Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Frank Hovorka, Quartus : « mettre l'Homme au cœur des projets immobiliers »

Frank Hovorka, Quartus
Frank Hovorka, directeur de la stratégie du groupe Quartus, nouvel ensemblier urbain, qui met l'homme au cœur des projets immobiliers.

Tags : Immobilier neuf, groupe Quartus


Directeur de la stratégie du groupe Quartus, Frank Hovorka évoque ce jeune « ensemblier urbain » qui bouscule les codes de la promotion immobilière et met l’homme au cœur de ses opérations de logements neufs notamment.

- Présentez-nous Quartus ? Comment est né le groupe Quartus qui n’a que trois ans d’existence ?

« Quartus est né en 2014, créé par Franck Dondainas qui a longtemps travaillé en région Rhône-Alpes Auvergne dans le montage d’opérations complexes et qui a souhaité avec Quartus mettre l’homme au centre des projets immobiliers. Quartus, c’est un mix entre quartier et us pour « nous » en anglais mais aussi usages. L’idée est de penser en amont les projets dans des quartiers ouverts, mixtes, en proposant de nouveaux usages et services en termes de mobilité, de partage. Le groupe comprend 250 collaborateurs sur 8 territoires, dans 7 lignes de métier : logement, mais aussi tertiaire ou logistique... »

- Qu’est-ce qui fait votre particularité et pourquoi cette appellation de « premier ensemblier urbain » ?

« Il s’agit de créer un mouvement en amont et en aval de la promotion immobilière classique pour mettre en œuvre les projets. Se projeter en amont dans des opérations de mixité pour un immeuble ou un quartier, avec du logement en accession, du logement social, des bureaux, des commerces en pied d’immeuble… le tout pour répondre à la demande des futurs résidents et des collectivités. A notre avis, c’est la fin du déploiement d’un produit immobilier standardisé, il faut plutôt s’adapter au territoire et aux usagers.
En aval, il s’agit de réfléchir à de nouveaux services à partir des usages des résidents d’où la création de la plateforme de discussion « Qo ! » ou le service de conciergerie nouvelle génération, baptisé « comme un dimanche ». Notre groupe veut concentrer son action sur le client quel qu’il soit : investisseur, accédant, utilisateur de bureau… pour améliorer l’expérience client. »

- Justement en quoi consiste cette nouvelle plateforme dite « collaborative » : « Qo ! » ?

« Si vous êtes concerné par l’urbain, l’habitat, vous pouvez venir échanger sur cette plateforme qui est un lieu de réflexion ouvert à tous : experts, mais aussi résidents. Il s’agit d’échanger, de comprendre et d’identifier en remontant la chaîne amont du logement sur les thématiques de la mobilité, de la façon d’habiter, du coliving, de la résidence senior… Sur cette plateforme globale, on trouve aussi des modules plus particuliers pour réfléchir par exemple à la « conception collaborative » ou comment des gens qui ont un projet peuvent être accompagné dans la création d’un ouvrage. Cela aboutit à un configurateur des éléments de l’habitat. En plus des traditionnels choix de revêtements de sol, on peut y réfléchir à la modularité des façades et des parties communes, mais aussi à des services de mobilité adaptés. Plutôt que de financer à titre personnel deux voitures, pourquoi ne pas imaginer d’autres services de mobilité à proposer à l’échelle du quartier. Mais nous n’avons pas de réponses toutes faites, il s’agit avec « Qo ! » de faire émerger des solutions à partir des usages. »

- Et pour ce qui est de la conciergerie « comme un dimanche », en quoi cela diffère des conciergeries qui existent déjà ?

« Là encore, il s’agit de ne pas proposer un modèle de conciergerie tout fait, dont le coût repose d’ailleurs principalement sur la copropriété ; mais plutôt de construire un commerce viable en pied d’immeuble. L’objectif : proposer des services pour limiter la « charge mentale », c'est-à-dire tout ce que vous ne devez pas oublier de faire dans la journée, et avoir plus de temps pour soi. Cela repose sur différents modules : faire gagner du temps, trouver des lieux à proximité pour du coworking ou des ateliers de bricolage, mais aussi organiser des événements pour créer du lien social. Sur l’îlot llink sur l’île de Nantes, nous avons mis en place des événements réguliers ou encore un poulailler collaboratif…
Grâce à la start-up Made In Vote, nos conciergeries se veulent au plus près des riverains. Elles
appartement neuf Ivry sur Seine
Quartus est lauréat de l'appel à projet Réinventer la Seine avec l'opération Manufacture à Ivry-sur-Seine. © Manufacture sur Seine / Ivry / Quartus Yam Studio
reposent par ailleurs sur un modèle économique afin d’en faire un commerce viable. D’où le principe d’un abonnement au forfait pour les services de base et de services à la carte selon les besoins, d’où aussi une conciergerie ouverte à tous, résidents et riverains, travailleurs ou personnes de passage. »

- Vous parlez de ce lien avec la start-up Made In Vote, vous travaillez aussi avec First Personal Xperience, start-up spécialisée dans la réalité augmentée. Pourquoi c’est important pour Quartus de s’associer avec ce genre d’entreprises ?

« Que ce soit lors de coopérations ponctuelles, de contrats cadre avec Made In Vote ou d’intégration complète de la start-up au sein du groupe Quartus comme pour FPX, les intérêts sont multiples de travailler avec ces jeunes pousses. Pour First Personal Xperience, dont les équipes sont issues surtout du jeu vidéo, il s’agit justement d’intégrer l’univers du gaming dans nos projets dans l’avenir, mais aussi d’utiliser leurs compétences pour les visites virtuelles avec un rendu d’images de très haute qualité. »

Lire aussi - Un premier programme neuf vendu de façon digitalisée par Quartus


- Lauréat à trois reprises du concours Réinventer la Seine, avec notamment le projet Manufacture sur Seine à Ivry, c’est une belle consécration. Quel est l’intérêt pour Quartus de participer à ces concours ?

« Nous sommes très heureux de ce nouveau mode d’appels à projets qui nous offre une nouvelle voie d'expression. Pour ce qui est du projet Manufacture sur Seine, nous apprécions la dynamique temporelle de cette opération qui va se dérouler sur 10 à 15 ans. Nous avons proposé un projet autour de l’eau, avec la préservation des bâtiments existants, une occupation temporaire du lieu. Pour le logement neuf, nous étudions avec les collectivités locales la filière de la construction en terre. Les logements neufs seront construits en terre dans le cadre de ce processus de revitalisation de cette filière de construction. Nous travaillons au sein d’un projet soutenu au niveau européen pour créer une usine qui réutilisera les terres issues des excavations. C’est un lourd travail de développement avec un ensemble de partenaires, une filière qui en est au même stade que la filière bois il y a quelques années. Tout est à faire et à imaginer. »

- Quartus, ce sont aussi des clubs seniors ? Combien de résidences ? Quelles particularités ?

« Notre travail autour de ces futures résidences pour senior s’appuie sur deux axes : la qualité du bâti avec 238 points d’évolutivité du logement pour permettre d’y rester le plus longtemps possible ; mais également les services en conséquence avec là aussi une conciergerie proposant des services paramédicaux, nutritionniste… qui pourront servir à tout le quartier. 8 projets sont en cours de développement avec une première ouverture en 2018 et l’objectif de 4 500 logements seniors d’ici 2025, dans des villes moyennes comme Colmar ou Metz ».

- Dans quelles régions peut-on trouver Quartus résidentiel ? D’autres régions dans l’avenir ?

« Pour le secteur du logement neuf, Quartus est fortement implanté en Ile-de-France, à Clermont-Ferrand historiquement, à Lyon où il existe un fort potentiel de développement, à Marseille et prochainement sur la Côte d’Azur, à Nantes. Un bureau va ouvrir d’ici la fin de l’année à Bordeaux. »

- Un mot d’actualité : quid de la Stratégie Logement ? quid de l’IFI ? Quel est votre ressenti sur la politique « logement » de ce début de quinquennat ?

« Si on peut se féliciter de la volonté de stabilité apportée par la prolongation de deux mesures phares, dispositif Pinel et PTZ, les aller-retour législatifs à venir à propos du PLF 2018 et la future loi logement nous laissent encore dans l’attente.
Les grandes tendances démographiques et les évolutions rapides
appartement neuf Marseille
Le groupe Quartus développe des projets de logements neufs avec des conciergeries en pied d'immeuble, comme ici à Marseille. © Deuxième Elément / Marseille / Quartus Yam Studio
des modes de vie font que nous nous mettons avant tout en capacité de construire et d'imaginer des quartiers de ville selon les besoins des territoires, en ayant le moins d’impacts négatifs. Il s’agit d’assumer que l’on ne fait pas que du logement. C'est tout le sens d'ensemblier urbain. Nous pensons quartier plutôt qu’immeuble, nous construisons sur le long terme d’où notre idée de réaliser des logements évolutifs et modulables, s’adapter aux évolutions de modes de vie. »

- Quelles sont les opérations emblématiques en cours ou à venir pour Quartus ?

« Ilink à Nantes est véritablement notre opération phare. Les livraisons vont débuter à compter de mars 2018 et cela va servir de test de notre service de conciergerie. Sur 300 m², il y aura des espaces de coworking, des espaces événementiels…
Autre opération emblématique : deuxième élément à Marseille sur le périmètre d’Euroméditerranée avec plus de 300 logements neufs, des solutions de logements innovantes pour les seniors, des jardins partagés et bien sûr une conciergerie. Ce projet a déjà reçu une pyramide d’argent.
Dans le cadre du concours Inventons la Métropole du Grand Paris, nous sommes lauréats d’un projet de 72 logements neufs à Limeil-Brévannes, résolument tourné vers les usagers et ouvert sur la ville grâce à la création d’une place de marché qui participera au développement du quartier. Autres points forts du projet, le développement d’une salle polyvalente et d’un service de conciergerie qui bénéficieront non seulement aux futurs propriétaires mais aussi à l’ensemble des habitants du quartier.
A suivre aussi les projets mixtes d'envergure de l’Esplanade à Clermont-Ferrand ou de réhabilitation complète du site des Ateliers de la Mécanique à La Seyne-sur-Mer comprenant du logement, du tertiaire, de l’hôtellerie mais aussi des espaces événementiels et de loisirs… »

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot