Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Combien coûte un logement neuf en Ile-de-France ?

prix immobilier neuf Paris et Ile-de-France
C'est à Paris intra-muros que les prix de l'immobilier neuf ont le plus augmenté au troisième trimestre 2018 : +8% à 12255 €/m².

Tags : Immobilier neuf Paris, immobilier neuf Grand Paris, immobilier neuf Ile-de-France, prix immobilier neuf, ADIL


La pression sur les prix de l’immobilier neuf en Ile-de-France se poursuit au terme du troisième trimestre 2018, puisque les prix augmentent dans tous les départements franciliens, hormis dans les Hauts-de-Seine, selon une étude de l’ADIL. Revue de détails.

De - 0.2 % dans les Hauts-de-Seine jusqu’à + 8 % à Paris, les prix de l’immobilier neuf en Ile-de-France sont largement orientés à la hausse sur un an au terme du troisième trimestre 2018. En effet, selon l’ Observatoire du Logement Neuf des ADIL d’Ile-de-France, tous les départements sont concernés par cette augmentation, hormis les Hauts-de-Seine. Au global, le prix moyen des appartements neufs disponibles tend à augmenter, tant sur un trimestre : + 1,2 %, que sur un an : +1,5 %. Il atteint 4 946 €/m² à la fin septembre 2018.
Paris enregistre l’augmentation la plus significative, + 8 %. Les variations vont de + 1 % dans le Val-de-Marne à + 2,5 % en Seine-Saint-Denis en petite couronne et de + 1,4 % dans le Val-d’Oise à 5,4 % en Essonne, en grande couronne. En valeur, le prix de l’immobilier neuf à Paris reste le territoire le plus onéreux d’Ile-de-France à 12 255 €/m², suivi des Hauts-de-Seine à 6 725 €/m². En deuxième périphérie, seule la Seine-et-Marne n’excède guère les 4 000 €/m². À l’opposé, les Yvelines constituent le département le plus cher, à 4 604 €/m².

Jusqu’à 23 000 €/m² dans le 6ème arrondissement de Paris


Si Paris s’inscrit comme le département francilien le plus cher, les écarts sont importants entre arrondissements. Cela va de 23 000 €/m² dans le 6ème arrondissement, le plus cher de Paris, quand, à l’opposé, les 18ème et 19ème arrondissements affichent un prix moyen sous le seuil des 10 000 €/m².

L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis, le plus accessible du Grand Paris


A fin septembre, un appartement neuf en Seine-Saint-Denis vaut en moyenne 4 437 €/m². Il s’agit du territoire le plus accessible de la première couronne. Malgré cela, les prix tendent à augmenter : + 2,5 % tant sur un trimestre que sur un an. La ville la plus abordable est Sevran, avec un prix moyen de 3 185 €/m². À l’inverse, les communes limitrophes de Paris demeurent les plus onéreuses : Bagnolet : 5 839 €/m², Saint-Ouen : 5 959 €/m² et le Pré-Saint-Gervais : 6 968 €/m².

Le logement neuf à Neuilly-sur-Seine le plus cher d’Ile-de-France


En dehors de Paris, c’est l’immobilier neuf à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine qui reste le plus cher : 12 180 €/m² ; même si le prix moyen dans le département reste stable à 6 725 €/m². À l’échelle communale, Neuilly-sur-Seine mais aussi Levallois-Perret à 10 941 €/m² dépassent les 10 000 €/m². A contrario, Villeneuve-la-Garenne est la commune la moins chère du département, à 4 146 €/m².

Hausse mesurée des prix du neuf dans le Val de Marne


Au sein du Val de Marne, le prix moyen se situe au-dessus des 5 000 €/m², à 5 237 €/m² précisément. Malgré une hausse de prix, celle-ci reste mesurée, tant par rapport au deuxième trimestre 2018 : + 0,5 %, qu’au troisième trimestre 2017 : + 1 %. Toutefois, l’écart entre les communes est conséquent, de 3 855 €/m² à Bonneuil-sur-Marne, jusqu’à 9 717 €/m² à Vincennes.

L’immobilier neuf en Seine-et-Marne reste le plus accessible


Avec un prix sous le seuil des 4 000 €/m², la Seine-et-Marne apparaît comme le département le plus abordable d’Ile-de-France, à 3 926 €/m². Quasi stable sur un trimestre, la valeur moyenne au sein du département augmente cependant sur un an de + 2,3 %. La commune la plus chère est Claye-Souilly à 4 640 €/m² tandis que la moins chère est La Ferté-sous-Jouarre à 2 902 €/m², soit l’une des villes les plus accessibles de toute l’Ile-de-France.
À la même date, il faut compter en moyenne 4 132 €/m² pour un appartement neuf dans l’Essonne. Le département connaît l’évolution annuelle la plus marquée en grande couronne : + 5,4 %. Bièvre à 5 700 €/m² figure comme la commune où les appartements neufs disponibles à la fin septembre sont les plus dispendieux. Écharcon à 3 052 €/m², est quant à elle la commune la plus accessible de l’Essonne.

Un peu plus de 4 000 €/m² pour acheter un logement neuf dans le Val d’Oise


Le prix moyen des logements neufs en collectif dans le Val d’Oise s’élève à 4 074 €/m² à la fin du trimestre, soit une baisse par rapport au deuxième trimestre 2018 de 1% mais une légère hausse de 1,4 % sur un an. À l’échelle locale, Enghien-les-Bains à 7 775 €/m² affiche les prix les plus élevés ; quand Sarcelles à 3 256 €/m² offre les prix du neuf les moins élevés.

L’immobilier neuf dans les Yvelines le plus cher de la grande couronne


En moyenne, le prix moyen d’un appartement neuf disponible dans les Yvelines s’établit à 4 604 €/m², soit le plus
haut de la grande couronne. Par rapport à l’année dernière à la même période, ce prix enregistre un renchérissement
de 1,9 %. Au sein du département, les prix sont très disparates. Ainsi, selon les communes, ils s’étendent de 2 893 €/m² à Limay, ville la moins chère de toute l’Ile-de-France, jusqu’à 8 455 €/m² à Versailles.
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot