Recherche d'articles
 
 
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Construction neuve : un premier semestre paradoxal pour la FFB

chantier logement neuf
Malgré une stabilisation des ventes de logements neufs, la FFB s'inquiète de l'avenir quand le PTZ sera complètement supprimé en zones détendues.

Tags : Construction, logement neuf, FFB, PTZ


De bons chiffres mais des inquiétudes pour l’avenir, voilà comment résumer le bilan semestriel de la Fédération Française du Bâtiment. Explications.

Paradoxal le bilan d’activités du premier semestre de la FFB, Fédération Française du Bâtiment. D’un côté, de bons chiffres, de l’autre, des perspectives qui pourraient s’assombrir si rien n’est fait pour relancer la construction neuve. 
En effet, le premier semestre 2019 montre une bonne tenue de l’activité pour le secteur du bâtiment, comme en témoignent des carnets de commandes toujours bien garnis, bien que les marges continuent de s’éroder. Dans le même temps, les permis et mises en chantier de logement reculent encore, précisément de 6,9 % et 4,9 % en glissement annuel sur cinq mois à fin mai 2019.

Lire aussi - Légère éclaircie sur le logement neuf à fin mai

Néanmoins, les ventes de logements neufs s’affichent quasiment stables, à  0,4 % dans la promotion immobilière, au premier trimestre 2019 rapporté au premier trimestre 2018 ; mais avec de fortes disparités. Suite au rabotage du PTZ et à la suppression de l’éligibilité de la loi Pinel dans les zones B2 et C, le repli s’y accélère, à - 18,6 %, alors qu’on constate des progressions respectives de 0,5 % et 5,4 % en zones A-Abis et B1.


Légère reprise des ventes de maisons neuves


Après le recul de 11 % en 2018, consécutif, là encore, à la réduction de moitié de la quotité du PTZ neuf en zones B2 et C et à la suppression de l’APL accession, elles s’inscrivent en hausse de 1,6 % dans l‘individuel diffus, en glissement annuel sur les cinq premiers mois de 2019. Une situation que la FFB explique par les taux d’intérêt historiquement bas : « l’inflexion, assez inattendue dans un contexte de rabotage des aides au logement, doit beaucoup au net élargissement du marché du crédit », détaille dans un communiqué la principale fédération du bâtiment. 
Du coup, pour limiter le poids des menaces récentes de l’Autorité bancaire européenne de durcissement des provisions sur le secteur du crédit immobilier, la FFB demande à nouveau que le PTZ soit prorogé dans les territoires réputés « non tendus », et non supprimé dès 2020. 
D’autant que d’autres menaces pèsent sur le BTP dans son ensemble. Pour le président de la FFB, Jacques Chanut : « La suppression étudiée par le gouvernement de l’accès au gasoil non routier (GNR) et de la déduction forfaitaire spécifique (DFS) risquent clairement d’envoyer de nombreux artisans et entrepreneurs au tapis. D’autant que la menace d’un nouveau rabotage du CITE et de la suppression du PTZ hors grandes agglomérations reste d’actualité. Cet ensemble ne peut que conduire à aggraver la fracture territoriale et fait une nouvelle fois peser, de manière particulièrement injuste sur notre seul secteur, l’essentiel des économies promises sur le budget de l’Etat. »
Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot