200 Pass Propriété à saisir !

Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Terrain à bâtir en Ile-de-France : hausse des prix en cours

terrain à bâtir Ile-de-France
Plus de 52 000 transactions foncières ont été enregistrées en 2015 en Ile-de-France, dans un contexte de reprise de la hausse des prix, selon l'ORF.

Tags : Construction neuve, terrain à bâtir, immobilier neuf Ile-de-France, ORF


Alors que le nombre de transactions de foncier en Ile-de-France a dépassé la barre des 50 000 ventes, le prix du foncier francilien repart à la hausse en 2016, d’après le bilan de l’Observatoire régional du foncier. Explications.

Le marché francilien du foncier a enregistré en 2016 une nouvelle belle dynamique, après la contraction du marché engagée en 2011. En effet, selon l'Observatoire régional du foncier en Ile-de-France, pour la première fois depuis la contraction du marché de 2011, le nombre de transactions foncières repasse le seuil de 50 000 : + 8 % sur un an en 2015, avec 52 750 transactions enregistrées.

52 000 ventes de terrains à bâtir en un an en Ile-de-France


Les volumes financiers échangés sont en hausse plus marquée encore à 30,1 milliards d'euros : + 12 %. La hausse des surfaces est moindre : 11 360 hectares, soit + 3 % par rapport à 2014. Et les premiers chiffres de 2016 confirment la tendance, plus forte cependant en grande couronne.
Les marchés urbains sont au cœur de cette reprise, qui permet d'envisager la poursuite en 2017 de la très forte dynamique de construction immobilière de logements neufs, dans tous les secteurs.

Tension sur les prix du foncier


Cependant, de premières tensions apparaissent sur les prix fonciers. Les prix moyens des transactions de terrains constructibles en Ile-de-France, à fin octobre 2016, font ressortir une hausse sur un an de + 3 % en petite couronne, et de + 8 % en grande couronne.
Selon l’ORF, la production de logements atteint le haut d'un cycle, et l’offre de logements à la vente couvre à peine 10 mois de commercialisation mais les nouveaux PLU adoptés ainsi que les opérations d'aménagement ouvrent des constructibilités nouvelles.
« Il n'y a pas de problème foncier au sens de disponibilité physique. Tout est une question de régulation », a commenté Bernard Coloos, directeur des affaires économiques de la FFB, qui relève deux freins à la reprise : « il y aura un effet d'ajustement du coût de la construction, car les prix ont été tirés ces dernières années, et nous constatons des réticences à laisser construire des opérations pas assez qualitatives ou pas assez négociées avec les habitants ». « La question de l'attractivité est fondamentale », a rappelé Christian Thibault, directeur du département environnement urbain et rural à l'IAU. « Que l'on soit aux franges de l'Ile-de-France ou en zone agglomérée, l'insertion des projets dans l'environnement est un facteur décisif d'acceptabilité sociale ».

Mieux faire accepter les projets immobiliers par les habitants


« Tout en se félicitant des excellents résultats de 2016 et de la probable continuité en 2017 de cette dynamique, sa soutenabilité repose sur la maîtrise des ouvertures à l'urbanisation par les élus et le lancement de nouvelles opérations d'aménagement. Leur qualité et la diversité des formes d'habitat sont nécessaires pour faire accepter la densification par les habitants », a conclu Dominique Figeat, président de l'ORF. « Au-delà des risques de hausse des taux du crédit, le nouveau gouvernement s'inscrira-t-il dans la continuité des dispositifs de soutien mis en place depuis 2 ans ou faut-il s'attendre à une nouvelle période d'instabilité source d'attentisme des acteurs? La question fiscale, notamment, va se poser à nouveau ».

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot