Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Construction bas carbone : quand le mieux est l'ennemi du bien !

réversibilité immeuble neuf
Quand construire durable avec la réversibilité d'un immeuble neuf pourrait accoucher d'un "monstre réglementaire", selon les promoteurs franciliens.

Quand les pouvoirs publics appuient sur le frein et l’accélérateur en même temps, voilà ce qui pourrait se passer à propos de la notion de réversibilité inscrite dans la loi Climat et Résilience. Explications avec la FPI Ile-de-France.



Les promoteurs immobiliers franciliens montent au créneau à propos de la réversibilité promise dans la loi Climat et Résilience. En effet, la Fédération des Promoteurs Immobiliers d’Ile-de-France s’inquiète que le principe de pouvoir transformer la destination d’un immeuble neuf entraîne de lourdes complications en matière de sécurité incendie. 

 

Construction durable et réversibilité des immeubles neufs

 

Si bien sûr, dans le secteur de la construction, tous les acteurs se sont engagés dans la recherche de la sobriété carbone et de la construction durable, les professionnels restent prudents car souvent le mieux pourrait devenir l’ennemi du bien en matière de réversibilité. Dans une tribune, la FPI IDF rappelle que « pour poursuivre l’objectif louable de la construction durable, la réversibilité est devenue un enjeu majeur : tout le monde s’accorde sur le fait qu’il est inconcevable aujourd’hui de bâtir des immeubles monovalents, dont l’usage est figé pour toujours ; pour ne prendre que l’exemple des immeubles de bureaux, les (r)évolutions rapides dans les manières de travailler peuvent rendre obsolètes des constructions en parfait état, les condamnant à une démolition précoce ». 

C’est ainsi que le législateur s’est donc emparé du sujet : la loi Climat et Résilience de l’été 2021 prévoit une « étude de réversibilité » qui devra, on l’imagine, démontrer la possibilité de reconvertir un immeuble dans un autre usage. 

Dans l’attente des modalités d’application de cette loi, cet objectif de réversibilité pourrait avoir des conséquences sur la réglementation incendie qui est d’ailleurs en cours de révision et qui « aurait bien envie d’adopter, pour le cas général, la plus contraignante des exigences », alors que les risques sont différents dans des logements que dans des locaux professionnels. D’où ce souhait réclamé par les promoteurs franciliens : « nous espérons ardemment que la bonne idée de la réversibilité ne va pas accoucher d’un monstre réglementaire cumulant, sans analyse critique, les contraintes du logement et des bureaux. La raison prêcherait pour une refonte pragmatique et analytique des normes, prenant en compte les nouveaux enjeux ».

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Construction bois et sécurité incendie

 

D’autant que dans la lutte contre les émissions de carbone, on a de plus en plus recours aux matériaux biosourcés, qui constituent, grâce à la photosynthèse, des stocks pérennes de carbone biogénique. Cet intérêt a été reconnu par la nouvelle réglementation environnementale, la RE 2020. Cela donne à l’industrie des matériaux biosourcés, encore peu développée mais prometteuse, un « léger coup de pouce… qui pourrait contrarier les positions installées ».

Reste qu’à l’occasion d’une révision des règles de sécurité incendie, qui doivent évidemment prendre en compte la présence de bois, de façon significative, dans ce nouveau type de constructions, apparaissent des études du Centre Etudes et Recherches de l’Industrie du Béton qui préconisent l’encapsulage généralisé de toutes les structure en bois, par des plaques de plâtre ce qui menace d’augmenter considérablement, et de façon prohibitive, le coût de la construction bois, détaille la Fédération francilienne. « La France est vraiment le seul pays au monde où l’on choisit officiellement les ingénieurs du béton pour évaluer les risques liés à la construction en bois », résume, crispée, la FPI IDF, qui conclut « la voie vers la construction durable et la sobriété carbone est semée d’embûches ; elle remet en cause des décennies de pratique, des positions confortablement installées. Espérons que les pouvoirs publics sauront trouver l’équilibre et ne pas tuer dans l’œuf toutes les initiatives de diversification dans le choix des matériaux ! ». En résumé, les promoteurs demandent une réglementation cohérente et surtout en finir avec la surenchère normative.

Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot