Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Edouard Rouy, Seger : « notre atout sur le logement neuf de haut-standing : l’attention client »

Edouard Rouy, groupe Seger
Edouard Rouy, directeur du groupe Seger, promoteur historiquement basé à Dijon et qui produit du logement neuf de haut-standing jusqu'à Paris.

Tags : Immobilier neuf Dijon, promoteur immobilier, logement neuf haut de gamme, Seger


Directeur général du groupe Seger, basé historiquement en Bourgogne, Edouard Rouy évoque la stratégie de ce promoteur spécialisé dans le logement neuf de haut-standing, de Dijon à la région parisienne, en passant par Besançon et la montagne.

- Pouvez-vous nous présenter votre entreprise un peu atypique puisque originaire de Dijon, vous intervenez désormais de la région parisienne aux Alpes ?

« Seger a été créé en 1977 à Dijon par mon père ingénieur, Hubert Rouy, qui avait eu l’opportunité de valoriser un terrain de mon grand-père et qui s’est lancé pour en faire son métier. C’est une histoire de famille qui perdure car mon frère Xavier et moi avons repris la direction de l’entreprise désormais.
Nous sommes depuis toujours restés sur notre créneau initial du logement neuf de haut-standing, notre crédo étant que l’immobilier repose sur trois choses : l’emplacement, l’emplacement et encore l’emplacement. Grâce à ces emplacements de qualité, nous pouvons proposer du haut-standing, avec des environnements de qualité, des architectures qualitatives, des prestations haut de gamme, un service sur-mesure d’accompagnement… de quoi se bâtir une réputation.
Si nous sommes historiquement basés en Bourgogne, nous avions eu le feeling de nous rapprocher de la Franche-Comté voisine bien avant la création des grandes régions, puisque cela fait 20 ans que nous avons ouvert une agence à Besançon.
Ensuite, c’est naturellement vers la région parisienne que, malgré notre position de « petit » promoteur, nous avons souhaité développer notre savoir-faire dans le haut-standing. Notre taille et notre flexibilité pouvaient permettre de nous développer en Ile-de-France et cela fonctionne. Troisième et dernier volet de notre développement : la montagne et notamment la Haute-Savoie car, il faut avouer que les terrains permettant de réaliser du logement neuf de grand standing sont tout de même restreints. Modestement, nous voulons désormais apporter notre pierre à l’embellissement des stations de montagne. Nous avons donc une première opération en cours de 52 logements neufs à Châtel, au pied des remontées mécaniques du domaine skiable des Portes du Soleil. D’autres opérations en montagne sont déjà en préparation. »

Lire aussi - Une nouvelle résidence de montagne haut de gamme à Châtel

- Comment s’est fait le choix de vos autres implantations régionales ? D’autres à venir ? La région lyonnaise peut-être ?

« C’est une vraie stratégie de développement durable. Il n’y a pas de one-shot mais de réelles implantations dans la cité avec des créations d’agences et l’embauche de collaborateurs locaux. Même si nous parlons la même langue, chaque ville a ses spécificité en termes d’urbanisme, de typologies, de mentalités… Ça prend du temps, mais c’est toujours positif pour nous.
Nous avons déjà réalisé une opération à Lyon il y a 5 ans, mais nous avions dû faire un choix face à notre développement en Ile de France. Nous y retournerons certainement dans les années à venir car c’est un marché et une ville qui nous correspondent. »

- Pourquoi ce choix de produire du logement neuf haut de gamme à l’origine et surtout de rester sur ce créneau ?

«
appartement neuf Puteaux
Dès l'origine, Seger a fait le choix du logement neuf de grand standing, sur-mesure, complètement personnalisable. © Cour des Ducs / Puteaux / Seger
C’est un marché très spécifique, mais il existe une vraie envie de notre part d’y être et un réel cautionnement de nos équipes de rester sur ce créneau, alors que d’autres marchés pourraient sembler plus faciles. Il y a une vraie motivation en interne à garder ce cap-là, même si cela nécessite une remise en question permanente pour être un ou deux pas devant les autres et garder cette spécificité. »

- A qui vendez-vous du coup ?

« Notre clientèle se partage entre 60 % d’accédants à la propriété, rarement des primo-accédants il faut le concéder, et 40 % d’investisseurs qui reviennent parfois souvent auprès de nous pour d’autres achats. Des investisseurs qui ne sont pas là pour la seule rentabilité brute, mais pour un produit avec de la pérennité à long terme, sans vacance locative, dans des immeubles qui se valorisent dans le temps, qui sont bien entretenus, notamment grâce à la présence de propriétaires occupants. Des investisseurs qui misent sur une valeur patrimoniale avant tout. »

- Quels sont vos atouts et vos spécificités sur ce marché haut de gamme ?

« Il y a d’abord le choix des emplacements, mais la différence se fait sur la qualité de service et d’accompagnement. Nous partons pour 18 à 24 mois d’aventures avec nos clients et nous leur proposons donc un seul et unique interlocuteur de la réservation à la levée des réserves. Cela crée de la confiance. Dès la conception, dans le dessin des plans, nous optimisons le cadre de vie. Pour les trois-pièces minimum, voire dès le deux-pièces quand c’est possible, nous proposons des sanitaires séparés ; mais notre attention client se porte aussi sur la grande liberté laissée à nos acquéreurs. Une liberté de choix qui passe par la décoration avec jusqu’à 200 références par matériau et qui permet de créer de l’unicité pour chaque appartement. Sur une résidence de 50 logements, ils seront tous différents au final. L’attention client, c’est aussi pouvoir déplacer un radiateur sans coût supplémentaire ou permettre de faire des modifications à prix coûtant sur celles qui ont un coût. Selon nous, c’est un service que l’on attend chez un promoteur haut de gamme. Nous avons toujours à l’esprit : ce que je construis et livre aujourd’hui sera-t-il toujours bien dans le temps ? C’est un vecteur de réussite. »

- Historiquement basé en Bourgogne Franche-Comté, comment se porte le marché du neuf à Dijon et aussi à Besançon qui a parfois mauvaise presse en matière d’investissement locatif ?

« Ce sont des marchés de province qui nécessitent des connaissances locales appuyées, mais il existe une réelle demande sur laquelle il faut être averti. Ce sont des marchés stables, de taille moyenne, mais avec de la croissance. Il n’y a pas les mêmes ascensions qu’à Bordeaux, Nantes ou Rennes mais cela reste des marchés intéressants. Sur notre dernière opération livrée à Besançon de 90 logements neufs, dont 40 % en investissement locatif, ils étaient tous loués le premier jour. Comme pour tout investissement, il faut les aborder de façon individuelle. Investir à Bordeaux oui, cela semble une garantie, mais est-ce que tous les quartiers bordelais valent leur prix ? Partout, il faut être avisé que ce soit à Besançon ou à Bordeaux à mon avis.
immobilier neuf montagne
Dernier volet de son développement géographique: l'immobilier neuf de montagne, avec une première résidence à Châtel, en Haute-Savoie. © Perle de Savoie / Châtel / Seger
»  

- Pour terminer, quelles sont vos opérations emblématiques du moment ?


« A Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, nous avons actuellement une opération d’une soixantaine de logements neufs en deux tranches, baptisée « Cour des Ducs », clin d’œil à nos origines dijonnaises. Après déjà deux opérations à Puteaux, le début des travaux doit avoir lieu cet été.
Nous l’avons déjà évoqué, notre première opération en montagne : « Perle de Savoie ». Il s’agit d’une cinquantaine de logements neufs répartis dans trois grands chalets avec de l’habillage en bois, des soubassement en pierres des Alpes, des casiers à ski où l’on peut faire sécher ses chaussures, un espace bien-être avec sauna et jacuzzi… La construction est en cours et d’autres opérations en stations pourraient suivre dès cet hiver.
Dans notre région d’origine, à Dijon, nous commercialisons une opération d’une quinzaine de logements au pied de la cathédrale, dans le centre historique classé au patrimoine de l’Unesco : Patio Saint-Bénigne, tandis qu’à Besançon, nous lançons une nouvelle opération : Castel de Trey. Il s’agit d’une trentaine de logements neufs dans un quartier résidentiel et prisé. Après une importante opération dans l’hyper-centre, ce programme neuf offre plus d’extérieurs, plus de vues dégagées. Il y avait de l’attente autour de cette opération et cela démarre très bien. »

A retenir


- Le groupe Seger est une entreprise familiale de promotion immobilière créée à Dijon en 1977, depuis toujours sur le créneau du logement neuf de haut-standing et sur-mesure.

- Pour Edouard Rouy, le principal atout de son entreprise : son attention client, avec un service d'accompagnement ultra-personnalisé.

- Face à la parfois mauvaise presse autour du marché locatif de Besançon, Edouard Rouy est clair : il faut des connaissances avisées pour investir dans l’immobilier neuf tant à Besançon qu’à Bordeaux, rappelant que tous les appartements neufs dédiés à la location de sa dernière opération bisontine étaient occupés dès la livraison.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot