200 Pass Propriété à saisir !

Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Patrick Vandromme : « Avec LCA-FFB, nous devenons la première force de l’immobilier neuf » 

Patrick Vandromme, pdt LCA-FFB
Patrick Vandromme devient le président de la nouvelle union : Les Constructeurs et Aménageurs de la FFB, la LCA-FFB.

Tags : Construction, maison neuve, LCA-FFB


Depuis le 1er janvier 2016, les constructeurs de maisons sont désormais tous réunis. Une nouvelle union « Les Constructeurs et Aménageurs de la FFB », la LCA-FFB, regroupant l’ancienne UMF, Union des Maisons Françaises et l’UCI-FFB, Union des Constructeurs Immobiliers, a été créée au sein de la Fédération Française du Bâtiment. Dans quel but ? Réponse en détails avec Patrick Vandromme, ancien président de l’UMF, désigné président de la nouvelle LCA-FFB.

- Quel est l’objectif de cette nouvelle union, Les Constructeurs et Aménageurs, au sein de la Fédération Française du Bâtiment ?

« Jusqu’à présent, il y avait deux syndicats de constructeurs de maisons : l’UMF, Union des Maisons Françaises dont j’étais le président et l’UCI-FFB, l’Union des Constructeurs Immobiliers au sein de la Fédération Française du Bâtiment. A cela s’ajoute également la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers, qui réunit les promoteurs pour le logement collectif.
Mais le secteur de la construction de la maison individuelle pure est en train de changer. On construisait 200 000 maisons neuves en 2007, moitié moins en 2014 avec seulement 95 000 nouvelles maisons individuelles. On retrouvera, on l’espère, 120 000 unités en 2016 ; mais les 200 000 maisons individuelles construites chaque année, c’est fini !
Notre métier évolue et nos constructeurs aussi. En plus de la construction pure de maisons individuelles, nous faisons aussi de l’aménagement foncier, de petites opérations en maisons neuves pour des bailleurs, des promoteurs qui n’en auraient pas la compétence… Autre axe majeur de notre métier désormais : la rénovation qui va devenir un marché porteur, j’en suis certain. Tout cela nécessite des compétences, des services. 
Après deux années de discussions, nous créons cette nouvelle entité : la LCI-FFB, en supprimant depuis le 31 décembre 2015 l’UMF et l’UCI-FFB. Grâce à l’ensemble de nos adhérents, nous devenons la première organisation représentative de l’immobilier neuf autour de trois métiers : la construction, la promotion immobilière et l’aménagement foncier. »

- Les promoteurs ont la FPI, les aménageurs ont le SNAL, cette nouvelle union n’est-elle pas redondante ?

« Nous-même en tant que constructeur, nous faisons déjà de la promotion ou de l’aménagement. Il n’y a pas de concurrence avec la FPI ou le SNAL, car nous intervenons déjà sur ces métiers. Nous souhaitons seulement apporter des services supplémentaires à nos adhérents dans un premier temps. Avec a minima 1 000 adhérents, cette nouvelle union devient la première force de l’immobilier neuf. Nous allons représenter au moins la moitié du logement neuf privé construit chaque année en France. »

- Les constructeurs de maisons au sens large n’étaient pas assez entendu, pas assez visible jusqu’ici, notamment au sein de la FFB ? 

« Forcément, cela va nous rendre plus visible, avec l’appui de la FFB, véritable vaisseau amiral, à nos côtés. En étant présent dans toutes les instances représentatives, il s’agit d’être plus écouté et donc plus entendu, en devenant une véritable force de propositions. Notre objectif premier est de défendre notre institution afin de faire avancer notre métier.
Cela nous rendra également plus visible auprès du grand public. Chacune des grandes manifestations existantes, qui touchent davantage les particuliers grâce à leur couverture médiatique, sera conservée comme le challenge des maisons innovantes ou le Grand Pari du Logement. »

- Quelles sont justement les perspectives pour la construction de maisons individuelles en 2016 ? Qu’attendez-vous de la nouvelle version du PTZ ?

« La maison neuve sort d’une année 2015 épouvantable en matière de production. Les raisons : les méventes de 2014 au niveau des prises de commandes qui ont entraîné un décalage en matière de production, mais aussi à cause de l’allongement des délais administratifs : les permis de construire sont plus longs à obtenir, tout comme la mise en place des financements par les banques ou encore les délais chez les notaires… Nous estimons avoir perdu un mois de production en 2015 en raison de ces délais administratifs. 
C’était une année horribilis pour la production, mais une année de reprise pour les prises de commandes :+7 % pour les ventes que l’on va retrouver en production en 2016. Nous devrions mieux travailler, ce sera l’année du redémarrage.
Rien n’est gagné car cela va reposer aussi sur le moral des Français et d’autres éventuels événements extérieurs, mais je parie sur une hausse réelle des prises de commandes. 
D’autant plus grâce à la nouvelle version du PTZ, Prêt à Taux Zéro. C’est aujourd’hui un vrai plus pour être propriétaire de son logement au moment de la retraite pour ne plus
maison neuve
L'organisation du challenge des maisons innovantes comme le Grand Pari du Logement sera conservée dans l'avenir. © Nouvelle maison d'Alsace
avoir à payer de loyer. Pour les jeunes ménages, avec les taux d’intérêts des crédits immobiliers toujours au plus bas, c’est le moment ou jamais. Voté pour deux ans, ce sera d’ailleurs un de nos challenges que d’en obtenir la pérennité. »

- Quel sera votre principal cheval de bataille pour cette année à venir ?

« Il y aura un important travail de refonte du CCMI, le Contrat de Construction de Maison Individuelle, la loi date de 1990. Ce contrat-type qui a 25 ans est has-been sur certains points avec des obligations complètement obsolètes. Il lui faut un relookage pour être conforme à la vie d’aujourd’hui tout en protégeant le client. 
Pour les adhérents, il faudra aussi s’atteler au volet « digital » au sein de nos entreprises en matière d’administratif ou avec le développement de la maquette numérique par exemple.
Enfin, en matière de transition énergétique, il va falloir que la RT 2018, la réglementation thermique bas carbone, qui se profile soit économiquement soutenable. Nous venons à peine de digérer la RT 2012 qui a entraîné une hausse du coût de construction de 10 à 14 %. Une nouvelle étape pourrait entraîner un effet de seuil difficilement acceptable pour nos entreprises. Il va falloir veiller à ne pas casser le marché. »

Le nouvel organigramme de la LCA-FFB

Patrick Vandromme, président de LCA-FFB pour un mandat de trois ans 
Dominique Duperret, délégué général 
Patrick Leleu, vice-président pour les métiers des Constructeurs 
Grégory Monod, vice-président pour les métiers des Promoteurs
Gérard Adamo, vice-président pour les métiers des Aménageurs

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot