Recherche d'articles
 
 
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Où en est le marché immobilier de bureau en Ile-de-France ?

investissement immobilier bureau
L'immobilier de bureau en Ile-de-France devrait se stabiliser autour de 2,5 millions de mètre carré en 2019, malgré un recul au premier semestre. © Pexels

Tags : Investissement immobilier, immobilier de bureau, immobilier tertiaire, CBRE


Vers un atterrissage en douceur pour le marché de l’immobilier de bureau en Ile-de-France, voilà les prévisions de l’expert CBRE pour les prochains mois. Tour d’horizon du secteur de l’immobilier de bureau en région parisienne. 

« Soft landing » pour l’immobilier de bureau… Au terme du premier semestre 2019, CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise, a repéré plusieurs enseignements du marché de l’immobilier de bureau : un dynamisme certain dans Paris et les premières couronnes, des valeurs locatives orientées à la hausse et une mutation des profils de preneurs vers davantage de coworking et de tech. 

Atterrissage en douceur de l’immobilier tertiaire en Ile-de-France


En effet, l’atterrissage en douceur du marché tertiaire en Ile-de-France se confirme avec une demande placée qui se réduit de 19 % par rapport au premier semestre 2018 avec 1,1 million de m² placés. En cause, la baisse du nombre de grandes transactions comparativement à 2018 qui avait été marqué par plusieurs méga-deals supérieurs à 40 000 m². Les transactions de petites et moyennes surfaces, qui représentent les deux-tiers des volumes placés, ont cessé leur progression et affichent une certaine stabilité. Le second semestre 2019 devrait se présenter sous de meilleurs auspices avec plusieurs grandes transactions attendues dans les prochains mois. La demande placée de bureau en Ile-de-France devrait, ainsi, se stabiliser autour de 2,5 millions de m²

Un marché de l’immobilier de bureau positif pour 2020


Malgré cette stabilisation attendue sur un an, les perspectives d’activité pour 2020 restent bien orientées, selon CBRE. La demande placée, portée par le secteur de la tech, du luxe et du coworking, devrait rester dynamique sur 2020. « Nous restons néanmoins attentif aux facteurs exogènes : guerre commerciale, politique monétaire de la BCE…, qui pourraient perturber la dynamique », explique Grégoire de la Ferté, un des experts de CBRE.
D’ici là, le marché est marqué par une mutation de la nature des preneurs pour les grandes transactions. Les entreprises de la new tech : Deezer, Doctolib, Voodoo, Believe…, ont été l’un des moteurs de la demande de grandes surfaces au premier semestre 2019 et continueront très probablement de booster l’activité dans les mois à venir.


Quels sont les secteurs attractifs pour l’immobilier tertiaire à Paris ?


Dans sa dernière étude, CBRE note un net engouement des utilisateurs pour la Première Couronne Sud, dont Malakoff/Montrouge, qui, sur le segment des surfaces entre 1 000 et 5 000 m², affiche une progression de 178 % des volumes placés. Un attrait qui s’explique par la qualité des immeubles neufs et des services intelligents mais aussi par l’arrivée de la ligne 15 en 2025. 
Du côté du Croissant Ouest, secteur tertiaire relativement mature et stable, Asnières-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine apparaît comme le coup de cœur du premier semestre 2019. L’attractivité des loyers : 220€ HT HC/m²/an, l’amélioration constante de la qualité des immeubles et l’offre de services originaux ont séduit de grandes enseignes : NAF NAF, Fujifilm, Nexity et ACER… qui s’y sont installées.

Pas encore de rééquilibrage des loyers en Ile-de-France


Malgré un nombre de transactions en baisse au premier semestre 2019, les loyers restent orientés à la hausse. Dans ce contexte, les loyers parisiens ont connu la plus forte progression avec un loyer prime dans le centre de Paris à 850€ HT HC/m²/an contre 610€ HT HC/m²/an dans le Croissant Ouest et 400€ HT HC/m²/an en Première Couronne. Le différentiel de loyer entre Paris et le reste de l’Ile-de-France n’a jamais été aussi élevé ; mais « compte tenu de la rareté de l’offre et du faible niveau de taux de vacance dans Paris intra-muros, un rééquilibrage de la demande et des valeurs locatives vers les Premières Couronnes et le Croissant Ouest devrait être amorcé à condition que l’efficience, les services et la qualité des immeubles soient au rendez-vous », conclut CBRE.
Par Rédaction

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot