Recherche d'articles
 
 
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Conseils pratiques Edition du
Mise à jour le 07/06/2019

Eco-habitat : qu’est-ce que la conception bioclimatique dans la construction neuve ?

conception bioclimatique maison neuve
La conception bioclimatique des bâtiments existe depuis bien longtemps. Socrate en parlait déjà.

Tags : éco-habitat, architecture bioclimatique, construction neuve, conception bioclimatique


De plus en plus, promoteurs immobiliers et constructeurs de maisons neuves évoquent cette notion de « conception bioclimatique » pour décrire l’architecture de leur projet. De quoi s’agit-il concrètement ?

L’architecture bioclimatique dans l’histoire


Les anciens diraient que la conception bioclimatique d’une maison ou d’un immeuble, c’est du simple « bon sens » ou comment mettre les ouvertures au Sud et de petites fenêtres au Nord. Socrate déjà en parlait : « quand les maisons regardent le midi en hiver, le soleil ne pénètre-t-il pas sous les galeries extérieures, et passant au-dessus de nos têtes et par-dessus les toits en été, ne nous procure-t-il pas de l'ombre ? ».
On repère ensuite les premières maisons passives en Islande au 17ème siècle, elles sont recouvertes de toitures végétalisées. C’est au début du 20ème siècle que plusieurs architectes européens comme Tony Garnier, évoquent de nouveau les conditions minimum d’ensoleillement des logements, avant que la construction ne soit submergée par le développement des énergies pétrolières et gazières. 
Le premier choc pétrolier au milieu des années 70 relance l’intérêt du solaire (capteurs et panneaux), mais aussi de l’architecture solaire. La référence des logements bioclimatiques avec les 4 premiers logements bioclimatiques s’est construite à Darmstadt en Allemagne en 1991, en marge du développement de la notion allemande de Passivhaus. 
Aujourd’hui, la conception bioclimatique est inscrite dans les principes de base de la dernière réglementation thermique en vigueur en France, la RT 2012.

L’architecture bioclimatique, définition


La construction neuve bioclimatique doit faire le lien entre le bâtiment (site, forme, matériaux, mise en œuvre...), le bien-être de son occupant et le respect de l‘environnement. Elle repose sur trois notions de base : le chauffage passif, le refroidissement passif et l’éclairage naturel. 
Concrètement, il s’agit de se libérer des énergies fossiles en composant avec l’environnement : le terrain, le climat… et donc l’orientation du bâtiment est primordiale. De quoi permettre de réduire jusqu’à 80 % les besoins en chauffage d’un bâtiment. 
Effectivement, l’architecture bioclimatique repose essentiellement sur l’apport solaire, mais il faut aussi étudier et respecter plusieurs critères : donc la position du soleil, mais également l’éclairement du soleil, les conditions de températures, le régime des vents. Attention aussi au microclimat ou à la nature des sols…
Le bâtiment bioclimatique dans sa conception structurelle repose sur quelques principes de base : maison compacte, exposition plein Sud avec d’importantes surfaces vitrées. Des mesures qui doivent permettre d’éviter l’installation coûteuse de pompes à chaleur ou de panneaux photovoltaïques… 

Pour résumer : l’architecture bioclimatique s’adapte selon la région de l’implantation du bâtiment. Pour les zones tempérées comme la France, le principe de base est que l'apport solaire soit réduit en été et recherché en hiver. Le plus adapté est un bâtiment rectangulaire orienté Est-Ouest, avec une pente de toit bien calculée selon la latitude, la course du soleil et le climat.

L’architecture bioclimatique dans la RT 2012


C’est une première en Europe : la nouvelle réglementation thermique en vigueur en France depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012, intègre un indicateur Bbiomax, besoin bioclimatique maximal, à respecter et que les professionnels de la construction doivent calculer.
Par Céline Coletto

La particularité de la conception bioclimatique


Les bénéfices de l’architecture bioclimatique ne sont pas réellement et concrètement quantifiables, surtout à propos du bien-être intérieur. Contrairement aux labels de construction, comme l'ancien label tricolore BBC, le label allemand Passivhaus ou le label suisse Minergie, qui imposent pour les obtenir un maximum de consommations d’énergie à respecter, la conception bioclimatique est un agrégat de principes à prendre en compte pour parvenir à allier des consommations énergétiques faibles, le confort de vie des occupants et le respect de l’environnement.
Autre point important, quelle que soit la conception bioclimatique, c’est l’occupant et son utilisation du bâtiment qui fera ou non le succès du projet en matière de réduction des consommations d’énergie.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot