Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

La construction neuve passe dans le rouge

logement neuf en recul
Les permis de construire, mises en chantier de demain, passent dans le rouge sur un an, en reculant de 4.5 % à fin juillet.

Tags : Immobilier neuf, construction neuve, Cohésion des territoires, permis de construire, mise en chantier, logement neuf


Permis de construire et mise en chantier de logements neufs ont fortement reculé lors des trois derniers mois, précipitant la construction neuve dans le recul, d’après les données du ministère.

On s’y attendait car la tendance était baissière depuis plusieurs mois, mais les chiffres officiels de la construction neuve en France passe dans le rouge à fin juillet, selon le ministère de la Cohésion des territoires. Permis de construire et mise en chantier reculent désormais nettement sur les trois derniers mois et même sur un an pour les logements neufs autorisés.
Après 502 200 permis de construire délivrés en octobre 2017, plus haut niveau de ces dernières années, le nombre sur un an est désormais de 474 800 logements autorisés d’août 2017 à juillet 2018. Par rapport aux douze mois précédents, le nombre d'autorisations baisse de 4,5 %.

La maison neuve tire le logement vers le bas


Au cours des trois derniers mois, de mai à juillet 2018, les autorisations de logements à la construction en données corrigées baissent en effet par rapport aux trois mois précédents de 2,2 % après - 2,5 %. Si le collectif reste toujours bien orienté : + 0.4 %, le recul s’intensifie dans le logement individuel : - 6,3 % et entraîne toute la construction neuve.
La baisse des mises en chantier est plus modérée sur les trois derniers mois : - 1,3 % après - 7,7 %. Le logement collectif y compris en résidence se redresse légèrement : + 0,8 % après - 10,9 % tandis que l'individuel poursuit son repli : - 4,1 % après - 3 %.
Sur un an, avec 421 400 logements neufs mis en chantier, la hausse se poursuit tout de même : + 3.4 %.
En revanche, bonne nouvelle, au mois de juillet 2018, le taux d’annulation des logements individuels autorisés à la construction, de 10,8 %, reste inférieur à sa moyenne de longue période qui est de 12,2 %.
Mais à noter que le taux d’annulation dans le collectif poursuit lui la hausse amorcée au mois de juin, après une baisse continue tout au long du premier semestre, restant ainsi à 24,4 %, au-dessus de sa moyenne de longue période qui est de 18,8 %.

Quelles sont les régions qui résistent encore ?


Elles sont peu nombreuses mais certaines régions parviennent encore à afficher des performances positives sur un an. Ainsi, le nombre de permis de construire délivrés reste positif en Bretagne et dans le Grand Est, alors que le recul dépasse les 10 % de baisse en Occitanie, Centre Val de Loire, Bourgogne Franche Comté et en Corse.
Pour ce qui est des mises en chantier, cela résiste mieux comme en Bretagne, Normandie et Centre Val de Loire où la hausse des logements neufs commencés reste supérieure à 10 %, à l’inverse, en Corse, la baisse atteint 21.6 %, sur des volumes assez faibles. Les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et les DOM enregistrent également une tendance négative sur un an des mises en chantier.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot