200 Pass Propriété à saisir !

Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Fabrice Desrez, Les Nouveaux Constructeurs : « concentrer nos forces ailleurs que dans la communication »

Fabrice Desrez DG Les Nouveaux Constructeurs
Fabrice Desrez, DG Les Nouveaux Constructeurs, détaille la stratégie discrète du promoteur qui a vendu tout de même près de 3000 logements en 2016.

Tags : Immobilier neuf, promoteur immobilier, Les Nouveaux Constructeurs


Directeur général chez Les Nouveaux Constructeurs, Fabrice Desrez évoque la très bonne santé du groupe de promotion immobilière qui a vendu près de 3 000 logements neufs en 2016, tout en jouant la carte du promoteur discret. Explications.

- Quel ressenti sur ce début d’année de manière générale ? Quel bilan tirez-vous de 2016 chez Les Nouveaux Constructeurs ? 

« C’est un très bon démarrage, mieux encore que début 2016. Et la remise en question des bons ingrédients qui ont fait le succès de 2016 devrait encore accentuée le dynamisme de ce début d’année : l’accélération de la hausse des taux d’intérêt pousse certains à passer l’achat, la possible remise en cause des dispositifs après l’élection présidentielle également... L’immobilier neuf profite également du moral des ménages au plus haut depuis 10 ans, dans un contexte de recul de la crainte du chômage. Nous avons eu déjà plusieurs lancements commerciaux depuis le début de l’année et l’affluence dans nos bureaux de vente montre que cela fonctionne encore après une très bonne année 2016. 
Une année qui nous a apporté beaucoup de satisfactions avec une progression des ventes de 21 % en un an, pour atteindre 2 910 ventes en France. Les ventes au détail aux particuliers ont même augmenté de 40 % comparé à 2015.
Notre système de distribution qui se fait principalement par nos propres bureaux de vente fait que l’essentiel de notre clientèle est en résidence principale, primo ou secundo-accédants. Les ventes en résidence principale et résidence secondaire représentent 67 % de notre production. Nous profitons de notre présence sur des marchés profonds que nous connaissons bien où nous vendons directement nos opérations : Paris, Lyon, Marseille mais aussi Bordeaux et Nantes désormais, sans oublier Nice et les Alpes-Maritimes.
Dans le même temps, notre portefeuille foncier a bien augmenté, ce qui nous permet d’avoir davantage de programmes immobiliers en commercialisation : 93 fin 2015 pour 111 fin 2016. Notre offre à la vente se renforcera encore en 2017 avec déjà de nombreux lancements effectués en ce début d’année.

- Quid de vos objectifs 2017 face à l’incertitude des présidentielles ?

« Nous nous adaptons en permanence. Avec seulement un tiers de nos ventes aux investisseurs, nous sommes moins dépendant des dispositifs fiscaux et tant que le besoin de logements continuera d’exister, il faudra juste proposer des produits qui permettent de nous adapter à la clientèle. Donc cela devrait continuer dans l’avenir.
Les taux d’intérêt ont déjà augmenté mais le niveau pour un emprunt sur 15 ans, à environ 1.50 %, reste toujours très bas. Même si cela devait augmenter davantage, cela entraînerait une répercussion à la baisse sur les prix de vente.
Nous avons déjà lancé ces dernières semaines deux importants programmes neufs en Ile-de-France et cela continue de bien fonctionner. Exemple à Puteaux, une opération de 160 logements neufs dont une cinquantaine vendue en bloc, nous avons déjà réalisé 45 ventes dès le premier weekend. Sur la commune de Plaisir, dans les Yvelines, sur une opération de 220 logements neufs en accession à la propriété, grosse attente repérée en bulle de vente et déjà 25 réservations le premier weekend. On peut aussi citer Orgeval avec sur 130 logements neufs, plus de 30 réservations en deux weekends. 
La principale différence avec 2015 est qu’il y a, depuis l’an dernier, une réelle hausse de la fréquentation dans nos bureaux de vente. »

- Les Nouveaux Constructeurs fêtent leur 45 ans en 2017, que voudriez-vous que l’on retienne de ces 45 premières années et que peut-on vous souhaiter pour les 45 prochaines années ?

«
appartement neuf Nanterre
Avec l'immeuble One à Nanterre, LNC signe la première réalisation en France de l'architecte d'origine iranienne, Farshid Moussavi,
Ce qui a fait notre force, c’est la proximité et la connaissance de nos marchés profonds. Nous sommes proches de nos opérations dès la conception à propos du terrain et du produit, avec un bon choix d’architecte. Toutes les opérations sont passées au crible par la direction nationale. Mais dans le même temps, nous sommes proches des élus, des aménageurs, grâce à nos équipes locales. Cette très forte implantation locale crée cette proximité qui nous réussit.
Pour l’avenir, il va falloir faire aussi bien et même encore mieux en démultipliant tout ce qui fonctionne déjà. Il faudrait aussi se développer davantage en immobilier d’entreprise. Mais l’idée pour le futur est de continuer à faire notre métier et de monter en puissance, grâce à un gros portefeuille foncier, en dépit des nombreuses opérations bloquées par des recours. Sur Marseille, sur 12 programmes à la vente, une seule opération n’a pas été attaquée. »

- Malgré près de 3 000 ventes de logements neufs dans l’hexagone, vous restez un promoteur très discret dans le monde de la promotion immobilière, est-ce par choix ?

« C’est vrai que l’on préfère concentrer nos forces ailleurs que dans la communication. Nous avons tout de même une campagne publicitaire qui va débuter en Ile-de-France pour 15 jours, mais c’est rare. Nous privilégions le bon terrain, la bonne conception, le bon produit, plutôt que la publicité. »

- Pourtant, vous réalisez des opérations emblématiques en ce moment, One à La Défense, première réalisation en France de l’architecte d’origine iranienne, Farshid Moussavi, ou encore La Folie Divine à Montpellier… quelle est l’importance de ces opérations avec de très fortes signatures architecturales ?

« Notre meilleure publicité, c’est en effet nos opérations. Pour One à La Défense, cette opération dénote de par sa situation entre la Grande Arche et l’Arena, lieu de confluence entre plusieurs pôles : des bureaux, des universités avec des étudiants, une interconnexion de transports, des commerces… Lors de la consultation de promoteurs lancée en 2011 par l’Epadesa, nous avons opté pour un bâtiment mixte au sein de cette même confluence avec du logement social, une résidence sociale étudiante, du logement en prix libre… 
Puis lors de la consultation d’architecte, Farshid Moussavi a imaginé un bâtiment avec des strates décalées par une variation de matériaux, de persiennes, sur cet axe historique entre le Louvre et la Grande Arche. Malgré les contraintes de ce bâtiment très spécial, il ne fait que 11 mètres d’épaisseur et nécessite 5 cages d’escaliers pour « seulement » 91 logements neufs, il a fallu ensuite trouver des solutions réalistes pour le voir se concrétiser. Si la structure est finalement assez simple, tout passe par la qualité des façades, en biais, et qui en fait un bâtiment vraiment remarquable. C’est un savoir-faire, une vitrine. »

- Il y a aussi Folie Divine à Montpellier… où en est-on de l’avancée du projet ?

« Tout est vendu. Il sera livré cette année. Les ventes se sont véritablement enclenchées à l’obtention du permis de construire, il y avait en effet certaines craintes face à cette « folie » architecturale, lancée par la précédente municipalité montpelliéraine. Déjà lors de la consultation, le jury était subjugué par l’image avec une seule question : est-ce réaliste, possible, faisable ? Il y a eu un travail très poussé jusqu’au moindre écrou
appartement neuf Puteaux
Avec un style architectural opposé, Les Nouveaux Constructeurs proposent aussi Ouest Village à Puteaux, deux tours de logements neufs de 16 étages.
entre l’architecte et le bureau d’études sur la structure du bâtiment pour obtenir un coût de construction tenable. Cette maîtrise des coûts est nécessaire pour que cela puisse se réaliser : le produit avant tout, plutôt que d’investir dans la publicité, comme déjà évoqué. »


- D’autres opérations emblématiques à venir ?

« Nous avons déjà parlé de cette opération à Puteaux, Ouest Village, sur la ZAC des Bergères, avec ces deux tours de 16 étages, qui propose là, en revanche, une architecture très classique. Le style de l’architecte, qui dessine tout à la main, est très différent de Farshid Moussavi, mais là aussi, le souci du détail est omniprésent. 
Nous sommes aussi très présent à Marseille intra-muros et aux alentours où cela fonctionne très bien : chantier en cours pour 214 logements neufs à Allauch, lancement de 200 logements à Port-de-Bouc. Nous connaissons aussi un beau développement dans les Alpes-Maritimes avec par exemple 5 programmes en cours à Saint-Laurent-du-Var. Nous avons aussi des opérations à Toulouse, Lyon, dans le Pays de Gex avec une centaine de logements à Beaumont et bientôt une opération à Sevrier, près du lac d’Annecy.
A Montpellier, à la place du restaurant 3 étoiles, le Jardin des Sens, sur un foncier très bien placé et très connu, nous commercialisons 160 logements neufs. Le chantier débute. Nos premiers programmes neufs à Nantes seront lancés cette année ; de nouvelles opérations sortiront aussi à Bordeaux, les deux dernières grandes métropoles où LNC se développe. »

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot