Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Quelles ambitions pour le BTP face aux crises du moment ?

logement neuf avenir
La FFB porte de nouveau une vive inquiétude pour la logement neuf dans les années à venir. © Shutterstock

Le bâtiment veut être ambitieux ; mais les difficultés s’amoncèlent dans tous les secteurs du BTP et notamment le logement neuf, d’après les derniers chiffres de la Fédération Française du Bâtiment.



« La rentrée s’annonce très chargée tant économiquement que socialement », prévient Olivier Salleron, président de la FFB, à l’occasion de son traditionnel point de conjoncture, avec l’épée Damoclès de l’énergie et de l’inflation qui pèse encore davantage sur le marché du BTP. C’est ainsi que la Fédération Française du Bâtiment a revu à la baisse ses prévisions pour l’ensemble de l’année 2022. Des scénarios à prendre avec une « grande prudence », compte-tenu de l’incertitude générale dans l’économie, a tenu à préciser le président Salleron.

 

Inquiétude réitérée pour le logement neuf

 

C’est ainsi que l’activité du BTP n’augmenterait plus que de 3,8 % cette année, avec la fragilisation du logement neuf qui se poursuit. En glissement annuel sur sept mois à fin juillet 2022, la FFB rappelle que les mises en chantier se replient de 3,2 %, la dynamique de l’individuel : + 6,6 %, ne compensant pas la déprime du collectif : - 10,9 %. Les autorisations délivrées enregistrent, certes, une vive progression de 13,9 %, mais se tassent sur la période mai-juillet 2022, à + 5,8 %.

En effet, le traitement des dépôts massifs de demandes de permis en décembre 2021, par anticipation de la RE 2020, arrive progressivement à son terme, prévient Olivier Salleron ; il a même totalement disparu dans l’individuel, qui plonge de - 15,5 %.

D’ailleurs, en glissement annuel sur le premier semestre 2022, les ventes de logements neufs s’effondrent, tant chez les promoteurs immobiliers : - 14,6 %, que chez les constructeurs de maisons individuelles : - 26,7 %. « Cela augure une chute des permis de construire, puis des ouvertures de chantier courant 2023. Les années 2023-2024, voire 2025 se révèleront donc périlleuses pour le logement neuf », assène le président de la FFB.

Heureusement, « après deux années de marasme, le non-résidentiel neuf se redresse » et compense en partie. Autre inquiétude pour l’ensemble du BTP, l’activité en amélioration-entretien, notamment la rénovation, ralentit ces dernières semaines, dans un contexte où « l’explosion des prix de l’énergie depuis août, sur trois mois, une explosion des prix de 166 % pour le gaz naturel et + 142 % pour l’électricité, réalimente la crise des matériaux et conduit même à l’arrêt de certaines lignes de production pour les produits aluminium, zinc, acier, le verre, les tuiles… ».

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Réfléchir à la démolition sans tabou

 

D’où la demande de la FFB, d’avoir une stratégie durable mais surtout financée pour le BTP, c’est-à-dire rendre pérenne et ambitieuse la politique publique du bâtiment dans les prochaines années. Olivier Salleron a d’ailleurs demandé à ce que l’on réfléchisse sans tabou sur la démolition, plutôt que la rénovation qui coûte souvent plus chère que reconstruire. « Face aux problèmes de retraits-gonflements des argiles, aux risques d’incendie et/ou d’inondation renforcés par les canicules, la montée des eaux dans les zones littorales, l’obsolescence morphologique…, il faut s’interroger selon lui sur la pertinence d’une rénovation plutôt qu’une démolition-reconstruction, d’autant que la RE 2020 permet de produire très sobrement en carbone, surtout en cas de réemploi ». De plus, Olivier Salleron a conclu en rappelant que le secteur du neuf a déjà fait de gros efforts avec la RT 2012 et maintenant la RE 2020 pour être au cœur de la transition écologique.
A voir maintenant si les nombreuses demandes de simplifications portées par la FFB seront entendues par les ministres Bruno Le Maire et Olivier Grégoire, qui piloteront les Assises du BTP qui se tiendront jeudi 22 septembre.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot