Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Jacques Rubio : « Kaufman & Broad est leader sur l’agglomération bordelaise »

Jacques Rubio, Kaufman & Broad
Jacques Rubio pilote Kaufman & Broad dans le grand Sud-Ouest et évoque le marché de l'immobilier neuf à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine. © Kaufman & Broad

Tags : Immobilier neuf Bordeaux, immobilier neuf Nouvelle Aquitaine, Kaufman & Broad


Directeur général de Kaufman & Broad Grand Sud-Ouest, Jacques Rubio évoque l’excellente santé de l’immobilier neuf à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine, notamment pour son groupe et ce malgré le manque d’offre.

- Comment ressentez-vous le marché en cette rentrée en Aquitaine, alors qu’au niveau national, la FPI note un léger tassement au deuxième trimestre ? Quelles perspectives pour la fin d’année ?

« Ici, le marché le long des côtes reste très actif. Pas de changement de perçu d’Arcachon au Pays Basque, que ce soit pour l’accession à la propriété, de la résidence secondaire ou de l’investissement Pinel. Les grands centres urbains n’ont jamais été très actifs durant les mois d’été, mais cela reprend. Il y une demande forte pour le grand Sud-Ouest. Il faut notamment répondre à la demande des 800 / 1 000 nouveaux habitants par mois. Dans le même temps, les investisseurs connaissent la loi actuelle et ils resteront donc actifs.
Cela reste très positif dans l’ensemble avec des villes très porteuses, notamment sur Bordeaux Métropole. Bordeaux intra-muros attirent des acquéreurs extérieurs grâce à un dynamisme et une attractivité qui n’existait il y a 20 ans en arrière. Aujourd’hui, Bordeaux propose par exemple une offre incroyable de transports : LGV, avions, tramway, bateaux taxis sur la Garonne… et il existe une offre de logements neufs pour répondre à une demande très différenciée : des logements pour l’accession à la propriété ou pour les investisseurs, du logement social, du logement abordable à 3 000 €/m² comme sur notre opération Rivéo où sur 90 logements abordables, seuls trois restent à vendre... L’image de Bordeaux a beaucoup changé et cela plait tant aux investisseurs particuliers qu’aux institutionnels. »

- On parle beaucoup de l’arrivée de LGV à Bordeaux, qu’en est-il vraiment sur l’appétit des investisseurs justement ?

« Cela fait plusieurs années que ce projet est prévu et cela entraîne une demande d’investisseurs institutionnels qui n’existait pas il y a 10 ans auparavant. Une demande en logement mais aussi en hôtellerie ou en bureaux. Si les institutionnels sont intéressés, les investisseurs particuliers le sont également. Le seul problème sera le manque d’offre car la demande est très forte sur Euratlantique mais aussi sur les communes de Cenon, Lormont, Floirac qui grâce au nouveau pont sur la Garonne ont le vent en poupe, alors qu’il n’y avait pas de projets immobiliers il y a quelques années. Idem à Bègles et Villenave d’Ornon. Des villes qui profitent de deux nouveaux ponts, de foncier disponible et des transports… »

- Quid de la situation pour Kaufman & Broad depuis le début de l’année ?

« Kaufman & Broad fait régionalement une bonne année sur tous les secteurs de son activité. Nous venons de livrer deux fois 5 000 m² de bureaux où tout est déjà loué, nous avons remporté un concours sur la gare Saint-Jean, nous avons des projets en hôtellerie et parahôtellerie, soutenus par la demande touristique créée par le classement au patrimoine mondial de l’Unesco… Nous avons des projets de logements neufs sur les bassins à flot, Euratlantique, les 600 logements neufs de l’opération Rivéo avec Winy Maas au bout du pont
appartement neuf Bordeaux Kaufman & Broad
L'opération Rivéo, sur la rive droite de Bordeaux, est à l'image de la capitale girondine : contemporaine et attractive. © Kaufman & Broad
Chaban-Delmas… De fait, nous sommes leader sur l’agglomération bordelaise. Nous sommes sur la même dynamique que l’an dernier et nous ferons même plus de réservations encore en 2017 qu’en 2016. »

- Comment faire tout de même pour que Bordeaux et sa métropole ne vampirise pas tout le reste de la région Nouvelle-Aquitaine ? Voire jusqu’à Toulouse ?

« Bordeaux et Toulouse sont deux capitales régionales mais elles ne sont pas concurrentes. Bordeaux est davantage tournée vers le tourisme et les loisirs avec aussi le bassin d’Arcachon, alors que Toulouse n’a pas cet attrait touristique ; mais elle profite d’Airbus, de pôle de recherches médicales… d’un bassin économique très important. D’ailleurs, les deux villes progressent toutes les deux.
Pour ce qui est du reste de la Nouvelle-Aquitaine, La Rochelle tire particulièrement bien son épingle du jeu. La LGV a fait gagner 30 minutes pour rejoindre Paris et il y a une réelle volonté politique pour redynamiser le centre-ville. De nouvelles opérations sont à venir. Ce n’est bien sûr pas comparable avec Bordeaux, mais c’est positif.
Idem à Bayonne/Anglet/Biarritz. Même s’il y a moins de grands projets qu’il y a 7/8 ans, il faut laisser le temps à la métropole basque de se mettre en place et des projets verront le jour d’ici 2020 à Bayonne et Anglet notamment. D’ailleurs, il y a actuellement des opérations en cours de taille intermédiaire. Chacun a son attrait propre. Selon moi, Bordeaux est un plus pour ces autres agglomérations régionales. »

- Un point sur la future Tour Silva à Bordeaux : pouvez-vous nous dire où vous en êtes ?

« Euratlantique a revu son plan d’aménagement du secteur, les limites du terrain d’implantation de cette tour en bois viennent juste d’être connues, cela va nous permettre de finaliser nos plans. En marge du congrès Woodrise, nous avons effectué des essais sismiques sur la maquette bois de notre projet. Le dépôt du permis de construire devrait avoir lieu d’ici début 2018 pour un démarrage des travaux d’ici 2019. Les travaux étant plus courts qu’un immeuble traditionnel, la livraison de ce complexe de logements neufs et bureaux est toujours prévue pour 2020. »

- Justement, Kaufman & Broad est fortement impliqué dans la construction bois avec ce projet et aussi dans Woodrise, premier congrès mondial dédié aux immeubles bois de moyenne et grande hauteur qui a eu lieu à Bordeaux, pourquoi cet engagement ?

« Nous avons des équipes techniques qui travaillent sur le logement neuf de demain et donc sur le logement bois de demain. Kaufman & Broad étant leader sur la ville de Bordeaux nous nous devions de répondre à l’appel à projet d’Euratlantique et nous avons été retenus.
Même si on nous annonce une pause dans les normes de construction, il faudra être prêt pour la RT 2020, la nouvelle réglementation thermique. Avec des projets tels que la tour Silva nous serons précurseurs techniquement mais aussi en termes de coût de construction. Nous ne faisons pas ça seulement par plaisir mais aussi pour prendre de l’avance. Le projet
projet tour silva bordeaux
La Tour Silva, haute de 50 mètres, symbole de l'implication de K&B dans l'éconconstruction bois, devrait être livrée d'ici 2020. © Kaufman & Broad
Silva a demandé 10 mois d’études pour pouvoir répondre à l’appel d’offres. »

- Quelles sont les autres opérations emblématiques de Kaufman & Broad en Aquitaine ?


« Les travaux de Rivéo sur la rive droite de Bordeaux sont en cours. Il s’agit de 587 logements neufs répartis entre logements libres et résidence étudiante, avec une architecture contemporaine signée par Winy Maas, architecte mondialement connu. Une opération qui plaît beaucoup aux acquéreurs et dont les premières livraisons sont envisagées pour juin 2019.
A Hendaye, nous avons une opération emblématique en centre-ville : Hegoaldea. C’est un programme mixte avec 90 logements neufs en accession à la propriété, 110 lots en résidence senior, 100 logements sociaux et 90 logements intermédiaires en partenariat avec la SNI. A cela s’ajoute aussi un parking de 200 places, soit 400 stationnements au total et 2 600 m² de commerces. Livraison fin 2019 pour la première tranche.
Autre projet immobilier mixte, dans Bordeaux même, lancement de « La Cour Saint-Louis », où les anciens bureaux du CCAS vont se transformer pour accueillir 30 logements neufs, une résidence de tourisme et d’affaires et un hôtel.
A La Rochelle, dans le quartier de Fetilly, donc près du centre-ville, le chantier de 50 logements neufs et intermédiaires et d’une résidence senior de 120 lots démarre bien. »

Coup de projecteur sur le projet Iconic de Jean-Michel Wilmotte au Cap d’Agde

Jacques Rubio pilote également en sa qualité de directeur général de K&B Grand Sud-Ouest le projet « Iconic » au Cap d’Agdesigné par l’architecte mondialement connu Jean-Michel Wilmotte . Il revient sur ce projet : « nous avons remporté cet appel d’offre en avril pour un projet de 400 logements neufs au total dont une résidence senior de 105 lots, une résidence de tourisme de 110 lots et 180 logements en accession libre, le tout agrémenté de commerces. C’est un projet complètement atypique avec une architecture très particulière, qui tranche avec ce que l’on connaît au Cap d’Agde et qui nous a permis de l’emporter. Lors du lancement commercial, il y avait la queue devant le bureau de vente. Nous avons déjà commercialisé la moitié de la première tranche depuis le 1er juillet. C’est un magnifique succès pour ce projet qui offre de la climatisation par géothermie, à 100 mètres du port, à proximité de commerces déjà existants, d’un casino reconstruit, du palais des congrès. C’est un emplacement stratégique sur un périmètre de 10 hectares en total reconversion. Pour moi, il s’agit du projet le plus emblématique de Marseille à Collioure ! Nous attendons la délivrance des permis de construire pour un démarrage des travaux au printemps 2018 ».
Découvrez en images le projet Iconic au Cap d'Agde

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot