 logements neufs vendus, un record depuis 10 ans, en hausse de + 5.9 % encore par rapport à 2016, les ventes aux particuliers ont stagné l’an dernier : + 1.1 % sur un an et sont même en recul au dernier trimestre : - 3.1 %. En effet, la forte hausse des ventes aux bailleurs sociaux : + 30.5 % compense la moindre appétence des particuliers et notamment des accédants à la propriété pour l’immobilier neuf.
En effet, si parmi les 118 000 logements neufs vendus aux particuliers : + 1.1 % en un an, on compte toujours plus d’investisseurs : + 3.7 % pour atteindre 54 % des acquéreurs, en revanche, le nombre de propriétaires occupants recule de 1.7 %, « malgré le bénéfice de conditions de financement toujours très favorable, en dépit d’une visible remontée des taux », précise la FPI.

Stabilité des prix de l’immobilier neuf mais demande attentiste


Si les prix de vente restent plutôt stables : + 1.8 %, on aurait atteint les limites de la solvabilité des ménages, a expliqué à la presse Alexandra François-Cuxac, la présidente de la FPI. Une stabilité des prix du neuf, entre satisfaction et inquiétude à la fédération. Après + 2.5 % en 2016, la hausse contenue à 1.8 % en 2017, pour une inflation estimée à 1 % par l’Insee, montre le lien positif entre les volumes et les prix : là où l'offre est importante, les prix augmentent peu, à l'image de l'Ile de France qui avec 47 900 logements vendus en 2017 offre une hausse des prix limitée à 0,3 %. En revanche, elle confirme un problème de solvabilité des ménages : au niveau de prix atteint sur le marché du neuf : 4133 €/m² France entière, une hausse même modérée a un impact négatif immédiat sur la demande. Pour Alexandra François-Cuxac, « les deux marchés de la vente aux particuliers et aux bailleurs sociaux atteignent aujourd'hui leurs limites en termes de prix : limite à la hausse pour les ménages, limite à la baisse pour les HLM. Dans les deux cas, la soutenabilité du modèle est en cause ».

Progression des mises en vente de logements neufs


Dans le même temps, les mises en vente de logements neufs ont augmenté de 4,6 %. « Malgré cette hausse, elles restent insuffisantes en volume par rapport aux besoins d'un marché en croissance », précise la FPI. En conséquence, l'offre commerciale se reconstitue trop lentement : 95 725 logements neufs étaient disponibles à la vente à fin décembre 2017 : + 8 % par rapport au T4 2016 mais + 1,7 % seulement par rapport au troisième trimestre 2016. Le stock représente aujourd'hui 9,4 mois de commercialisation, contre 11,4 mois début 2016. « Le besoin de mesures de simplification pour conforter et accélérer la production demeure pleinement d'actualité », précise la présidente de la FPI.
Malgré des signes positifs apportés au marché, comme la prorogation pour 4 années du dispositif Pinel et du PTZ, la FPI rappelle le « rôle-clé des pouvoirs publics pour encourager une croissance plus durable et soutenable de la construction neuve ». Face à des ventes qui augmentent, mais principalement sous l'effet des ventes au secteur HLM, à un niveau de prix trop bas, face à une offre qui se reconstitue trop lentement, faute de pouvoir faire aboutir rapidement des projets immobiliers, face à des prix de vente aux particuliers stables mais qui restent trop élevés pour de nombreux ménages, Alexandra François-Cuxac a souhaité rappeler que « pour remédier à ces déséquilibres, l'action des pouvoirs publics nationaux comme locaux est fondamentale. Elle doit s'articuler autour d'un unique objectif : produire du logement privé plus accessible, grâce à la simplification, la libération du foncier, la lutte contre les recours abusifs ou la maîtrise des coûts de construction ». D’où une forte attente des promoteurs sur le projet de loi sur le logement, la loi ELAN prévue pour ce printemps.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot