Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Interviews Edition du

Thibaud Dorpe, Care Promotion : « Nous sommes optimistes pour l'avenir »

thibaut dorpe, care promotion
L'optimisme est de rigueur chez Care Promotion, notamment grâce au déploiement de la signature électronique. © Thibaud Dorpe, directeur marketing, Care Promotion

Tags : Immobilier neuf, Care Promotion, coronavirus, habitat participatif


Directeur marketing de Care Promotion, Thibaud Dorpe évoque la stratégie de cette jeune entreprise de promotion immobilière face à la crise sanitaire liée au coronavirus. Un promoteur qui est parvenu à poursuivre ses ventes de logements neufs et à relancer la quasi-totalité de ses chantiers.


- Comment avez-vous réagi à l’annonce du confinement chez Care Promotion ?

« Dès la première semaine, nous avons mis en place un groupe de travail pour faire évoluer notre manière de travailler et nous adapter à ce contexte exceptionnel. C'est là que nous avons pris la décision d’accélérer le déploiement de la signature électronique sur tous nos projets. Dans nos espaces de vente, nous avions déjà appliqué les premiers gestes barrières quelques jours avant le confinement.
Ensuite, nous avons mis en place un outil de visioconférence pour garder le lien entre nos collaborateurs, mais aussi pour accompagner nos contacts dans leur projet immobilier. Nous avons également contacté tous nos clients pour prendre de leurs nouvelles et pour les rassurer. Des clients agréablement surpris et contents qu’on les appelle. Des clients très réceptifs et d’ailleurs, nous avons enregistré aucun désistement causé par cette situation. »

- La mise en place de cette stratégie digitale a-t-elle permis un retour des acheteurs sur la dizaine de programmes neufs que vous avez en commercialisation ?

« Il y a déjà des premiers effets. Les deux premières semaines de confinement ont été calmes, tout le monde était plutôt abasourdi. Depuis la généralisation de la signature électronique, nous avons retrouvé environ 50 % de notre activité normale. Nous voyons que le marché baisse effectivement mais nous constatons aussi sur les opportunistes, les investisseurs et ceux qui ont un réel besoin d’achat qu’il y a de l’intérêt pour nos projets. Nous avons réussi à optimiser le peu de prospects et les transformer en clients et nous sommes contents de ces résultats. D’autant que cela continue de progresser. Nous constatons que la Société s’adapte à toutes les situations. Nous pensons qu’avec la fin du confinement qui approche, les gens vont petit à petit reprendre une vie quasi-normale. Ils vont recommencer à consommer, ils vont repenser à leurs vacances, à leur déco et ils vont aussi penser à déménager et à acheter un nouvel appartement. Il faut donc s’y préparer. Le marché va reprendre, plus doucement qu'une rentrée normale, mais il va reprendre. »

- D’ailleurs, malgré le contexte, les acquéreurs ont du temps pour faire leurs recherches.

« Effectivement. Nous menons une étude hebdomadaire sur les chiffres de notre site Internet et nous avons constaté que les visiteurs étaient moins connectés sur leurs tablettes et mobiles pour consulter notre site, mais davantage sur leur ordinateur. Le temps moyen de navigation sur notre site internet a augmenté de 30 %, et notre taux de rebond diminue.
programme neuf Clamart
A Clamart, Care Promotion initie la personnalisation des appartements neufs en lien avec une architecte d'intérieur. © Regain / Clamart / Care Promotion
Tout cela porte à croire qu’ils ont plus de temps devant leur ordinateur pour se documenter et s’informer sur nos programmes neufs. C’est assez positif. Pendant le confinement, les contacts sont dans une démarche d’achat, ils savent ce qu’ils veulent car ils ont le temps d’y réfléchir. Pour beaucoup, l’épreuve du confinement est une prise de conscience : leur logement n'est plus adapté, une pièce ou un espace extérieur complémentaire serait bénéfique. » 

- Avez-vous pu redémarrer des chantiers ou est-ce encore à l’arrêt sur certaines de vos opérations ?

« Nous avions quatre chantiers en cours au moment du confinement, ils ont tous été arrêtés dès le 16 mars mais un premier a pu reprendre rapidement. Deux autres ont redémarré la semaine dernière. Ils ne reprennent pas avec une cadence à 100 %, car nous avons mis en place des mesures sanitaires strictes, mais l’important pour nous était qu’ils reprennent, pour le bien de tous. Nos équipes travaillent dur pour limiter les décalages de livraison. »

- Comment anticipez-vous la reprise et la sortie du confinement ?

« Un groupe de travail réfléchit à des solutions pour reprendre le travail dans les meilleures conditions. Télétravail, aménagement des espaces de travail et de détente, l’entreprise prendra prochainement les décisions adaptées.
Dans le même temps, les bureaux de vente vont être équipés avec du gel hydroalcoolique, des masques, des portes d’entrée automatiques, et des séparations en PVC entre le vendeur et nos clients. Des mesures sanitaires qui permettent de préserver la distanciation et de rassurer nos clients. »

- Quelles sont du coup vos perspectives d’ici la fin de l’année ? Parvenez-vous à être optimistes ? 

« Nous sommes même très optimistes pour la suite. Avant le confinement, le marché manquait déjà de stocks. Avec tous les chantiers qui ralentissent, avec tous les programmes neufs qui auraient dû être mis à l’offre avant l’été et qui vont se décaler à la rentrée de septembre, il va y avoir une pénurie d'appartements. Nous imaginons qu’à partir du mois de septembre, le marché devrait repartir. Ce sera une montée en puissance progressive à partir de la sortie du confinement. »

- Vous aviez aussi lancé des programmes neufs juste avant le confinement, quels sont-ils ?

« Nous avons lancé deux résidences à Annemasse et à Samoëns. A Annemasse, un petit projet intimiste de 11 logements seulement, proche du centre-ville, avec un travail architectural très intéressant. Notre projet à Samoëns quant à lui bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel, à quelques minutes seulement des pistes de ski. Ce sont les programmes neufs dans cette région qui fonctionnent le mieux actuellement, boostés par la proximité avec la Suisse qui a un confinement plus souple et donc une activité moins ralentie.  
En région parisienne, nous avons lancé deux beaux
programme neuf Samoëns
A proximité de la Suisse, les programmes neufs de l'arc alpin sont moins touchés par le ralentissement de l'activité. © Village Etelley / Samoëns / Care Promotion
projets à Clamart et à Drancy. Des résidences à taille humaine avec un emplacement idéal. A Clamart, nous avons offert la personnalisation des logements à nos clients, et à Drancy nous avons mis à disposition un espace partagé pour les résidents. Nous mettons tout en œuvre pour apporter du bien-être à nos clients. »

- Care Promotion a annoncé il y a quelques semaines son intention de réaliser des projets d’habitat participatif. Est-ce que cette période où l’on parle davantage de solidarité, va accélérer cette dynamique ? Une façon de penser soi-même son futur logement mais aussi de choisir ses voisins en quelque sorte ?

« En effet, avec le confinement, beaucoup d’individus ont redécouvert le fait d’avoir des voisins. Nous sommes dans un climat d’entraide et de partage. Nous espérons que le confinement et cette crise sanitaire vont permettre d’améliorer nos modes de vie. Chez Care Promotion, nous en sommes convaincus depuis le premier jour avec les espaces partagés dans nos résidences, notre idée d’habitat participatif… Ces sujets sont au cœur de notre réflexion. Nous aimons prendre soin de nos clients, les écouter, les accompagner. Nous voulons qu’ils soient heureux dans leur nouvel appartement et qu’ils partagent ce bien-être avec leurs voisins… En France, nous avons du retard sur l’habitat participatif mais nous allons y venir, comme sur le coliving sur lequel nous travaillons également. »
Par Céline Coletto

1 dessin, 1 sourire pour le personnel soignant


Le promoteur Care Promotion a aussi voulu être solidaire en marge de cette crise du coronavirus en lançant un site internet baptisé 1 dessin, 1 sourire. L’idée de départ : demander aux enfants des collaborateurs de l’entreprise de réaliser des dessins pour remercier le personnel soignant des hôpitaux et des EHPAD. Les clients du promoteur ont ensuite été sollicités pour participer. Une cinquantaine de dessins a déjà été réunie sur un site internet dédié puis transmis à plusieurs établissements hospitaliers. « Cela nous tenait à cœur de lancer une action solidaire en interne, et cela s’ouvre maintenant à tous ». Pour participer : https://1dessin1sourire.fr/

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot